Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Un peu d’humour en marge de la campagne des municipales

image_pdfimage_print

 

002

Les Romarimontains sont dans l’attente de connaître les listes qui vont se dessiner dans le cadre de la prochaine campagne électorale des municipales. Un scrutin qui aura lieu le 6 novembre prochain avec un éventuel second tour une semaine plus tard.

Rue Charles de Gaulle, le tenancier du bar « la Taverne » a, depuis quelques jours, attiré l’attention de ses clients et autres passants en plaçant une affichette à l’accès de son établissement :  « Votez Fabrice, votez le renouveau ». L’interrogation  était naturellement de mise et au comptoir, les conversations sont allées bon train. Fabrice Gaspard, le patron des lieux, y est allé aussi de tout son sérieux pour dire de prime abord que sa candidature demeurait officielle avant d’avouer tout aussi franchement :  «j’ai fait ça dans la dérision, je souhaitais apporter une touche d’humour suite au feuilleton du western qui a animé la ville au cours de l’été ».

De l’humour certes, mais bon nombre de clients avaient d’ores et déjà pris cet acte de candidature comme du sérieux. Propriétaire des murs de son bar, Fabrice Gaspard, qui habite Saint-Nabord, avoue ne rien posséder sur la ville de Remiremont, avant d’ajouter :  « disposer d’une concession au cimetière m’aurait amplement permis de pouvoir me présenter. Mais comme je ne suis pas pressé, j’ai encore le temps de réfléchir pour l’accession à la mairie. Mais pour cette fois, c’est vrai que j’aurais bien vu comme 1ère adjointe une certaine Céline Claudel, tenancière du bar « Le Little Pub » confie le patron de « La Taverne ».

Assurément, ce dernier fait confiance à ses collègues et à son cercle d’ami(e)s dans la profession. «  Pourquoi pas pour l’épisode suivant »,  lance avec la même pointe d’humour Fabrice Gaspard. Pour l’heure, il nous a assuré que sa principale préoccupation  était de faire vivre et poursuivre la dynamique  de l’URCA (L’Union Romarimontaine des Commerçants et Artisans),  dont il assure la coprésidence avec  Laëtitia Daubigny, du magasin « Célio ». Une fonction qui compte déjà beaucoup pour Remiremont. Alors, l’implication est déjà bien réelle au sein de la ville, avec matière de dire « oui » à Fabrice !

Article participatif de Denis Philippe.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *