Search
mercredi 18 oct 2017
  • :
  • :

Les Beaujolais Nouveaux arrivent aujourd’hui : le 17 novembre 2016

bn2016

Choisissez votre ambiance préférée… Confidences en Beaujolais, terre de vins. Château de Pizay 2016, oh les beaux vins ! Beaujolais nouveau 2016.

  • Un vin de copains à partager !

Au moment où la lumière baisse, où les journées se font plus courtes, que serait le mois de novembre sans les Beaujolais Nouveaux ? Difficile à dire tant ces vins sont devenus au fil du temps le rendez-vous incontournable du début de l’hiver. Le troisième jeudi de novembre, les Beaujolais Nouveaux s’invitent pour transformer la grisaille du moment en gourmandise partagée. Une teinte chaleureuse qui subtilement capte le regard, les Beaujolais Nouveaux sont là, fidèles au rendez-vous de l’amitié.

  • Cépage fruité

Dans le Beaujolais, le Gamay est le cépage roi. Raisin noir à jus blanc, ce fruit s’épanouit sur les coteaux du vignoble beaujolais, entre Bourgogne et Lyonnais. Ramassé avec attention à la main, fragile, c’est l’unique cépage cultivé pour élaborer ces vins d’appellation contrôlée. Le vignoble beaujolais constitue d’ailleurs la plus grande ressource de gamay au monde.

Depuis ces jours anciens, le Gamay n’a jamais cessé d’offrir des vins gouleyants et fruités.

Quand au cœur du brumeux mois de novembre, l’on porte le vin nouveau au nez, ce sont toutes les senteurs des raisins d’été qui reviennent gaiement à l’esprit. Chaque année est porteuse de subtiles nuances dans l’expression du cépage Gamay. C’est l’effet millésime. La nature donne le “la” avec lequel chaque vigneron a patiemment appris à composer.

  • Savoir-faire unique.

Tous les vignerons vous le diront : « Les Beaujolais Nouveaux sont des vins très difficiles à faire, mais c’est passionnant ! » Pour bien comprendre les Beaujolais Nouveaux, il faut avoir en tête une notion : le temps. En très peu de temps – moins de trois mois – le vigneron doit prendre des décisions cruciales pour la réussite de son millésime.

D’abord, le choix du moment des vendanges est fondamental : les raisins sont-ils à pleine maturité ? Composés d’un seul cépage, les Beaujolais Nouveaux et Beaujolais Villages Nouveaux doivent être élaborés avec des raisins parfaits. Aucun assemblage ni aucun élevage ne viendront corriger une faiblesse initiale. Chaque vigneron se le répète : « Ne pas stresser pour réfléchir de manière posée. »

Puis, une fois le raisin vendangé à la main, c’est le temps de la vinification. Pour la vinification beaujolaise, on met en cuve la grappe entière : une technique traditionnelle pour conserver le plaisir du fruit. C’est là qu’intervient tout le savoir-faire de chaque vigneron beaujolais : estimer la durée de chaque étape de la fermentation et parfaitement contrôler les températures du vin en devenir.

  • Casser la croûte.

Les Beaujolais Nouveaux et Beaujolais Villages Nouveaux sont des vins fruités, étonnants et faciles à déguster. Des vins passionnants pour casser la croûte. La logique veut qu’ils soient associés à des choses simples, des mets de tous les jours. Plaisir et convivialité. On pense spontanément à une assiette de charcuterie lyonnaise

Natifs d’une région hautement gastronomique, les Beaujolais Nouveaux se marient avec un poulet de Bresse à la crème ou des queues d’écrevisses. Les plats de bistrots s’harmonisent aussi parfaitement avec ces vins réjouissants. Pourquoi ne pas les associer à un saucisson brioché, des cochonnailles, une volaille rôtie, un fromage de chèvre frais ou une viande de veau grillée ? Ces mets gourmands s’entendront à merveille avec ces vins charmants.

Et pour en parler.

  • Beaujolais Nouveau Château de Pizay 2016/ Un nouveau concerto pour boire ad libitum…
  • Ritournelle d’automne /A peine s’efface le son du pressoir que l’on se penche sur le nouveau-né pour chanter ses louanges.
  • Cantabile/ Grenat aux reflets espiègles. Il est beau, fringuant, réjouissant.
  • Allegretto… / Il restitue les doux parfums de cette fin d’été chaude et harmonieuse. Symphonie aromatique, partition fruitée.
  • Tutti frutti/ Solo de groseilles, crescendo de fruits noirs qui s’ouvre sur des nuances de rose, finale de poivre blanc clouté de girofle. Sensation forte.
  • Tutti forte… / Le palais est délicatement équilibré, mélodieux, romantique.
  • Pianissimo/ L’attaque est séduisante enjouée comme une belle introduction. Le rondo de fruits noirs et de raisins chauds se développe élégamment, il se prolonge dans une polyphonie florale, un bouquet frais.

Les notes épicées résonnent dans une finale cuivrée qui sonne le rappel des émotions retrouvées.

  • Affetuoso/ Plaisir des sens, un vin qui écoute notre histoire pour nous dire la sienne dans une émotion partagée.
  • Appassionato…Enchanteur comme une petite musique de Novembre…Pizzicato

(Mis en musique par Pascal Dufraîne à Pizay à 69220 Saint-Jean-d’Ardières)

Mais assez parlé, Les Beaujolais Nouveaux sont des vins qui se boivent sans chichi. Pas besoin de déployer de mots savants avant de les déguster. Le plaisir se suffit à lui-même. Les bonnes choses, il faut juste savoir les apprécier.

La Fête autour des Beaujolais Nouveaux peut commencer !

(A consommer avec modération).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *