Search
dimanche 22 oct 2017
  • :
  • :

Saint-Nabord – Conseil municipal : le maire annonce qu’il sollicite un audit financier sur les comptes de l’association A2MC

Centre_socio_culturel_Saint-Nabord

La discussion a fait rage ce jeudi soir autour de la dissolution de l’association A2MC (Association Animation Musique Culture), une mesure décidée par le conseil d’administration de la dite association fin septembre dernier. Car c’est bien ce conseil d’administration, réuni autour du président Jacky Marly, qui a pris cette décision à lui seul. Un point sur lequel il y aurait irrégularité selon le maire, Daniel Sacquard. Effectivement les statuts prévoient que seule une décision votée en assemblée générale peut déboucher sur une dissolution.

Il y aurait donc vice de forme, ce qui revient à dire que la dissolution prononcée n’a aucune validité. Le premier magistrat de la commune a alors évoqué la situation actuelle de A2MC vis-à-vis de la commune. A2MC, association loi 1901, créée en 1994 avec pour objet de développer l’animation culturelle à Saint-Nabord, en particulier en son centre socio culturel. A2MC, association bénéficiant d’une convention revue en 2003, association devant ainsi rendre des comptes à la collectivité. Avec un droit de regard de cette dernière, puisque 2 des 9 membres élus au conseil d’administration sont des élus désignés par le conseil municipal. Actuellement, il s’agit de Delphine Houbre et Stéphane Demurger, deux conseillers qui, soulignons le, étaient bien présents lorsque le C.A. de l’association a prononcé la dissolution. Mais deux élus qui au demeurant, sont restés bien muets sur le sujet lors du conseil municipal de ce jeudi soir.

D’autres questions semblent se poser autour de la dissolution de l’association. Le président Jacky Marly s’était engagé à payer les différents intervenants concernant le mois de septembre, mois de rentrée où les différentes activités n’ont pas ou que peu reprises. Selon le maire, aucun paiement n’aurait été effectué à ce jour et aucun contact ne semble possible avec le président Marly.

Le maire navoiriaud n’a pas l’intention de laisser pourrir la situation, d’autant que le président de A2MC s’était engagé en juin dernier à préparer cette rentrée 2016 concernant les activités. Et pour la programmation des spectacles, il avait sollicité le versement du solde de la subvention communale, soit les 50 % restants sur une attribution de 19.800 €.

Ayant fait valoir qu’il s’agit bien là d’une somme conséquente provenant des deniers publics, Daniel Sacquard, le maire navoiriaud, a de fait annoncé qu’il sollicitait un audit financier auprès d’un cabinet d’expertise comptable afin d’étudier les comptes de A2MC. Un maire qui aimerait également récupérer les contrats de travail établis au nom des différents intervenants, des documents qui se trouvent quelque part dans une armoire du centre socio culturel. D’une simple dissolution qui semblait bénie par le conseil d’administration, l’affaire A2MC risque fort de connaître quelques rebondissements…

Article participatif de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *