Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – « The Trouble Notes » à la Nocturne d’été du samedi 30 juillet

image_pdfimage_print

The Trouble Notes

Nouvelle fin de semaine animée sur la place du Maréchal De Lattre-de-Tassigny avec deux soirées exceptionnelles à l’occasion des Nocturnes d’été. Avec la venue du groupe nancéien « Les Prétoriens » vendredi 29 juillet 2016 (lire notre article ici) et donc « The Trouble Notes » samedi 30 juillet 2016 selon le même horaire (20 h 30 / 22 h 30).

« The Trouble Notes » est un trio installé à Berlin en 2013. Il a développé avec succès un nouveau genre de musique, l’Indie-Gypsy Fusion dont le résultat est un mélange de mélodies émotionnelles, de sounds-capes vifs et de percussions. Le trio berlinois est d’ailleurs aujourd’hui considéré comme pionnier dans ce style de musique.

Au cours des deux dernières années, « The Trouble Notes » n’a pas manqué d’affirmer avec succès son univers musical qui a su faire grand écho lors des nombreux déplacements et voyages du groupe au-delà de l’Allemagne, notamment au Royaume-Uni, en République Tchèque, en Italie ainsi qu’aux Etats-Unis. De par ses talents musicaux, le trio apporte partout où il passe, un savant mélange des cultures du monde. Une véritable fusion et un son unique.

Des révélations à plus d’un titre

Présentes sur de nombreux festivals internationaux, les musiques du groupe sont diffusées sur les réseaux des grands médias dans plusieurs pays. L’un de leurs titres intitulé « Fantômes de The Red Sand » a été choisi comme la chanson thème de la R.B.B. (Radio Berlin-Brandebourg). D’autres interprétations servent d’accompagnement à des bandes musicales de films.

« The Trouble Notes » a été également nominé « Indie Artiste » de l’année 2015 par le culturel « Indie Magazine ». Nul doute que le trio sera apprécié, samedi soir, place de Lattre-de-Tassigny. Au programme, les mélodies émotionnelles du violoniste Bennet Cerven, les vives sounds-capes du guitariste Florian Einsenschmidt et les rythmes soutenus du percussionniste Olivier Maguire.

Le rendez-vous avec cette musique d’un nouveau genre ne peut que faire déplacer un large public. Matière à attiser bien des curiosités !

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *