Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Rupt-sur-Moselle – Refoulé parce qu’il portait un couteau suisse

image_pdfimage_print

Jean-Marie Richard, un retraité de 65 ans domicilié à Saint-Nabord, s’est rendu samedi 6 août 2016 au spectacle des Feux Folies, à Rupt-sur-Moselle. Refoulé parce qu’il portait sur lui un couteau suisse, il se dit complètement scandalisé par la situation, dans un courrier des lecteurs à lire ci dessous.

Photographie d'illustration.

Photographie d’illustration.

« A ce gendarme lambda qui m’a refusé l’accès du stade parce que j’avais un canif multifonctions, je voudrais lui dire que je ne le remercie pas d’avoir gâché cette soirée qui devait être festive avec mon épouse. Je lui rappelle que Liberté, Egalité et Fraternité ont un sens pour moi, retraité de 65 ans et me suspecter d’être en possibilité de commettre une vilénie envers mes semblables m’est insupportable. Notre Société devient suspicieuse envers ses citoyens et un état policier se fait jour et ne présage rien de bon… Les islamistes radicaux sont en phase d’atteindre leur objectif : détruire la Liberté dans notre Pays. Non, monsieur le militaire, on ne peut pas confondre un canif comprenant une lame de 7 cm, une seconde de 4 cm, un tire-bouchon, une paire de ciseaux et quelques accessoires avec une arme de guerre, genre fusil d’assaut, ceinture explosive ou arme de destruction massive. Je voulais vous dire également que je rejette toutes les religions parce que si Dieu nous a créé à son image, je préfère ne pas lui ressembler et par conséquent je ne suis plus une menace pour l’humanité tout entière… Ce soir-là, je me suis senti fiché S comme couteau Suisse. Oui monsieur le gendarme, je ne vous salue pas ».

Jean-Marie Richard, 26 D rue du Capitaine Poirot, 88200 Saint-Nabord.




26 réactions sur “Rupt-sur-Moselle – Refoulé parce qu’il portait un couteau suisse

  1. Peu importe

    Je comprends votre colère, mais il ne faut pas en vouloir à ce policier qui n’a fait que son travail de protection, dans notre contexte de ceux qui assassinent comme « on dit bonjour »… on peut tuer même avec un couteau suisse : 7 cm planté dans un poumon ou le coeur de quelqu’un de très maigre. Ce policier ne devait pas vous connaître, sinon il ne vous aurait refoulé je pense.

    répondre
    1. Peu importe

      J’ajouterai simplement qu’avec un simple couteau suisse (je possède le même) on peut aussi entre autres trancher une carotide. Nous ne sommes certes pas tous des assassins, mais un policier ne peut pas deviner qui est qui. Ce genre de contrôle se fait partout maintenant.

      répondre
  2. Jean

    Il suffisait de laisser le canif a l’entrée au niveau de la fouille et ensuite le récupérer a la sortie … ce que bon nombre de gens ont fait sans paraître scandalisés.

    répondre
  3. sam le pirate 2

    nous sommes actuellement en état d urgence et c est interdit de faire de la discrimination facial ,vieux jeune ou barbu c est comme cela pour l instant !
    entre nous quelle utilité d aller dans une manif avec un couteau ?

    répondre
  4. Bernard

    Bonjour, quelqu’un à déjà essayé de planter un couteau suisse dans quelque chose ?? La lame se referme sur vos doigts. À part couper un bout de saucisson, on ne peut pas faire grand mal avec un couteau suisse

    répondre
    1. RICHARD

      Merci pour votre commentaire intelligent et absolument vrai. cet instrument me sert à pique-niquer… il se trouve toujours dans le fond de
      ma sacoche avec mes papiers.

      répondre
      1. FH

        Moi j’étais ce soir là dans l’effectif de gendarmerie les ordres sont les ordres pas de passe droit jeune ou moins jeunes
        Cette personne aurais été la première pour critiquer les forces de l’ordre si un incident avait eu lieu
        Une chose est sur cela me fait peur de vieillir

        répondre
        1. Peu importe

          Non n’ayez pas peur de vieillir.. rassurez-vous tout le monde de ressemble pas à ce monsieur… en fait ce ne sont pas les années qui font vieillir, mais notre état d’esprit… Bonne soirée à vous et gardez votre esprit toujours jeune… et merci à vous de faire partie des gens qui veillent sur notre sécurité…

          répondre
    2. Peu importe

      Vous n’avez pas dit: le saucisson était aussi invité au spectacle ?? Ce n’est qu’une pointe d’humour…les couteaux suisses sont célèbres depuis longtemps, cette publicité est largement dépassée…

      répondre
  5. REMORQUE

    A SAVOIR QUE A L ENTRER IL Y AVAIT UNE CAISSE POUR LES COUTEAUX ECT ….. REGLES POUR TOUS….. IL N A FAIT QUE SONT TRAVAILLE !!!!! JE SAVAIS QUE C ETAIT SURVEILLER DONC JE N AI MEME PAS RAMENER DE SAC !!!!

    répondre
  6. Francine.bomont Remiremont

    Le gendarme à entièrement raison il a fait son travail vous n’aviez rien à faire avec votre couteau suisse a ce spectacle c’est une provocation de votre part. .l’état d’urgence est valable aussi à Rupt sur Moselle

    répondre
    1. Michel

      La règle la même pour tous mais on se calme avec les porteurs de couteau suisse. Le mien ne me quitte quasiment pas depuis longtemps ; à savoir qu’il rend de nombreux petits services dans de nombreux instants de la vie et à toute la famille. Et si je pars avec à un spectacle ça pourrait aussi rendre service pour couper une ceinture de sécurité ou autre. Les points de vue et habitudes divergent, normal. Cependant pour l’instant à ma connaissance, tout de même, pas encore de terroriste en vue âgé de plus de 60 ans et surtout armé d’un couteau suisse qui se referme facilement sur les doigts !
      Michel

      répondre
      1. RICHARD

        Merci à vous aussi pour votre commentaire pertinent, un objet bien utile et en plus chargé de souvenir qui ne méritait pas de finir dans un fourre tout non répertorié.

        Je rappelle aux autres commentateurs qu’il s’agissait d’un gendarme pas d’un policier. J’assume mon « coup de gueule » et je persiste.

        répondre
        1. Peu importe

          Gendarme ou policier… cela ne fait pas de différence… il était là pour la sécurité… et il eu raison. Assumez votre coup de gueule et persistez tant que vous voulez. Entre vous et le gendarme, c’est vous qui avez tort, votre couteau n’avait pas son billet d’entrée pour ce spectacle, et personne ne faisait exception à la règle. Vous en séparer qq instants n’aurait rien changé à ce qu’il représente pour vous… et ça vous aurait épargné de vous ridiculiser….vous faites un barouf d »enfer pire qu’un enfant qui aurait perdu son doudou… Moi aussi j’en ai un, c’est un souvenir de jeunesse… il ne vient pas avec moi voir un spectacle… comme ça pas de risque de le voir finir dans un four tout…

          répondre
  7. le chipoteur

    Comportement typiquement Franchouillard !! On reproche au policier de faire son travail sans  » jugeote  » ou alors on critique parce qu’ils ne sont pas assez ou pas au bon endroit. Notre comportement ou nos fautes sont toujours moins graves que celles des autres…surtout quand on est pris. Oui, bien sûr que vous n’êtes pas un terroriste Mr Richard mais le policier a fait ce pourquoi  » nous  » le payons et il ne peut donc pas être mis en cause personnellement et comme vous le savez très bien,il était effectivement possible d’entrer il suffisait d’aller le remettre dans votre voiture ou de le confier à la sécurité. Votre mauvaise foi et votre coup de gueule pour ce banal fait ne vous honore pas .. vous devez être particulièrement procédurier pour trainer ça en public ce qui veut dire que parfois vous aimez appliquer la loi .. rien que la loi… quand ça vous arrance, hein ?

    répondre
  8. MAMABO

    Excès de zèle face à des personnes inofensives !

    Mais à Nice il n’y avait personne et les quartiers chauds il n’y a personne, trop dangereux pour nos fonctionnaires fatigués !!!!

    répondre
    1. Peu importe

      Nos policiers font ce qu’ils peuvent… et ils le font bien… on ne peut pas être partout à la fois… Nous savons tous qu’il y a des contrôles aux spectacles et autres manifestations de foule. Il suffisait juste de laisser le couteau suisse dans la voiture et il n’y aurait pas eu de problèmes. Ce n’est pas à la tête de quelqu’un qu’on peut dire si il est dangereux ou non… et son âge non plus…Nos policiers méritent plus d’admiration que de critiques.. Je rejoins le Chipoteur, quoi qu’ils fassent nos policiers se font critiquer… Ne soyons pas injustes, il y en a qui se font massacrer pour avoir voulu nous protéger…

      répondre
  9. Pierre

    Mamabo, vous qui êtes si malin je vous propose de passer votre concours d agent de la paix et d’aller vous même mettre de l.ordre dans les quartiers chauds !
    Chiche

    répondre
    1. MAMABO

      j’ai passé l’âge mais chaque fois que j’ai eu affaire à ces personnes heureusement de « loin » car leur incompétence et autres font peur dans tous les sens du terme. Il faut soutenir notre police mais avant un grand ménage s’impose!!!!

      répondre
      1. Peu importe

        Pourquoi vous acharner contre un policier qui n’a rien fait d’autre que son travail, sans doute en service commandé. Ce couteau dangereux ou non, n’avait pas sa place dans ce contexte là. Je précise que je suis de la génération dite du 3 ème âge, et ces contrôles de sécurité ne me dérangent pas, c’est au contraire plus rassurant.

        répondre
  10. jean-marie

    Ah, oh combien je comprends les retraités qui ont connu des jours meilleurs après les 2 grandes guerres. Je sais que lorsque je vais voir un concert, depuis même avant l’Etat d’Urgence on nous retire les bouchons de bouteilles d’eaux. Titrer pour un couteau qui n’a fait que rendre des services, c’est exactement pareil que rappeler qu’on doit couper la tondeuse, la tronçonneuse à midi les jours fériés, ça met juste de l’animosité. Pas indispensable ! Bonnes humeurs et bonnes vacances à tous ceux qui sauront de parer des dangers.

    répondre
  11. Charly

    Heureusement le couteau était Suisse donc non belligérant et neutre
    Merci Mr Richard vous nous avez éviter le pire.
    SVP au lieu de mettre en exergue les devises de la république contentée vous d’en appliquer ses devoirs et règlements.
    Je ne vous salue pas.

    répondre
  12. dd

    Heureusement pour vous Mr Richard, le ridicule ne tue pas !!! Vous pouvez donc continuer à vivre, mais svp, ridiculisez-vous en privé. Merci.

    répondre
  13. Moi

    Cher monsieur Richard, je ne réponds pas à votre article pitoyable car je suis persuadé que si vous aviez réussi à rentrer au spectacle avec votre couteau planqué dans votre poche, vous nous auriez pondu un article tout aussi pitoyable pour montrer « au monde entier » à quel point les sécurités mises en place n’ėtaient pas fiables. Je me demande à quel point vous ne l’avez pas fait exprès quand on vous connait un peu. Vous qui êtes si à cheval sur vos libertés, il est juste temps de vous rappeler qu’elles se terminent là où commencent celles des autres et que tout n’est pas permis. En France il y a des réglementations et elles s’appliquent à tous sans distinctions d’âge, de sexe, de religion, ou d’une quelconque appartenance. C’est çà LA LIBERTÉ !!! Ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’un journal ai pu vous donner la parole, mais je l’accepte, c’est. ça LA LIBERTÉ D’EXPRESSION. Bien entendu je ne vous salue pas non plus, bien que je ne sois pas le gendarme lambda

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *