Search
jeudi 14 déc 2017
  • :
  • :

La Bresse – Une situation financière difficile pour l’EHPAD

image_pdfimage_print

DSC06734

Réunis ce mercredi 26 octobre 2016 en conseil d’administration, les membres du CCAS ont débattu principalement du budget 2017 de l’EHPAD. Son examen a révélé une situation financière difficile pour l’EHPAD bressaud.

Force est de constater que les conséquences de la restructuration des bâtiments ont été approximatives, et sous évaluées notamment en ce qui concerne les charges de fonctionnement générées par le nouvel équipement.

A l’arrivée de Patrice Français, nouveau directeur, le maire Hubert Arnould lui avait demandé de réaliser un état des lieux, celui-ci fut éloquent…. Un manque de rigueur concernant le management des ressources humaines dans l’établissement, une désorganisation des services et l’absence d’optimisation des achats ont contribué à creuser un déficit structurel. Ceux de 2015 n’ont pu être découverts que lorsque les comptes administratifs 2015 ont été arrêtés en juin 2016.

Dès lors, à la suite de différentes rencontres avec les services du département, et des autorités de tutelles, un plan de retour à l’équilibre est en cours d’élaboration.

« Certes, notre EHPAD est le moins cher de notre département, de notre région voire au niveau national. Mais le plan de restructuration des bâtiments a été sous-estimé et surtout très optimiste en terme d’économies de gestion qui en fait se traduit en surcoûts…. Plus de surfaces à chauffer, éclairer, entretenir, tout cela couplé à un manque de financement des autorités de tutelle dû à un agrément sous-évalué » constate Hubert Arnould.

« Tous ces constats nous amènent à augmenter le tarif Hébergement de 1.80€/jour soit un passage au 1er février 2017 à un tarif journalier de 48.86 € (Hébergement + dépendance) contre 47.06 € actuellement. Malgré cette augmentation, l’EHPAD « la Clairie » propose toujours un prix de journée inférieur aux autres établissements du département de 5 €/jour en moyenne à qualité de prise en charge équivalente. C’est malheureusement un minimum, car les lourds investissements réalisés ont donné lieu à des emprunts qu’il convient de rembourser ».

Alors que certains déclarent que le Conseil Départemental des Vosges est responsable de cette augmentation, « force est de constater que les évolutions préconisées en 2015 étaient bien justifiées. On ne peut, sans cesse, justifier une non augmentation des tarifs par :

  • Le fait qu’une donation a été faite il y a plus de 30 ans

  • Le fait que les gestions antérieures généraient des provisions, qui toutes cumulées, ne comblent pas le déficit d’une seule année.

Nous pouvons constater qu’avoir fait croire que l’on pouvait réaliser plus de 9 millions d’euros d’investissement sans augmenter les tarifs était utopique ! »

La municipalité n’exclut pas d’avoir recours à une subvention communale pour combler les importants déficits constatés, mais se refuse à le faire dans l’immédiat. « Cette décision exceptionnelle devra nécessairement tenir compte des mesures correctives engagées par la direction en 2017 et du rebasage des charges au réel du besoin, une fois toutes les actions d’optimisations engagées. Inutile pour l’heure, avant que l’on ait pris les mesures nécessaires au retour à une gestion équilibrée ; cela reviendrait à remplir une baignoire qui serait ouverte ! » ajoute Hubert Arnould.

Pour conclure, celui-ci précise : « Notre EHPAD est apprécié des résidents et des familles, mais les services de qualité qui y sont prodigués entraînent des coûts qui ne baissent pas, et nous voulons rappeler que l’objectif n’est en aucun cas d’harmoniser nos tarifs avec ceux des autres établissements du secteur, mais simplement de parvenir à un équilibre budgétaire. Nous donnons pour mission au nouveau directeur et à son équipe de revenir à un équilibre de gestion afin de pouvoir continuer à apporter le meilleur service à nos résidents et à leur famille au meilleur prix ».

Une réunion avec les familles se tiendra fin novembre, afin d’expliquer plus en détail la stratégie déployée et de répondre aux questionnements éventuels.




Une réaction sur “La Bresse – Une situation financière difficile pour l’EHPAD

  1. Trop drôle

    Je souhaite beaucoup de courage au nouveau directeur pour la réorganisation des services qui a posé le bon diagnostic en disant: « chacun fait ce qu’il veut ici » ….. en parlant du personnel ,
    Il va bientôt decouvrir qu’ il y a un noyeau dur , intouchable, privilégiant son petit confort personnel avant de penser aux residents

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *