Search
dimanche 22 oct 2017
  • :
  • :

Congrès de l’Union Départementale de la CGT des Vosges : « Nous sommes optimistes pour notre organisation, moins pour l’emploi »

Bilan_Congrès_Départemental_CGT_01

Ces mardi, mercredi et jeudi, l’Union Départementale de la CGT des Vosges a tenu son 35ème congrès à l’Espace Nicolas-Copernic de Saint-Dié-des-Vosges.

Au terme de ce congrès triennal, auquel ont assisté environ 150 congressistes représentants une centaine de syndicats CGT du département, le bilan des 3 dernières années d’actions a été dressé, la feuille de route pour les 3 prochaines années a été adoptée et la commission exécutive ainsi que la commission financière de contrôle de l’UD ont été élues. Ses membres, 28 pour la première et 5 pour la seconde, siégeront jusqu’à la tenue du prochain congrès départemental, qui se déroulera en 2019. Delphine Rouxel a été ré-élue a son poste de secrétaire générale de l’UD, tandis que Stanislas Barthelet reste administrateur et trésorier de cette même UD, qui compte à ce jour 3800 adhérents pour 7 Union Locales. Jacob Charton, Lionel Poirot et Rémy Demangeon sont quant à eux à nouveau en charge de la communication, des services publics et de la vie syndicale, respectivement.

« Durant les 3 dernières années, nous avons beaucoup lutté contre les déstructurations, la désindustrialisation et la précarisation grandissante. Des points sur lesquels nous allons rester vigilants à l’avenir. Nous avons également impulsé une plus forte implication des retraités pour la protection de leurs droits. En 2016, nous nous sommes largement mobilisés contre la loi El-Khomri, dite loi Travail. Notre lutte contre cette loi continue, mais elle se poursuit désormais dans les entreprises et non plus dans la rue. Mais la CGT n’est cependant pas uniquement dans la contestation, car nous sommes un syndicat revendicatif et nous avons ce titre beaucoup de propositions » précise Delphine Rouxel ce jeudi en fin de matinée. Quant à la nouvelle feuille de route, cette dernière impliquera dans ses grandes lignes de renforcer la présence de la CGT dans le département, de valoriser le travail effectué par les UL vosgiennes, d’aller à la rencontre des salariés dits isolés, de faire davantage converger les informations des luttes menées par les différents syndicats CGT des Vosges ou encore de lutter contre les idées d’extrême droite.

« Nous sommes optimistes pour notre organisation, moins pour le travail. Notre société est basée sur le travail alors qu’il y a de moins en moins d’emploi. Ce que nous souhaitons à travers nos combats, c’est que ceux qui n’ont pas accès à l’emploi y accèdent et que ceux qui travaillent puissent travailler dans de meilleurs conditions » précisent, en guise de conclusion, Delphine Rouxel, Jacob Charton, Lionel Poirot et Rémy Demangeon.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *