Search
lundi 21 août 2017
  • :
  • :

Politique – François Vannson visite la scierie Germain Mougenot (Saulxures-sur-Moselotte) puis la tannerie Grosjean (Le Thillot)

P1020736

François Vannson, Président du Conseil départemental, a visité ce jeudi 20 octobre 2016 la scierie Germain Mougenot* à Saulxures-sur-Moselotte puis la tannerie SOVOS Grosjean** à Le Thillot avant de présenter aux élus et forces vives des cantons de La Bresse et Le Thillot un premier bilan du « Plan Vosges ambitions 2021 » à la médiathèque de Le Thillot (salle Cécile Valence).

D’autres visites et d’autres bilans du Plan Vosges se déroulent dans l’ensemble du département entre le 10 octobre et le 14 novembre.

Cette démarche permet de dévoiler les premiers effets du plan qui est désormais opérationnel ainsi que des actions concrètes. Le Département est à la fois une collectivité de proximité et de projet. Ses domaines d’intervention sont nombreux et touchent directement le quotidien des Vosgiens qu’il s’agisse des solidarités sociales et territoriales où le Département est chef de file, de l’aménagement du territoire, des routes, de l’éducation, de la jeunesse de la culture ou encore des personnes âgées ou en situation de handicap, du numérique, du tourisme…

* La scierie Mougenot Germain est spécialisée dans l’exploitation des résineux, en particulier des essences de sapin, épicéa, douglas, mélèze et pin. Leurs produits sont utilisés dans la menuiserie, la charpente, l’emballage et le coffrage.

**La tannerie Sovos Grosjean, fondée en 1864, produit des cuirs de bovins en pleine fleur destinés à l’ameublement, le nautisme, l’aviation, la maroquinerie, la gainerie, la chaussure et le bracelet-montre.




2 réactions sur “Politique – François Vannson visite la scierie Germain Mougenot (Saulxures-sur-Moselotte) puis la tannerie Grosjean (Le Thillot)

  1. froissard

    on entend parler tous les jours d’aménagement du territoire, on voit nos villages mourir . l’attractivité d’un territoire se mesure à la présence de services publics, suffisants et de qualité .Or ils disparaissent( écoles-collèges-centre de sécurité sociale-bureaux de poste ,etc…) le petit commerce et petites entreprises sont en difficultés l’agriculture ,de montagne est à la peine. Triste constat. Il faut arrêter de regarder les trains passer . le volontarisme de nos élus locaux n’y peut rien, quand l’emploi n’est pas au rendez vous. Des entreprises investissent pour améliorer l’outil de travail, à grands renforts d’aides publics, mais ne s’engagent pas sur la création d’emplois. Si l’on veut fixer des jeunes familles, sur nos territoires, il faut créer des conditions favorables ( services publics-commerces de proximité et entreprises créatrices de valeur ajoutée) Si la nouvelle loi Montagne et le plan Vosges ambition 2021 peuvent accompagner le dynamisme des territoires, c’est tant mieux . mais il faudra des interventions citoyennes pour peser sur les orientations, au service de l’intérêt général. utilisons tous les outils disponibles, pour un développement solidaire et durable, dans le cadre d’une intercommunalité de projets pertinents .J’avais évoqué, à plusieurs reprises une réflexion sur les pôles d’excellence rurale et de compétitivité . Qui de ce débat avec les citoyens . Nous restons disponibles pour cela, à l’instar de ce que veut initier un collectif pour la Bresse.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *