Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Amé – Le gymnase saccagé par trois jeunes hommes d’Eloyes, Pouxeux et Saulxures-sur-Moselotte

image_pdfimage_print

!cid_B6D3C89EAD354F36AAF7E25DA582B609@Portable

De grosses dégradations ont été commises au gymnase municipal de Saint-Amé durant la nuit de vendredi 22 au samedi 23 juillet 2016. Dans les sanitaires, trois individus ont saccagé les lavabos et les parois de séparation des douches. Ils ont également arraché les rideaux de séparation du gymnase et vidé les extincteurs sur le parquet. Un préjudice estimé entre 3.000 et 4.000 euros pour l’instant car le parquet pourrait « gonfler ».

Deux individus ont été interpellé au moment des faits par les policiers du commissariat de Remiremont puis placés en garde à vue et entendus. L’enquête s’est poursuivie et deux autres comparses ont été interpellés et à leur tour placés en garde à vue et entendus lundi 25 et mardi 26 juillet 2016.

Il s’avère que les quatre jeunes gens avaient organisé une soirée fortement alcoolisée dans un autre endroit avant de trouver la porte ouverte au gymnase municipal de Saint-Amé. L’un des quatre individus s’est endormi sur un tapis et n’a pas participé au saccage : il ne sera donc pas poursuivi par la justice.

Ces quatre jeunes majeurs sont âgés entre 19 et 24 ans. Ils sont originaires de Pouxeux pour deux d’entre eux, dont celui qui s’est endormi, et les deux autres d’Eloyes et de Saulxures-sur-Moselotte.

Plainte a été déposée par Marcelle André, maire de Saint-Amé. Poursuivis pour des faits dégradations en réunion sur un bien d’utilité publique, les trois auteurs sont convoqués devant le tribunal correctionnel d’Epinal le vendredi 2 décembre 2016 à 8 heures 30.

D.J.




2 réactions sur “Saint-Amé – Le gymnase saccagé par trois jeunes hommes d’Eloyes, Pouxeux et Saulxures-sur-Moselotte

  1. PIERRE

    j’espère que ces jeunes vont passer leurs vacances à réparer ce qu’ils ont saccagé et travailler dans la commune si les travaux ne durent pas longtemps .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *