Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Bernard Godfroy explique sa démission dans un communiqué

image_pdfimage_print
Photographie d'archives.

Photographie d’archives.

Dans un communiqué qu’il a transmis à l’ensemble des élus et du personnel de la Ville et diffusé aux médias ce jeudi 15 septembre 2016, Bernard Godfroy, maire de Remiremont depuis mars 2014, explique les raisons de sa démission. Il y précise que « sa démission sera annoncée officiellement à l’occasion du conseil municipal du jeudi 22 septembre 2016. Elle prendra effet à la date de son acceptation par le Préfet. Entre temps, Bernard Godfroy continuera à assurer ses fonctions dans la limite de l’expédition des affaires courantes ». 

En outre, Bernard Godfroy tiendra une conférence de presse le lundi 19 septembre 2016 à 10 heures pour s’expliquer et répondre aux questions des médias.

Un communiqué que nous reproduisons intégralement ci dessous.

« Face à la perte de confiance qui a été exprimée par 22 élus du Conseil Municipal ce 09 Septembre, le Maire de Remiremont a pris la décision de démissionner de ses fonctions.

A cet effet, une lettre a été envoyée ce jour au Préfet.

Bernard Godfroy n’a jamais recherché le pouvoir pour le pouvoir. Il a porté cet été l’espoir de renouer le dialogue avec les dissidents de sa majorité, lesquels ont refusé avec constance la main qu’il leur tendait. Ce refus s’est accompagné d’une campagne de dénigrement publique, dont la violence a culminé lors du Conseil extraordinaire du 09 Septembre. Jusque-là, le Maire avait tenu bon pour les Romarimontains et la dignité des fonctions municipales. Mais, les six élus de l’opposition de droite s’étant ralliés aux dissidents, le rang des opposants au Maire s’est grossi jusqu’à atteindre les trois quarts du Conseil municipal.

Attaqué de toutes parts, sur une base argumentative toujours sans preuve, le Maire a définitivement abandonné l’espoir de renouer avec la possibilité d’un travail collectif.

Il sait que ses opposants travailleront à lui faire porter la responsabilité de la situation de blocage qu’ils ont installée eux-mêmes. Ayant perdu ses espoirs en une réconciliation, et refusant de porter la responsabilité des dysfonctionnements à venir, le Maire a décidé de renoncer à son mandat.

Sa démission sera annoncée officiellement à l’occasion du Conseil du 22 Septembre. Elle prendra effet à la date de son acceptation par le Préfet. Entre temps, Bernard Godfroy continuera à assurer ses fonctions dans la limite de l’expédition des affaires courantes ».




13 réactions sur “Remiremont – Bernard Godfroy explique sa démission dans un communiqué

  1. Michca

    Il me semble que dans cette triste affaire, ce sont ceux qui ont provoqué cette cabale qui sont les plus à critiquer.
    Il n’est pas question que ce soit ces gens là qui prennent la direction de la mairie.
    Il faut absolument qu’il y ait de nouvelles élections municipales.

    répondre
    1. Mayaelle

      Tout à fait d’accord avec Michca. Ceux qui ont eu à vivre avec ce genre de personne radicalisées en idéologie de la gauche la plus intolérante qui soit comprendront.

      répondre
  2. michael mathis

    Bonjour à tous,

    De mon côté, qui n’habite pas Remiremont,

    Je ne connais aucune personne de la mairie de Remiremont à titre personnel, mais je constate quand même que les places doivent juteuses pour se préocuper de la gestion de la commune, alors, après, qui sera le prochain à se faire « désinguer ».

    Il y a surement « évidement » bénéfice à retirer et à paraitre pour n’avoir que cela à « foutre » (Et c’est le même sujet pour les « Républicains » de notre prochaine élection 2017)

    Bref: DEGOUT complet de ces petits « Pions »

    répondre
  3. bernard

    le maire démissionne ok très bien ! pour moi tous les élus doivent repasser devant les électeurs !!! certains devrais se regarder dans un miroir .

    répondre
  4. Bernard

    Bonjour,

    Il est regrettable que les traîtres de la majorité du maire aient réussi à le faire démissionner.

    Si ces messieurs et dames avaient eu un peu d’amour propre, s’ils n’étaient plus d’accord avec le maire, ils n’avaient qu’à démissionner eux-mêmes.

    J’espère que ces malotrus n’ont pas la prétention de postuler à la place de maire de Remiremont, ils ne seraient pas DIGNES de ce poste.

    Si de nouvelles élections ont lieu, pour remplacer le maire démissionnaire, j’espère que les Romarimontains se souviendront des noms des traîtres et ne voteront pas pour eux.

    Cordialement.

    Bernard

    répondre
  5. Matthieu Didierlaurent

    On pouvait déjà être sidéré de la manipulation au grand jour de la désormais ancienne majorité consistant à démissionner des fonctions et non des mandats. Cela montrait l’esprit de chicane, le pauvre sens des responsabilités et surtout le manque de courage politique. Quoi qu’il en soit du bien fondé des critiques adressées à M. Godfroy, le spectacle offert par la ville est lamentable. C’est une cabale irresponsable, une forme de gros caprice d’adulte, de gesticulation politicienne qui amuse (ou consterne selon l’humeur), vue de loin pour une ville comme Remiremont. Trop de séries télés. La démission du Maire était la seule manière de sortir par le haut.
    Cela témoigne aussi de l’incapacité totale de l’ancienne majorité a dialoguer, à parvenir à la synthèse et à exposer ses désaccords autrement que par l’affrontement direct. Tout ça aurait dû être réglé entre quatre murs dès le début de l’été. L’erreur du Maire est d’avoir annoncé sa démission puis de s’être rétracté, pire est celle de l’ancienne majorité d’en avoir fait un cinéma. Inexpérience ou quand la « politique » vous monte à la tête. On pouvait reprocher à l’ancienne équipe municipale héritée de l’époque Poncelet son manque de renouvellement, elle peut se féliciter aujourd’hui d’avoir tenu un rôle digne et de ne pas avoir ajouté à la sur-agitation (au delà du folklore indispensable évidemment).

    Pire, les agitateurs estivaux semblent se donner le rôle de chevaliers blancs cherchant à faire aller les choses dans la bonne (i.e. leur) direction. Ils aspirent encore à élire entre eux un nouveau maire. Rien juridiquement ne les y obligent, mais ils doivent cependant assumer que c’est là le fiasco de toute une majorité qui tirait sa légitimité de son rassemblement autour de la tête d’affiche aujourd’hui coupée ; les électeurs doivent être appelés à revoter.

    répondre
    1. Mayaelle

      Comment dialoguer lorsqu’on n’a pas d’un côté ni la formation ni le tempérament ni la sagesse mais que l’idéologie seule comoense ? Comment dialoguer lorsque de l’autre côté, on a eu la faiblesse de croire qu’on pouvait rassembler des visions pourtant opposées, des caractères peu enclins au dialogue et à la concertation ? La vie politique est bipolaire quoiqu’on en dise. Remiremont a besoin d’un conseil municipal fort, uni autour d’une même vision pour servir la ville et les romarimontains et non pas celle du parti socialiste.

      répondre
    2. leduc

      Parfaitement bien résumé et j’ajouterai que plus aucun de cette ancienne majorité ne mérite de siéger au conseil municipal, pour ma part elle ne me représente en aucune manière.
      Maintenant c’est à nous citoyens de Remiremont de prendre la main et de décider
      Nous n’avons pas confiance en ces charlatans et nous devons retourner aux urnes

      répondre
      1. chanoinesse écoeurée

        Une nouvelle fois notre Maire fait la preuve de son charisme, de son honnêteté sans calcul ni arrière pensée . LUI , il n’a jamais eu de propos irrespectueux envers ceux qui l’ont vilipendé publiquement et honteusement sans jamais pouvoir prouver ce qu’ils affirmaient dans le but de salir . Le perpétuel champion des petites phrases et des bons mots durant 27 ans s’est comporté comme les mauvais élèves de cours d’écoles qu’il a fait fermer en masse…. Cette cabale mûrement organisée depuis le début ( c’est bien là la tromperie dont sont victimes les romarimontains car la manipulation a démarré dès le lendemain de l’élection, voire même sans doute avant) doit être dénoncée. Si les putschistes ont un peu de respect des électeurs eh bien qu’ils démissionnent jeudi 22 , qu’il y aie une nouvelle élection ,qu’ils s’y présentent et ils verront le score qu’ils feront ! Ils n’ont aucun soutien de la population qui ne veut pas être dupée. Soyez courageux comme le Maire et partez! On ne vous veut plus!!!

        répondre
  6. sam le pirate

    bonjour

    blablabla étant au coeur je me rends compte que les commentaires que je lis sont partisans,populistes mais quand aucun cas ils ne rendent compte des problèmes rencontrés!
    pour commenter tenez vous un minimun au courant de l actualité ,venez au réunion et écouter ,faites vous un vrai jugement sans idée préconçue!!(pour le côté gaucho c est vrai ,il y a des chars russes planqué dans le fossard

    répondre
  7. observateur attentif

    « sam le pirate » ça c’est bien vu….. Oui, on à faire à une bande de pirates venue à l’abordage prendre d’assaut le fauteuil de M. GODFROY qu’elle a elle même placé là! Le maire n’a eu que le toupet de tenir tête aux 2 flibustiers partis sabre au clair suivis des bons moussaillons qu’ils ont formaté à coup d’après-réunions passés ensemble…
    Tout ce que que Remiremont a compris aujourd’hui c’est qu’un adjoint très partisan lui , bien connu depuis des lustres tire à boulets rouges , veut prendre la place de maire , invente et fabule en permanence sans jamais une seule fois donner un fait tangible , avéré et vérifiable et qui de plus s’est auto désigné inspecteur ou censeur des travaux du Maire!
    Bref , tout le monde le pense , beaucoup le disent et quelques uns l’écrivent: le pbm ce n’est pas M. Le Maire , le pbm ce sont les 2  » has been  » d’opposition municipale de mandats antérieurs . Tout le monde le pense , beaucoup le disent et quelques uns l’écrivent: c’est à eux de partir pour de bon, c’est à eux de laisser le choix aux électeurs…

    répondre
  8. François VALENTIN

    Conseillères, conseillers municipaux, vous avez été amenés à prendre des décisions difficiles. Vous les avez prises avec courage. Je ne doute pas que vous les ayez prises en votre âme et conscience.

    En cela vous avez été dignes
    Dignes à vos propres yeux
    Dignes aussi aux nôtres, nous Romarimontains

    Les évènements que nous avons vécus sont inhérents à la pratique démocratique, ils peuvent être bouleversants, ils sont rarement dégradants.
    Trop souvent, nos chambres d’élus ne sont que des chambres d’enregistrement où la volonté d’un seul prévaut sur la volonté majoritaire ; trop souvent le résultat des référendums n’est pas pris en compte (Irlande–France 1995 Constitution européenne) et donc la démocratie violée.
    À l’opposé de ces comportements détestables, vous avez affirmé votre droit à prendre des responsabilités; certains avaient pensé vous le confisquer.
    Par-delà la décision prise (sur le stade à 8 couloirs et ce n’est pas anodin), vous défendiez, par votre attitude courageuse, les pratiques démocratiques et vos pouvoirs, que par votre élection, la LOI vous a accordés.
    C’est cela qui a attiré sur vous haine et injures.

    Je vous soutiens et vous souhaite bonnes élections pour vous donner, issu (e) de votre majorité, la ou le Maire de votre choix.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *