Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Plusieurs collectifs lancent une pétition pour la liberté de circuler dans le massif vosgien !

image_pdfimage_print

moto

« A l’heure où nous avons, tous, citoyens, citoyennes, besoin d’être ensemble, unis, face aux difficultés et aux drames de notre société, nous sommes, usagers motorisés de la route et des chemins, sans cesse attaqués par des lobbies, qui veulent interdire tout ou partie du Massif vosgien, au prétexte d’une protection de la nature qui ne masque que le rejet de l’autre » dénoncent plusieurs associations d’usagers de la route, des chemins, motards, professionnels du tourisme, montagnards. L’association pour l’équilibre et le développement du massif vosgien (AEDMV), l’Automobile Club Haut-Rhin Vosges et Territoire de Belfort, Bee Good Jeremy, le collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) et la fédération française de motards et citoyens du 68 lancent à présent une pétition « pour préserver le Droit de circuler tout en respectant l’environnement : VOTRE Droit ! ».

« Contrairement à ce que prétendent certains groupes de pression, l’immense majorité des usagers motorisés est soucieuse du respect de la réglementation et du Vivre ensemble. Personne d’entre nous n’a rien à justifier ni démontrer à ces groupes ; la seule déclaration qui doit leur être opposée est le rappel des lois de la République, qui garantissent le Droit et la liberté de circuler » s’insurgent ces différents collectifs.

Selon eux, « Pour ces lobbies, tous les prétextes sont bons pour tenter d’interdire le libre droit de circuler aux citoyens : trop de pollution, trop de bruit, trop de vitesse, la surfréquentation, des incivilités en croissance exponentielle… ont-ils des preuves ? Des statistiques ? Des études objectives ? Strictement rien ! ».

Toujours selon ces collectifs, « Sous couvert d’apaisement, de respect de la nature, de devoir rendre la nature à elle-même, de promouvoir une journée par mois sans moteur (prélude évident à la fermeture définitive), et autres discours enjôleurs, c’est la confiscation pure et simple du massif vosgien, l’exclusion de tous les motorisés (et en particulier les méchants motards). Les promoteurs de ces harangues ont-ils, par ailleurs, oubliés que cela mettrait des dizaines et des dizaines de personnes au chômage ? Ont-ils oubliés que ce serait la mort économique et sociale des zones rurales ? ».

Ils lancent à présent un appel citoyen : « Tous à vos stylos pour lutter pour la liberté de circuler et contre la haine ! En signant cette pétition, c’est soutenir l’action des associations oeuvrant pour la Liberté de circuler, le partage de la route et des chemins, le maintien de la vie sociale et économique, et le respect de l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, qui dit notamment : « toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État. » ».

Une pétition à retrouver en cliquant ici.

 




10 réactions sur “Plusieurs collectifs lancent une pétition pour la liberté de circuler dans le massif vosgien !

      1. le chipoteur

        des accidents il y en a malheureusement partout dans le monde !
        faut pas être fataliste mais conscient que ça arrive tous les jours et que ça n’arrive pas qu’aux autres… Cet accident là n’est pas à  » rattacher  » avec la circulation de la fameuse route des crêtes dont on nous sert la dangerosité à toutes les sauces histoire de dramatiser la situation pour mieux la réglementer..
        Bien entendu, il n’en est pas moins dramatique pour ces familles pour autant .

        répondre
  1. Philippe Poirot

    Circuler librement ok, mais quand on est cycliste et que 90% des motards vous doublent à 150 klms à l’heure dans les cols vosgiens……sans respect aucun du  »connard qui pédale  » sans respecter les 1,50m de sécurité , sans aucun sentiment pour la nature, j’ai du mal a croire à la bonne volonté de ces chauffards.

    répondre
  2. étonné

    D’accord , Mais , n’ oubliez pas, LA LIBERTE DES UNS S’ARRETE OU COMMENCE CELLE DES AUTRES,
    Comme celui qui vient de sauter de 30 mètres sous la route des crêtes cet après midi , heureusement qu’il à fait le grand saut tout seul….. avec sa moto.

    répondre
  3. DAVID

    Votre article tombe mal quand on suit l’actualité récente. Il ne se passe pas une journée sans des accidents de moto, de quads renversés dans les ravins.
    Effectivement, samedi c’était l’enfer sur la route des crêtes. Ce ne sont ni les randonneurs ni les cyclistes qui provoquent tous ces accidents.
    Alors, « motoreux » respectez la LOI!
    La compétition moto sur les circuits de compétitions.
    Les motos, quads et autres engins motorisés hors des chemins.
    Respect des limitations de vitesse…
    Sinon: changez de planète, ici on ne vous aime pas.

    répondre
  4. le chipoteur

    n’importe qui trouvera des exemples de comportement idiots sur n’importe qui et n’importe où ! Je ne vois pas pourquoi la cohabitation des marcheurs, cyclistes, motards et automobilistes serait différente sur la route des crêtes que sur les routes en général… Des marcheurs au milieu de la route dans les virages y’en a !! des vélos de front et qui coupe les virages y’en a !! des motos qui roulent vite y’en a !! des automobilistes qui regardent le paysage au lieu de regarder la route y’en a !! Des accidents y’en a et y’en aura toujours !! arrêtez de vous donner bonne conscience en disant que c’est toujours de la faute des autres, C’est à chacun de se remettre en cause plutôt que d’essayer d’interdire l’activité de l’autre. Il y a de la place pour tout le monde et chacun à la liberté d’y être ….

    répondre
  5. ED

    Je le répète , il y en a pour tout le monde .Je vous joins le commentaire que j’avais fait le 22 mai .

    La route des crêtes, le matin de bonne heure et le soir après 18 heures c’est très calme. Il suffit de choisir le bon créneau horaire.
    Si vous ne voyez que le samedi et le dimanche en pleine journée!
    Il y en a pour tout le monde, allez randonner en semaine ou à la fraîche le weekend!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *