Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – L’Association pour la défense, le maintien et l’amélioration de la Maternité officialisée

image_pdfimage_print

Me Wininger maire intérimaireAinsi que nous l’annoncions mardi 27 septembre, le comité de sauvegarde de la maternité romarimontaine s’est constitué officiellement en association ce samedi 1er octobre sous la dénomination « Association pour la défense, le maintien et l’amélioration de la Maternité de Remiremont » (ADEMAT Remiremont). Les principaux objectifs ont été précisés dans notre précédent article.

C’est en février dernier, suite à l’annonce de la Formation du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) des Vosges, qu’une forte mobilisation s’était déclenchée afin d’argumenter la nécessité de sauvegarder coûte que coûte la maternité de Remiremont (un peu plus de 800 accouchements par an).

Des arguments étaient mis en avant, essentiellement ceux d’une nécessité de maintenir un tel service sur le bassin de Remiremont et des Vallées, un service primordial aussi pour le secteur de Gérardmer et le nord de la Haute-Saône.

Quelques mois plus tard, au début de l’été, l’Agence Régionale de Santé (l’ARS) avait finalement déclaré que la suppression de la maternité romarimontaine n’était plus à l’ordre du jour. Mais pour le comité de sauvegarde, pas question d’abandonner la partie, « la vigilance s’impose » insistait dès lors Jean Pierrel, le porte-parole du comité de pilotage.

La constitution de l’Association pour la défense, le maintien et l’amélioration de la Maternité de Remiremont (ADEMAT Remiremont) représente aujourd’hui une nouvelle force, avec le soutien de nombreux élus et des personnels de l’Hôpital, avec en premier lieu le Docteur Jean Tisserand, à la tête de la Maternité. Une force afin de lutter contre la désertification médicale qui amènerait, dès lors, les femmes enceintes à accoucher à plus de 30, voire 45 minutes de leur domicile.

L’ADEMAT Remiremont vient donc de voir le jour avec plus d’une raison d’être…

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *