Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Pouxeux – Il poignarde les enfants de sa compagne

image_pdfimage_print

Samedi 30 juillet 2016 soir vers 23 h 15, les sapeurs-pompiers ont été appelés par un jeune homme de 22 ans gravement blessé. En effet, suite à un différend familial, un frère et une sœur ont été poignardés par le compagnon de leur mère.

Etienne Manteaux, Procureur de la République.

Etienne Manteaux, Procureur de la République.

Il est 23 h 15 lorsque les pompiers arrivent les premiers au domicile d’un couple à Pouxeux. Ils trouvent un jeune garçon de 22 ans étendu sur la chaussée devant la maison. « Il a été gravement blessé au niveau de l’intestin grêle. Il est hospitalisé en soin intensif au CHU de Nancy. Une dizaine de centimètres de son intestin ont dû être retirés » explique le procureur de la République, Etienne Manteaux.

Sa sœur de 18 ans a elle aussi été poignardée par le compagnon de leur mère, un ancien capitaine dans l’Armée de terre. Elle a été blessée gravement au niveau de son intestin et de sa rate. Elle a tout de même pu être entendue par les policiers.
La mère et leur beau-père vivaient ensemble depuis plus de 6 ans. « C’était un couple qui ne fonctionnait plus. Monsieur était convaincu que Madame avait une relation extra-conjugale. » poursuit le procureur. Ce soir là, la mère des enfants était partie à une soirée avec des collègues de travail. « Monsieur a beaucoup bu pendant la soirée. Il s’est énervé et a imaginé que Madame était avec quelqu’un d’autre. Le fils qui a entendu cela est intervenu. Le ton a monté et le beau-père l’a poignardé » atteste Etienne Manteaux.
La sœur a entendu des cris et s’est interposée. A son tour, elle a reçu un coup dans l’abdomen. « A ce moment la lame s’est cassée et cela a calmé l’auteur des faits. » poursuit le procureur. Le jeune garçon, étudiant en Master 2 en science politique à l’université de Paris Dauphine a alors pu prévenir les secours.
Le beau-père, âgé de 58 ans, a été placé en détention provisoire en attendant son procès. Il risque la perpétuité pour la double tentative d’homicide.
C. K.-N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *