Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Le conseil municipal retire 20 de ses 25 délégations au maire Bernard Godfroy ! Du jamais vu dans l'histoire de la vie municipale.

image_pdfimage_print
Roger Durupt a livré un réquisitoire sur le fonctionnement de Bernard Godfroy.

Roger Durupt a livré un réquisitoire sur le fonctionnement de Bernard Godfroy.

C’est devant une centaine de personnes que s’est tenu le conseil municipal extraordinaire ce vendredi soir. Une séance qui s’est ouverte par le rappel du règlement intérieur régissant le fonctionnement du dit conseil municipal. Bernard Godfroy a notamment rappelé qu’il y exerçait ce que l’on appelle « la Police du Maire ». L’occasion pour le 1er magistrat de préciser qu’il a autorité de pouvoir sanctionner le comportement des élus. Un maire qui s’est également dit « satisfait de réunir ce même soir un conseil municipal au grand complet, dans l’intérêt des romarimontains ».

Mais c’était sans compter l’imposant réquisitoire qui allait suivre par la voix de Roger Durupt, ex adjoint aux travaux. « On vient de passer dix minutes hors des choses importantes, on aurait pu aussi parler de la météo » tacle l’élu qui se lance alors dans un longue lecture à l’encontre du maire. Bernard Godfroy en prend pour son grade : « vous avez gratifié notre ville dans l’histoire de France en allant jusqu’à accuser vos services, une force sur laquelle vous auriez pu vous appuyer. La Rolls qu’était Remiremont il y a deux ans est devenue la 2 cv de Bourvil dans le film Le Corniaud. Alors, forcément, ça marche beaucoup moins bien… »

Et de dire au fil des paragraphes rédigés le jour même : « Aujourd’hui, le constat est sans appel. Par son charisme, Christian Poncelet a porté très haut la ville, Jean-Paul Didier l’a maintenue à un niveau très respectable, mais avec Bernard Godfroy, elle est devenue la risée du département ». L’ ex adjoint enfonce le clou un peu plus profondément en annonçant : « 1.752 voix s’étaient portées sur votre nom en 2014, aujourd’hui, vous avez réussi, Mr. Godfroy, à obtenir 28 soutiens sur votre blog… »

Un rapide tour de table, lors d’un vote à mains levées, révélera l’instant d’après que 22 élus sur 29 ne font plus ou pas confiance au maire pour la conduite des affaires de la Ville. Ces 22 élus sont 16 des 17 de la majorité (sauf Christiane Wininger) qui appellent à la démission du maire et les 6 de l’opposition de droite.

A Roger Durupt d’ajouter : « vous voyez, votre présence n’a plus rien de légitime ».

Nombreux sont les élus qui se sont alors exprimés tour à tour. Nous reviendrons sur ces prises de paroles. Mais de ce conseil, il faut retenir que Bernard Godfroy s’est vu retirer la plupart de ces délégations de pouvoir. Vingt au total sur les vingt cinq qu’il possédait. Quinze élus ont approuvé ce retrait, dix se sont abstenus (dont les 6 élus de la minorité municipale) et quatre ont voté contre. Bernard Godfroy conserve uniquement la main sur les délégations se rapportant au fonctionnement des services de la mairie et celles affectées aux services rendus à la population.

Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.