Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Au Rhumont, les jours du Ban de Ramonchamp sont désormais comptés…

image_pdfimage_print

003

La destruction du Ban de Ramonchamp, en bout de la rue du Paixon, est programmée d’ici environ trois semaines. Erigé en 1970 aux côtés d’immeubles identiques (Bans d’Arches et de Tendon), le ban de Ramonchamp comprenait 58 logements. Au printemps dernier, les familles encore présentes avaient toutes quitté les lieux afin que puissent débuter les travaux nécessaires avant les opérations de démolition.

Des entreprises de services spéciaux, Envirotech à Molsheim (67) et Lingenheld à Dabo (57) ont, depuis courant mai, apporté leur savoir-faire en matière d’ouvrages de pré-démolition. Deux phases successives de travaux ont été menées et en juin dernier, le chantier a mobilisé jusqu’à une dizaine de personnes. Une importante opération a consisté au désamiantage des sols, dallages et carrelages. En ce mois d’août, trois employés sont encore présents et réalisent des carottages dans les murs afin de retirer des morceaux de fibrociment.

Le Ban de Ramonchamp avait subi des ouvrages de réhabilitation en 1995. D’ici environ trois semaines, les grosses pelleteuses de la Société Cardem vont entrer en action afin d’attaquer la partie démolition. Tout un pan de vie à terre. Un nouvel événement dans ce quartier qui est entré, il faut le préciser, dans une phase de requalification entamée par Vosgelis depuis 2010.

A Remiremont et ses environs, beaucoup ont encore le souvenir de la destruction de quatre tours et leurs 169 logements dans ce même quartier du Rhumont. En utilisant la technique du « foudroyage intégral », quelques secondes avaient suffi à les réduire en un tas de gravats avec une charge de 260 kg d’explosifs minutieusement placés dans les murs porteurs. C’était le 5 juin 2000…

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *