Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Le Thillot – 125 caravanes des gens du voyage s’installent sur le terrain du Prey

image_pdfimage_print

3

Depuis dimanche 17 juillet 2016 en soirée, 125 caravanes des gens du voyage se sont installées sur le terrain du Prey. D’autres sont arrivées ce lundi matin.

Mauvaise surprise pour l’agriculteur du GAEC du Vacceux. Il a constaté que le terrain qu’il exploite, au lieu-dit le Prey, était envahi depuis ce dimanche soir par les gens du voyage. 125 caravanes ont été recensées par les gendarmes de la brigade du Thillot avant l’arrivée d’autres caravanes ce lundi matin.

A l’intérieur de ce pré de fauche, le terrain de football des Portugais du Thillot a également été pris d’assaut. 500 à 600 personnes campent à ce jour sur le terrain du Prey.

« C’est l’un de nos meilleurs prés, sur trois à quatre hectares,  nous venions de le faucher » constate-t’on au GAEC du Vacceux qui dénonce les dégâts causés par cette occupation illégale. « Il est piétiné par les voitures et les caravanes. On ne pourra plus rien récolter cette année, on ne pourra pas faire de deuxième coupe » déplore notre interlocutrice d’autant plus inquiète « que nous ignorons également combien de temps ils vont rester là ».

De son côté, le maire Michel Mourot a prévu de rencontrer les gens du voyage ce lundi en début d’après-midi. « Nous allons y parler de prise d’eau non autorisée, d’ordures ménagères et de branchement électrique car ces gens se moquent royalement de la propriété privée surtout quand on ne prévient pas » déplore le premier magistrat. « Nos agriculteurs sont aujourd’hui privés d’une belle deuxième coup de regain. Je les ai invités à demander des indemnités pour perte d’exploitation ».

Michel Mourot est d’autant plus en colère que le terrain du Prey est classé en zone de protection du captage des eaux. « Il existe des pompages d’eau pour les usines textiles, la commune pompe elle-même de l’eau un peu plus loin » relève le maire. « Mais les gens du voyage s’en foutent que ce soit au niveau des eaux propres qu’ils vont consommer et des eaux qu’ils vont rejeter ». 

D.J.

 

Photographies : Claude Noël.