Search
dimanche 22 oct 2017
  • :
  • :

Le Thillot, Le Ménil, Vagney, Vecoux – Plus de 100.000 euros de préjudice après une série de cambriolages dans les ateliers municipaux

Dans les Vosges, la série a commencé aux ateliers municipaux du Thillot.

Dans les Vosges, la série a commencé aux ateliers municipaux du Thillot.

Au moins cinq communes des deux vallées ont été victimes de cambriolages sur du matériel dans leurs ateliers municipaux durant ces dernières semaines. Pour un préjudice cumulé de plus de 100.000 €uros. Des élus parlent d’une bande organisée venue des pays de l’Est. Tout a commencé au Thillot une nuit de fin septembre 2016.

Au Thillot, fin septembre 2016, le cambriolage des ateliers municipaux a beaucoup fait parler de lui. Car les malfaiteurs se sont attaqués à des bâtiments qui se situent derrière la… gendarmerie. « Ces gens ne doutent de rien » confie une source proche de l’enquête. « Je confirme un vol mais la gendarmerie m’a demandé de ne pas communiquer là dessus » répond, de son côté, le maire Michel Mourot. A valeur neuve, le préjudice oscillerait entre 40.000 et 50.000 euros.

A Vecoux, dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 octobre 2016, « tout le matériel électro-portatif a été dérobé y compris la dameuse macadam de 180 kilos. Toutes les étagères sont vides » s’insurge le maire Martial Mange. « Ils ont également volé 600 litres de gasoil et 80 litres d’essence. Pour ce faire, ils ont dégradé le moteur du portail électrique et fracturé la porte d’entrée. Le préjudice est de 25.000 euros ». Un préjudice double car il entrave le travail du personnel communal. « On ne va pas pouvoir tout racheter tout de suite. Chaque année, notre budget nous permet de racheter 2.000 à 3.000 euros de matériel neuf ».

Au Ménil-Thillot, dans la nuit suivante du lundi 3 au mardi 4 octobre 2016, « Ils ont essayé d’entrer par derrière puis sont passés par une petite porte à côté de l’entrée principale, en faisant sauter le barillet » relève le maire Jean-François Viry. « Ils ont dérobé tout le matériel électro-portatif, de la débroussailleuse à la perceuse y compris deux Karcher. Ils ont emprunté un véhicule pour transporter ce matériel jusqu’au leur et ont même démonté l’attache-remorque de notre véhicule. Le préjudice est de 22.000 à 23.000 euros ».

A Vagney, le vol a été évoqué lors du conseil municipal du 17 octobre 2016. « Les services techniques municipaux ont subi un vol dans la nuit du dimanche 16 au lundi 17 octobre 2016, pour environ 10.000 euros de petit outillage. Les voleurs se sont introduits dans les lieux en cassant une fenêtre du côté du parking du personnel et ont pris du matériel protégé ou non mais pas les véhicules. Il est envisagé la pose d’une alarme » a déclaré en séance un adjoint au maire. Ici également, la proximité de la gendarmerie, située à une centaine de mètres des services techniques municipaux, n’a pas dissuadé les auteurs.

A Saint-Nabord, une tentative de vol a été commise le lendemain dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 octobre 2016. « Ils ont été dérangés par l’alarme. Ils ont cassé une vitre mais n’ont rien dérobé » confie le maire Daniel Sacquard. Alertés, les policiers du commissariat de Remiremont se sont rendus sur les lieux. A leur arrivée, les cambrioleurs ont pris la fuite.

Une bande organisée venue des pays de l’Est.

Certains élus n’hésitent pas à parler de grand banditisme et d’une bande organisée qui proviendrait des pays de l’Est. Depuis le début de cet automne, d’autres communes ainsi que des entreprises ont également été victimes de tels cambriolages dans les départements limitrophes du Haut-Rhin, du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône.

Les malfaiteurs profiteraient de la proximité de la frontière pour sévir dans l’Est de la France. Ils feraient le plein de carburant sur les lieux de leurs méfaits pour traverser ensuite d’une seule traite la frontière et l’Allemagne puis rejoindre le pays pour y écouler leur butin.

Une brigade spécialisée de la gendarmerie nationale a pris l’enquête en mains.

Cette série n’est pas sans en rappeler une autre qui était survenue dans la région il y a un an à la même époque, durant les mois d’octobre et de novembre 2015 aux dépens des ateliers municipaux de Cornimont, Le Tholy et Vagney…

David Jeangeorges.

Lire nos précédents articles.

  • Cornimont (21 octobre 2015) – Cambriolage aux services techniques municipaux et une camionnette dérobée. Lire ici.
  • Cornimont (19 novembre 2015) – Un petit camion dérobé aux services techniques municipaux. Lire ici.

 




10 réactions sur “Le Thillot, Le Ménil, Vagney, Vecoux – Plus de 100.000 euros de préjudice après une série de cambriolages dans les ateliers municipaux

  1. ED

    Vive l’Europe et l’ouverture des frontières ! On a que ce qu’on mérite en laissant entrer n’importe qui dans notre pays.
    Il serait grand temps de faire le ménage.
    Ne vous inquiétez pas, ce n’est que le début, bientôt les migrants !

    répondre
  2. Spa

    Il y a aussi des bandes organisées autres que les gens de l’Est… mais c’est vrai qu’on a trop toléré l’arrivée de tout le monde et n’importe qui dans notre pays. Maintenant on en mesure les conséquences, mais je crains qu’il ne soit trop tard. Une marche arrière n’est pas possible.

    répondre
  3. Jean Némar

    Quels sont les solutions d’après vous ?
    Les gendarmes ne peuvent pas être partout et la vigilance de nos concitoyens n’en parlons pas c’est toujours pareil  » RIEN VU ! , RIEN ENTENDU!  » pas évident tout ça …. Amis(e) penseurs je vous salue bien bas.

    répondre
    1. Spa

      Les gendarmes ne sont pas à mettre en cause, le problème ne vient pas d’eux, mais de bien plus HAUT… Les gendarmes ne font qu’obéir aux ordres, et ils font tout ce qu’ils peuvent, bien d’accord avec vous sur ce point.

      répondre
  4. Riri

    Vous avez dit gendarmes …..
    C est quoi un gendarme ?
    En voie de disparition …..
    Comme les postiers , les médecins , les maternités ,les ophtalmos…!
    Vous aviez pourtant voté pour le changement en 2007!!
    Des cocus par contre , il y en a de plus en plus …..

    répondre
    1. Joss

      Oh encore un homme de gauche qui rejette la faite sur Sarko 9 ans après. En attendant sous Hollande, il n’y a pas plus de gendarmes dans la vallée, qu’à l’arrivée de Sarko

      répondre
  5. JMV

    Au vu de la nouvelle « tendance Schengen », sachant que nous ne pouvons mettre un gendarme derriere chaque bâtiment municipal ou entreprise, la solution la plus dissuasive, efficace, et à moindre cout, consisterait à mutualiser une surveillance video + détecteur thermique et de mouvements pour tout ces locaux.
    Une alerte déclenchée par un operateur privé préviendrait alors les forces de l’ordre.

    répondre
  6. Joss

    Ce qui bien avec cette exclusivité, c’est que si les  » gens des pays de l’Est » vont sur Internet, maintenant ils sont au courant que la gendarmerie sont sur eux. En deux mots  » on les aides » . J’imagine que se post ne sera pas oublié…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *