Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Lorsque le jazz se lie à la peinture et rime avec culture…

image_pdfimage_print

Ainsi qu’annoncée, la nocturne organisée au musée Charles Friry dans le cadre de l’exposition « Pierre Waidmann en son parc » a tenu toutes ses promesses. Et même si l’orage de l’après-midi n’a pas permis au quatuor de musiciens de prendre possession des allées du parc comme prévu, c’est donc à l’intérieur du musée qu’il s’est produit. Un moment fort, partagé par un public bien présent et séduit par les airs de jazz qui emplissaient les salles du musée.

Ce quatuor « jazzy » était formé par Isabelle Berthelon (batterie et saxophone), professeur à l’école municipale de musique, Joël Candolini, (basse) professeur à l’école de musique d’A2MC à Saint-Nabord, Damien Mougel (trombone) et Adeline Fayet (piano), tous deux professeurs en collèges. Le programme musical, répété au cours de l’après-midi, abordait différents tempos associés à l’esprit jazz, à savoir bossa, rock, swing et airs de variétés. Une compilation qui a enthousiasmé le public présent.

Un public qui n’a pas manqué de se montrer par ailleurs séduit et intéressé par l’exposition du moment, présentant des dizaines d’oeuvres de Pierre Waidmann. Une présentation marquée par de nombreux tableaux rappelant des scènes vécues par l’artiste dans le parc du musée au début des années 1900. L’on y voit notamment des portraits de son épouse Clémentine et de sa fille Colette, occupées à différentes tâches. Exposition visible jusqu’au 18 septembre prochain.

Ce mercredi soir, le musée Charles Friry, s’ouvrait par ailleurs tout entier aux visiteurs. Des visiteurs parfois étonnés de découvrir toutes les richesses des différentes salles du rez-de-chaussée et du niveau supérieur. Deux heures véritablement plaisantes et passionnantes, s’inscrivant parmi les nouveautés culturelles proposées cette saison estivale par la Ville. Bernard Godfroy, le maire de la cité, est d’ailleurs venu se rendre compte de l’impact de ce genre d’événement.

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *