Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Le maire continue de présenter le bilan de ses deux années de mandat

image_pdfimage_print

SAM_0438Au bout de deux ans et quatre mois de mandat, Bernard Godfroy continue de présenter le bilan de son action. Après un état des lieux des finances de la ville, il nous adresse, ce jeudi 18 août 2016, un communiqué de presse sur les réalisations communales, les projets communaux et l’intercommunalité. Un communiqué à lire ci dessous.

– 2014/2016 – REALISATIONS COMMUNALES :

Depuis notre arrivée à la gestion de Remiremont en 2014, nous nous sommes attachés à poursuivre et terminer les projets engagés par la précédente équipe municipale, et notamment pour les plus importants :

– la salle de gymnastique du Tertre  (2 millions €)

– la réhabilitation de l’ex-école de Rhumont (1,5 millions €)

– la rue du Rang Sénéchal (585 000 €)

– la rue du Lit d’Eau (465 266 €)

– Ehpad le Châtelet : versement de subventions afin de compléter le financement insuffisant du programme (245 900 € auxquels s’ajoutent la prise en charge des intérêts d’un emprunt complémentaire de 885 000€).

2016/2020 – PROJETS COMMUNAUX :

Aujourd’hui, les projets issus de la volonté des nouveaux élus, déjà engagés pour certains, vont pouvoir pleinement se mettre en œuvre.

En matière d’investissement, la première priorité est la préservation du patrimoine légué. Il est de notre devoir d’entretenir, de réhabiliter l’ensemble de cet héritage qui fait la richesse culturelle historique de notre ville, et également l’ensemble de nos structures.

Ensuite nous devons investir pour l’avenir et, en fonction de nos disponibilités financières, faire de Remiremont une ville attractive, moderne, vivante. Nous avons déjà investi (et continuons de le faire) dans l’équipement des écoles en tableaux numériques. Nous avons acquis un portail à destination des familles pour simplifier les inscriptions des enfants aux différents services proposés par la ville (restaurant scolaire dès la rentrée 2016, et en continuité centre social, centre aéré, musique municipale). Nous sommes engagés dans le programme d’installation de la fibre optique mené par le Département des Vosges et l’État, et porté par la Communauté de Communes de la Porte des Hautes-Vosges (13 000 prises prévues sur la période 2017-2019).

Enfin, nous devons également être réactifs pour engager, lorsqu’elles se présentent, des opérations spécifiques d’opportunité (gymnase de l’ancien collège Saint-Joseph, Fort du Parmont par exemple), ou d’obligation (reconstruction du petit manège du centre hippique dont la sécurité n’est plus assurée, avenir du stade).

L’ensemble de nos projets a pour ligne politique le service à la population tout en confortant l’attractivité de Remiremont, bourg-centre de la toute prochaine communauté de communes.

Nombre de dossiers sont en cours d’étude par mes adjoints. Leur réflexion doit nous amener à prendre des décisions visant à améliorer le quotidien de nos concitoyens, comme par exemple : le stationnement, une mutuelle pour la population, la communication externe de la ville, la transformation de nos résidences pour personnes âgées en « résidences autonomie » (médicalisées), un conseil de jeunes, le cinéma de la Filature, l’aménagement du plan d’eau…

2016/2020 – IMPLICATIONS INTERCOMMUNALES :

Remiremont se doit d’être impliquée dans l’intercommunalité. Le territoire de la nouvelle Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales a été arrêté par le Préfet des Vosges et entrera en vigueur le 1er janvier 2017, après fusion de la Communauté de Communes de la Porte des Hautes-Vosges, de la Communauté de Communes des Vosges Méridionales et la Commune de Saint-Amé. Ce territoire présente une grande cohérence grâce à l’attractivité de notre ville sur l’ensemble des communes du futur établissement intercommunal : Remiremont est en effet la 6è ville la plus peuplée du Département et le 3è pôle économique.

Si les compétences optionnelles de cette nouvelle intercommunalité seront travaillées par le futur Conseil Communautaire, la loi impose de nouvelles compétences obligatoires dont certaines vont directement impacter notre ville comme la « promotion du tourisme » (les actions réalisées par l’Office de Tourisme actuel en matière de manifestations devront être reprises par la Ville au 1er janvier 2017) .

Le projet de territoire et le schéma de mutualisation des services entre l’établissement intercommunal et ses communes membres, proposés par notre communauté de communes actuelle, ont pour objectif de conforter l’attractivité urbaine, le bassin économique … en réalisant des économies d’échelle pour apporter un meilleur service à l’ensemble de la population communautaire.

Nous avons été élus par des Romarimontaines et Romarimontains pour la mise en œuvre de nos projets et nous nous devons d’honorer cette confiance.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *