Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Rallye – Quentin Gilbert dans le top 5 du WRC 2 en Finlande

image_pdfimage_print

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont terminé à la cinquième place du Rallye de Finlande, la cinquième épreuve de leur programme 2016 en WRC 2. En difficulté avec les réglages de la DS 3 R5 tout le week-end, le duo franco-belge a travaillé sans relâche et sans se désunir afin d’enregistrer son deuxième meilleur résultat de l’année. Après quatre rallyes sur terre consécutifs, l’équipage va se tourner vers l’asphalte du Rallye d’Allemagne.

arton48091Après plusieurs belles sorties sans fin heureuse cette saison, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul sont allés au bout du Rallye de Finlande et ont rempli leur objectif en rentrant dans le top 5. Toutefois, en proie à des soucis de réglages à bord de leur DS 3 R5, leur cinquième sortie en WRC 2 s’est avérée compliquée dès les premières spéciales. « Nous avons beaucoup glissé, confirme le Vosgien. Lors d’une épreuve rapide comme la Finlande, perdre de la vitesse est néfaste et nous avons rarement été dans le bon rythme. »

Si la DS 3 R5 du team DG Sport ne s’est pas avérée adaptée aux conditions finlandaises, la semaine n’avait pas idéalement commencé pour Quentin Gilbert. « Lors de la séance d’essais programmée lundi dernier, nous avons rencontré un souci de boitier. Ce problème nous a fait perdre du temps de roulage et nous n’avons fait qu’une trentaine de kilomètres. Nous avons manqué de temps pour trouver le bon set-up, ce qui a induit un manque de confiance au volant, puis un manque de performance. À l’inverse, il y avait une concurrence affûtée affichant un niveau incroyable, et notamment Pierre-Louis Loubet, qui s’est montré tout de suite très rapide et qui mérite d’être félicité. »

Quentin Gilbert et Renaud Jamoul ont beaucoup travaillé, avec le team DG Sport, pour améliorer le comportement de la DS 3 R5 tout au long du week-end finlandais, et faire face dans ces conditions.« L’équipe a été incroyable, à chaque assistance ils ont cherché à rendre la voiture meilleure. De notre côté, nous avons essayé de compenser du mieux possible, même si je n’ai pas véritablement réussi à me lâcher. Mais, terminer cinquième, et première voiture Peugeot – Citroën, alors que nous n’avons pas montré notre niveau de performance habituel, est un signe encourageant. Surtout, nous n’avons jamais perdu pied et sommes toujours restés focalisés sur l’objectif. »

Tout au long de l’épreuve, Quentin et Renaud n’ont eu de cesse de progresser au cœur de la hiérarchie en WRC 2 pour finalement terminer à quelques secondes de la quatrième place. « Certains week-ends ne se déroulent pas comme prévus mais nous avons su faire bloc. Nous avons travaillé tous ensemble pour aller chercher ce résultat. Les signes positifs sont nombreux : nous n’avons fait aucune erreur de pilotage ni connu de crevaison, la voiture n’a pas souffert de problème majeur… On a su garder la tête froide et se remettre en question. Ceci va nous permettre d’arriver en Allemagne en confiance. »

En effet, trois semaines après la Finlande, le Rallye d’Allemagne se profile comme prochaine épreuve au programme de Quentin et Renaud. Après quatre épreuves sur terre, l’asphalte est ainsi au programme du pilote vosgien. « Nous allons bien préparer cette épreuve, insiste le pilote de Chatenois. J’ai davantage de repères sur asphalte et j’ai hâte de prendre le départ de ce rallye ! ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *