Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – La majorité municipale répond au bilan du maire sur les réalisations communales, les projets communaux et l’intercommunalité

image_pdfimage_print
SAM_0381

Photographie d’archives du 28 juillet 2016.

Ses cinq anciens adjoints, Brigitte Charles, Roger Durupt, Claude Jacquel, Sophie Perrin et Fabienne Thirion, répondent ce samedi 20 août 2016 au communiqué de presse du maire Bernard Godfroy sur les réalisations communales, les projets communaux et l’intercommunalité. Un communiqué que nous publions ci dessous.

D’un côté, Bernard Godfroy, qui ne compte plus désormais que 4 élus acquis à sa cause sur 21 à l’origine, et de l’autre, les 17 élus qui constituent désormais la majorité municipale se seront ainsi exprimés sur les trois dossiers précités, nous considérons le débat clos entre les deux parties.

Nous maintenons le débat ouvert aux deux autres parties du conseil municipal qui ne se sont pas exprimées sur ces trois  dossiers.

On lira donc ci dessous le communiqué complet des cinq anciens adjoints.

Préambule au communiqué.

« Monsieur Godfroy, qui nous avait un jour accusés « d’utiliser l’espace médiatique », se fend à présent d’un communiqué hebdomadaire !

 Forcément ! Le service communication, bien que considérablement renforcé, étant exclusivement consacrée à sa promotion personnelle, le bulletin municipal se trouve réduit à une peau de chagrin.

Soucieux de ne pas alimenter une polémique régulière par médias interposés, nous n’avons pas souhaité répondre à son bilan financier si confus et si emmêlé qu’il avait de toute façon découragé les lecteurs.

En revanche, nous devons réagir au bilan « d’activités », devant cette propension à vouloir s’approprier un travail fait par les autres, sur des projets dans lesquels il ne s’était jamais impliqué ».

Communiqué.

« Les élus de la majorité municipale ont lu avec beaucoup d’intérêt le bilan présenté par Monsieur Godfroy de ses deux années de mandat.

Il met parfaitement en évidence l’excellent travail accompli par des adjoints qu’il a pourtant obligés à partir.

Car ce sont bien Brigitte Charles, Roger Durupt, Claude Jacquel, Sophie Perrin, Fabienne Thirion, assistés de Jean Claude Hutter et de Colette Sosnowski et soutenus par leurs commissions respectives qui ont entre autres :

  • Réalisé l’espace associatif du Belvédère ;
  • Refait la rue du Rang Sénéchal, un chantier si difficile qu’il avait été plusieurs fois ajourné, et qui a été mené, en concertation avec les riverains, à la satisfaction générale.
  • Refait la rue du Lit d’Eau et la rue du Tertre
  • Réalisé chaque année un gros programme d’entretien de voirie et de bâtiments communaux
  • Finalisé le mise en accessibilité des bâtiments publics
  • Elaboré un projet cohérent de politique de la ville
  • Entrepris la requalification du quartier du Rhumont
  • Crée un festival des sciences, remarquable dans sa conception, dans l’engagement de l’équipe et dans la qualité des prestations
  • Mis en place les Nouvelles Activités Périscolaires, et l’urgence dans laquelle il a fallu agir n’a pas nui à la qualité du projet.
  • Mis en place un système cohérent d’inscriptions dans les écoles et dans les structures et activités municipales
  • Conforté l’équipement de vidéoprotection par la mise en place de nouvelles caméras et la création d’un comité éthique.

On voit bien là le gros travail et l’efficacité de ces ex-adjoints. En revanche et même en cherchant bien entre les lignes, on voit mal les actions du Maire et de ses deux derniers soutiens, Mickael Marie-Saint-Germain et Christian Schulmeyer.

  • Ceux qui voulaient un jour remettre le marché dans la rue Charles de Gaulle, qui voulaient le remettre un autre jour au marché couvert, qui l’ont décalé un moment le vendredi soir, pour finalement faire tout comme avant après beaucoup d’agitations
  • Ceux qui voulaient changer le marché de Noël, qui voulaient mettre une patinoire place de l’abbaye, qui ont mis en place un manège, pour finalement faire tout comme avant après beaucoup de gesticulations
  • Ceux qui voulaient supprimer l’EPIC du Tourisme, qui voulaient lui retirer la gestion du palais des Congrès, pour finalement faire tout comme avant
  • Ceux qui voulaient redéfinir l’OMSLC et qui finalement après l’avoir fait exploser, le laissent depuis un an et demi sous assistance respiratoire, en situation de fin de vie
  • Ceux qui annonçaient à grand bruit la création d’un espace média-numérique sollicitant une subvention de l’état en 2014 pour finalement… on ne sait pas !
  • Ceux qui, en rêvant d’un stade olympique pour le bonheur des Romarimontains, ont retardé de plusieurs années la réfection d’une piste d’athlétisme qui continue à se détériorer.
  • Ceux qui ont éprouvé la nécessité de restructurer les services pourtant efficaces de la mairie, et qui deux ans après, laissent toujours un vide impressionnant dans l’organigramme de la ville.
  • Ceux qui, oserions nous en parler ? rêvaient du lac de Noirgueux, dont la simple évocation fait sourire toute la communauté de communes… Où en est-on deux ans après ?

Oui vraiment, voilà un bilan très évocateur que nous laissons à l’appréciation de chacun…

Cela nous conforte, dans la qualité du travail, que nous, ex adjoints, avons pu accomplir ».

Pour la Majorité Municipale 

Les ex adjoints,

Brigitte Charles

Roger Durupt

Claude Jacquel

Sophie Perrin

Fabienne Thirion.