Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Le repas des commerçants dans la douceur d’un soir de septembre…

image_pdfimage_print

Habituellement programmé le dernier samedi d’août, le repas des commerçants adhérents à l’URCA (Union Romarimontaine des Commerçants et Artisans) n’aura pas démérité du point de vue de la météo en étant ainsi décalé de deux semaines. Ambiance particulièrement chaleureuse ce samedi soir dans la partie haute de la rue Charles De Gaulle, ainsi fermée à toute circulation pour la circonstance.

La traditionnelle paëlla a laissé la place cette année à une succulente tofaille préparée par Romain Thiébaut et son équipe. Côté organisation, c’est également avec le tablier de circonstance que l’on retrouvait Fabrice Gaspard, le co-président de l’URCA, supervisant ainsi la mise en place aux côtés de sa collègue, Laetitia Daubigny.

Toute une équipe réunie au coude à coude afin de bien recevoir quelques 420 convives. Commerçants et artisans installés sur le territoire romarimontain, auxquels se mêlaient une partie de leurs plus fidèles clients. Autant écrire que l’intendance n’aura pas chômé afin de satisfaire les plus fins appétits. Au menu, un repas ayant essentiellement nécessité la préparation de 120 kg de tofaille – pommes de terre avec viande fumée (collet et saucisse)- salade et munster en provenance de la maison Albert Courroy de Rupt-Sur-Moselle.

Tout un repas apprécié et agrémenté de bonnes saveurs. La recette du jour ne pouvait être qu’appréciée. A la tombée de la nuit, autour des grandes tables éclairées de petites bougies, l’ambiance ne pouvait que monter d’un cran. Le repas de l’URCA était dès lors en passe de s’inscrire parmi les meilleures soirées ainsi partagées. Un bon cru, cette tofaille 2016.

Article participatif de Denis Philippe.




2 réactions sur “Remiremont – Le repas des commerçants dans la douceur d’un soir de septembre…

  1. LILI

    felicitations à tous

    LE PETIT COMMERCE C’EST LA VIE DE VOS VILLES ET VILLAGES, c’est un métier fragilisé en voie de disparition, soyez souder pour que vos petits commerces vivent, sans vous les clients nous ne sommes rien, le petit commerce c’est l’accueil, une personnalité ,un service et une proximité ;si vos villes et villages n’ont plus de commerces c’est tout simplement un bien triste paysage qui ne fait rien progresser mais au contraire tous subiront , le petit commerce fait partie d’un grand train avec des wagonnets qui donnent la vie et l’animation .messieurs les politiques allez voir vos petits commerce discuter avec eux et surtout faites le nécessaire pas uniquement en paroles mais aussi écouter leurs problèmes soutenez les et aidez les dans leurs démarches pour survivre

    répondre
  2. Griboulette

    Juste une question : Comment sont  » sélectionnés » les soit- disant fidèles client : Etant romarimontaine depuis nombreuses années , étant cliente chez Thiébaut, ( 1x par semaine) , Fréquentant la Taverne,….. Jamais on nous a proposer une invitation …..
    Merci de répondre à ma curiosité …..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *