Search
jeudi 14 déc 2017
  • :
  • :

Cleurie – Déjeuner des classes 1957 et 1958 Oh ! La Classe… Ils n’ont pas changé !

image_pdfimage_print

C’était le 10 novembre 2016… Une sympathique journée de retrouvailles a permis de réunir les conscrites et conscrits des classes 1957 et 1958 au restaurant de la Vallée de Cleurie. A ‘’la baguette’’, Bernard Martin et Jean-Marie Demange.

Au programme du jour :

  • La traditionnelle photo…
  • Puis un excellent déjeuner avec un apéritif local accompagné d’amuses bouches ; une tourte aux grenouilles, spécialité du Chef ; un râble de lapin aux champignons et sa garniture du moment ; un assortiment de fromages et une palette de réductions de desserts concoctés par le maître des lieux.
  • Ensuite, c’était la récréation… Beaucoup de commentaires sur l’actualité : les taxes locales, les ordures ménagères où il faut redoubler de vigilance… pour payer plus !, le feuilleton de l’intercommunalité, les revenus toujours plus modestes des retraités, la politique nationale, l’élection surprise de Donald Trump…
  • ans oublier les souvenirs du temps jadis… L’école d’autrefois qui reste gravée dans toutes les mémoires : les garçons en culotte courte, les filles en jupe ou en robe. Il est loin le temps des chaussettes hautes en laine, des tresses de cheveux, du jeu de la marelle qui allait de terre à ciel, du coup de sifflet dans la cour, de l’appel des noms, des rangs qui se formaient avant d’entrer en classe, l’ardoise avec son cadre en bois, le porte-plume avec son encre violette, le plumier en bois faisaient partie du cartable. Le maître vêtu d’une grande blouse du haut de son estrade marquait de sa belle écriture le grand tableau noir.

Que dire des coups de règle sur le bout des doigts ou le passage « au coin »… Les bons points pour recevoir une belle image, des jeux d’école et de cour de récré comme les billes, les osselets, le saut à la corde, la cocotte en papier, le hula hoop, les cours d’instruction morale et civique. L’apprentissage de l’hymne national “la Marseillaise” ou du chant des Partisans…

Bref , que des ‘’enfants sages’’, aucune punition n’a été donnée. En résumé : une journée où l’on a conjugué le passé, le présent et le futur sans faute. Vive la Classe !

P1140025




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *