Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – L’heure de la retraite pour Jacky Marly, directeur du centre socioculturel

image_pdfimage_print

001

En poste depuis quasiment un quart de siècle, Jacky Marly, aujourd’hui âgé de 67 ans, a officiellement quitté ses fonctions à la direction du centre socioculturel le 31 août 2016. Un départ qui a eu lieu dans un parfait silence, sans la moindre cérémonie organisée par la municipalité en place. Et pourtant, le poste occupé n’était pas des moindres. Petit retour sur vingt cinq années d’implication à la tête d’un lieu de vie majeur au sein de la commune.

Jacky est arrivé à Saint-Nabord le 1er décembre 1991 dans un but d’animer et gérer le centre socioculturel qui venait ainsi de voir le jour sous l’impulsion de René Chipot, le maire de l’époque. Un recrutement alors jugé essentiel et qui demandait de nombreuses compétences. Arrivant ainsi de Contrexéville où il venait de faire preuve de 10 années d’expérience au sein de la Maison de la Culture, Jacky Marly prenait alors les destinées du célèbre « navire » navoiriaud, un lieu qui allait être inauguré quelques mois plus tard.

Fort d’une formation de quatre années reposant à la fois sur l’accueil, la technique et la législation des spectacles (Théâtre National de Strasbourg, Centre National d’Art Dramatique de Reims alors dirigé par Robert Hossein et Opéra de Lyon pour la partie juridique), l’homme arrivait dès lors à Saint-Nabord avec de véritables cartes en mains.

Des enjeux pris véritablement en compte par le maire de l’époque et son directeur de cabinet, Sylvain Jacobée. Parallèlement à l’arrivée de Jacky Marly à la direction du centre socioculturel, il fut donc décidé de créer une association afin d’animer et faire fonctionner le lieu. Un choix alors jugé souple et efficace avec conclusion d’une convention. Ainsi naissait l’Association Animation Musique et Culture (A2MC).

Gestion du lieu, activités et spectacles, bon nombre de navoiriauds ont ainsi vécu et partagé le formidable essor de l’offre culturelle qui, au fil des années, s’est rapidement mise en place. S’en est suivi une prodigieuse ascension côté événements : « les peintres en vacances à Saint-Nabord », fêtes de la Saint-Patrick, accueil décentralisé du  « Nancy Jazz Pulsations », pièces de théâtres avec les plus grands acteurs du moment, la liste est longue, sans oublier ce qui fut l’événement de quelques années avec « le festival des miniatures et du jouet ».

L’on peut ainsi affirmer que Jacky Marly a su donner une remarquable impulsion de vie au centre socioculturel navoiriaud et cela avec le naturel, la simplicité et la discrétion qui furent toujours de circonstance. Activités musicales, théâtrales, danse et bien d’autres encore, son esprit créatif aura été omniprésent au service de la culture. Autant d’activités par ailleurs reconnues par les instances départementales (Jeunesse et Sports, CAF, Vosges Arts Vivants, etc…). C’est encore sans oublier des heures de présence assidues, parfois jusque fort tard le soir. Véritable âme vivante du lieu, Jacky a su en hisser les couleurs et la réputation loin des limites de la commune.

Pour tout ce qu’il a pu apporter avec ses connaissances et compétences, son sérieux, son dévouement et sa bonne conscience, nombreux seront ceux qui partageront le généreux « merci » qui lui est dû aujourd’hui. En toute légitimité.

Jacky, tes amis sont nombreux. Tous te souhaitent une agréable retraite.

Article participatif de Denis Philippe.




2 réactions sur “Saint-Nabord – L’heure de la retraite pour Jacky Marly, directeur du centre socioculturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *