Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Conseil municipal : après 28 points délibérés sans encombre, le clash de fin est arrivé !

image_pdfimage_print

14 Roger Durupt- escarmouche

C’est face à un public toujours bien représenté que le conseil municipal actuel a tenu son ultime séance sous la présidence de Bernard Godfroy ce jeudi 22 septembre 2016. C’est désormais certain : les Romarimontains seront invités à trois reprises aux urnes en 2017 : pour élire tout d’abord une nouvelle assemblée municipale, puis pour les présidentielles et enfin pour les législatives.

Si le conseil municipal s’est prononcé en faveur de certains projets à entreprendre l’an prochain (nous y reviendrons pour l’essentiel) et si chaque point fut abordé avec sérénité, la séance s’est clôturée de manière moins calme. Ex adjoint aux travaux, Roger Durupt, s’est lancé dans une nouvelle offensive à l’égard du maire, lui adressant une nouvelle série de reproches, évoquant certains propos écrits, ses absences à des réunions de commissions, des erreurs qui se transforment en mensonges…

A l’ex-adjoint de défendre sa cause et de plaider non coupable, mentionnant au passage : «  la seule chose que je regrette c’est d’être parti dans l’aventure avec vous. Moi, je n’avais aucune ambition personnelle » tout en énumérant à la suite les principaux objectifs qui l’ont préoccupé, citant notamment les nombreux travaux de voirie, dont la rue du Rang Sénéchal, la rue du Lit d’Eau et d’autres objectifs qui ont contribué au dynamisme de la ville comme le festival des Sciences. Et d’affirmer à l’adresse du maire : « les turbulences pénibles que nous venons de vivre auront au moins permis de protéger la Ville de quatre années de dérive supplémentaire ».

Bien évidemment, Bernard Godfroy a répondu, plaçant en avant des propos bien ciblés à l’encontre de son ex-adjoint qui alors se lève pour répliquer : « j’avais les mains tendues vers vous, maintenant elles sont bien fermées ». Roger Durupt ne se rassoit alors pas et quitte la salle du conseil sous les « hou-hou » de quelques membres du public qui lui lâche aussi le mot « hypocrite ». A la sortie, d’autres langues se délient, affirmant que l’ex-adjoint « ne respecte rien ».

A ces mêmes Romarimontains présents, le maire s’est également longuement adressé après le départ de Roger Durupt. Des propos qui se sont terminés sous les applaudissements du public.

Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *