Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Massif vosgien – Une deuxième chute mortelle en 9 jours dans le cirque du Wormspel

image_pdfimage_print

Wormspel-11

Neuf jours après le décès d’une femme de 85 ans originaire du Nord, le 27 juillet 2016 (lire notre article ici), le cirque glaciaire du Wormspel, sous le Hohneck,  a fait une nouvelle victime ce vendredi 5 août 2016. Un randonneur de 71 ans, domicilié à Mulhouse, y a trouvé la mort aux environs de 14 heures 50.

Il participait à une randonnée, encadrée par un accompagnateur bénévole, lorsqu’il a été victime d’une chute mortelle sur 150 mètres sur le sentier des Partisans. Au total, la randonnée réunissait une quinzaine d’autres personnes.

Ce sentier des Partisans n’est pas connu pour être accessible au grand public. Il n’apparaît d’ailleurs pas sur les cartes du Club Vosgien. « Il est considéré comme trop dangereux. Par contre, des groupes s’y rendent avec des guides de moyenne montagne » selon Gérard Heinrich, le président du Club Vosgien de la vallée de Munster.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour tenter de déterminer les causes de ce nouveau drame de la montagne.

D.J.

 




3 réactions sur “Massif vosgien – Une deuxième chute mortelle en 9 jours dans le cirque du Wormspel

  1. le chipoteur

    loin de moi l’idée de créer une polémique mais force est de constater que la montagne et en particulier les crêtes Vosgiennes et Alsacienne tue  » autant  » que la route et même plus cette année! Si certaines associations qui luttent pour l’interdiction de circulation des véhicules à moteur dans nos massifs mettaient autant d’énergie à réguler le flux de marcheurs  » du dimanche  » et à expliquer que la marche est source de santé à condition qu’elle soit adaptée.. on ne constaterait pas ces nombreux accidents du à la négligence voir l’inconscience ! Comment peut-on faire le sentier des roches à 85 ans ou celui des partisans à 71 ans sans se mettre en danger ? Tous ces couts de sécurité et de secours qu’on impose à la collectivité sous prétexte d’être en osmose avec la nature .. Je suis profondément triste et touché pour ces familles mais je continue de penser qu’on ne fait pas n’importe quoi et n’importe où … même quand on se donne bonne conscience en pratiquant une activité  » écologique  » . dsl pour ce coup de gueule !!

    répondre
    1. Franck

      Bonjour, connaissant la victime, croyez moi qu’il était tout sauf inconscient, en plus très aguerrit , un accident est souvent bête , et je pense que c est le cas. Certes, beaucoup de personnes pensent que les Vosges ne représente aucuns danger, c,est loin d.être le cas en effet.
      Lui connaissait très bien le massif,
      Il a peut être fait une erreur, mais ce n est pas ses 71 ans qui sont la cause de cet accident regrettable ….

      répondre
      1. Peu importe

        Vous savez même très expérimenté, il y a un moment dans la vie où il faut savoir lâcher prise, et s’adonner à des activités plus « raisonnables ». En voyant un tel décor, c’est vrai qu’à 71 ans, on court plus de risques qu’à 50 pour quelqu’un qui est en forme bien sûr. De toute façon le risque zéro n’existe pas, mais on peut limiter si on sait s’arrêter à temps. Ceci dit bon courage aux proches de cette personne.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *