Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Maisons fleuries : un premier prix pour le jardin au pied de la terrasse

image_pdfimage_print

Le jury est passé, le verdict est tombé… Ainsi que nous les avons publié cette semaine ici, les résultats du concours communal des maisons fleuries sont connus. Encore une remarquable pléiade de lauréats pour ce cru multicolore 2016 et une multitude d’encouragements.

Nous sommes allés à la rencontre des lauréats du concours dans la catégorie « maisons avec jardin visible de la rue ». Dans le secteur de Moulin, c’est au 6 rue Chaude qu’ont élu domicile il y a déjà un peu plus de quatre décennies, Rose et Emile Périni. Ce couple de retraités (Mimile, comme on le surnomme dans l’entourage, était contremaître aux papeteries Grégoire et Rose ouvrière à Sovosgia) a toujours aimé fleurir sa maison et ses abords. Il faut aussi écrire que Rose a probablement un prénom prédestiné pour cette culture…

Mais c’est surtout une passion communicative que le couple partage. L’amour des fleurs s’inscrit ici comme un art : celui d’égayer la maison, traduction par la-même du bon accueil et du bien recevoir. Alors, tout commence au pied du petit escalier donnant sur la terrasse où un agréable jardin multicolore, souligné d’un joli muret de petites pierres rectangulaires, se présente au regard du visiteur. Et visiblement, le jury ne s’est pas trompé en entérinant sa décision d’attribuer aux époux Périni le 1er prix dans la catégorie « maisons avec jardins visibles de la rue ».

« Et pourtant, rien n’était gagné d’avance » avoue volontiers Rose, expliquant que quelques jours avant le passage du jury, une averse de grêle aurait pu tout faire capoter… Mais le petit miracle s’est produit et la récompense est, quant à elle, bien tombée. C’est la seconde fois en quelques années que les époux Périni sont récompensés par un 1er prix dans cette catégorie. Les abords de la maison, parfaitement entretenus, se complètent de quelques présentations originales. Tout est fait pour que le charme opère…

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *