Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Route de France Féminine – Double passage à Remiremont et dans les vallées, vendredi 12 et samedi 13 août 2016

image_pdfimage_print

Route de France Féminine (passage vers Saint-Benoît-Sur Loire)

La Route de France Féminine fête cette année ses 10 ans. Sept étapes au programme du 6 au 14 août avec un départ lancé depuis le Nord-Pas de Calais et passage par l’Ile de France, le Centre Val de Loire, la Bourgogne Franche Comté pour terminer par notre région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine. Deux étapes marquantes, avec pour la journée de vendredi Bourbonne-les-Bains / La Bresse et samedi l’étape Plombières-les-Bains / Soultzmatt.

De ce fait, la cité des chanoinesses ainsi que d’autres localités du secteur profiteront d’un double passage de la course ces mêmes 12 et 13 août. A Remiremont, l’itinéraire sera le même à chacun des passages, à savoir une entrée par la route de Plombières et la rue des Etats-Unis, puis rue de La Mouline, Faubourg du Val d’Ajol, rue Georges Lang, Place Jules Méline, rue du Général Leclerc, carrefour de l’Octroi, rue de la Filature, via Dommartin-lès-Remiremont.

Lors de l’étape 5, (vendredi 12), le premier passage est prévu à 14 h 52 (entrée de ville par la route de Plombières) et lors de l’étape du lendemain (samedi 13) à partir de 12 h 57. Vendredi, la Route de France Féminine passera donc ensuite par Dommartin-lès-Remiremont (15 h 04), Peccavillers (15 h 09), puis Nol (15 h 14), Vagney (15 h 18), Thiefosse (15 h 22), Saulxures-Sur-Moselotte (15 h 29), Cornimont (15 h 36), Xoulces (15 h 39), col du Brabant (15 h 47) et arrivée à la Bresse à partir de 15 h 52.

Pour l’étape 6, (samedi 13), premier passage à Remiremont (route de Plombières) prévu à 12 h 57, puis Dommartin-lès-Remiremont (13 h 04), Peccavillers, Nol, Planois et col de la Croix des Moinats (1er passage à 13 h 31), puis La Bresse et le col du Bramont, via le Markstein et Soultzmatt.

Plus de vingt nations représentées

Epreuve référente, la Route de France Féminine regroupe cette année 18 formations représentant plus de vingt nations. Avec ses 108 engagées lors du départ, cette course regroupe une dizaine de championnes nationales. Neuf jours de course (dont un prologue et un contre la montre) et 7 étapes principales sur un parcours riche et équilibré d’un peu plus de 900 km avec des itinéraires variés, propices à la fois aux sprinteuses, grimpeuses et rouleuses. Matière à venir les encourager lors de leur double passage au coeur de la cité des chanoinesses et autres localités pré-citées.

Bernard Thévenet en parrain de l’épreuve

Le parrain de cette dixième édition n’est autre que Bernard Thévenet. Lors du départ, il s’est dit particulièrement heureux de parrainer la course à l’occasion de son 10ème anniversaire, tout en rappelant qu’avant de prendre la dénomination « Route de France Féminine », l’épreuve avait été baptisée « La Grande boucle Féminine ». Qui dit parrain, dit aussi marraine, un rôle assuré cette année par Delphine Wespiser, Miss France 2012 et qui est aussi l’actuelle « Princesse Blanche » dans l’émission-jeu « Fort Boyard ».

Il y a plus d’une raison de venir encourager les sprinteuses de la Route de France Féminine, lors de leur double passage, vendredi et samedi.

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *