Search
samedi 16 déc 2017
  • :
  • :

Dommartin-lès-Remiremont – Le Front National espère s’ancrer dans ses nouveaux bastions

image_pdfimage_print
Christophe Judas en tractage à Dommartin-lès-Remiremont.

Christophe Judas en tractage à Dommartin-lès-Remiremont.

« Nous avons tracté dans la commune de Dommartin Lès Remiremont. Nous avons reçu un excellent accueil de la part de tous les habitants rencontrés lors de cette journée » écrivait Christophe Judas, membre du Front National, sur le site départemental du parti frontiste.

Sans doute pas un hasard. Dans le secteur romarimontain, Dommartin-lès-Remiremont est la commune où le FN obtient ses meilleures scores lors des scrutins nationaux. Ses habitants l’ont placé en tête lors de deux des trois dernières élections présidentielles, en 2002 puis en 2012.

En 2002, Jean-Marie Le Pen avait obtenu 20,31 % des suffrages avec 239 voix. Il avait progressé lors du deuxième tour en recueillant 29 voix de plus avec un score de 21,37 %.

En 2012, le FN a frappé plus fort encore à Dommartin-lès-Remiremont, avec 343 voix pour 25,83 % des suffrages en faveur de Marine Le Pen. Un choix que les habitants n’avaient pas pu confirmer au deuxième tour, leur favorite ayant terminé troisième sur l’ensemble du territoire national.

A quelques mois de la Présidentielle 2017, les militants comme Christophe Judas y croient aujourd’hui plus qu’hier. « Jamais deux sans trois dit l’adage » et ils espèrent ancrer plus encore le parti frontiste dans ses bastions.

Le contexte socio-économique pourrait avoir une influence sur les intentions de vote à la prochaine élection présidentielle.

Dommartin-lès-Remiremont comptait 1 836 habitants en 2010 (source Insee) ; le taux de natalité y est de 10,90 pour mille habitants, inférieur à la moyenne. La densité de sa population, 87,43 habitants/km2, est plus bas que la moyenne du territoire national. Le nombre de personnes immigrées est, quant à lui, de 40, ce qui est plus faible que la moyenne.

Sur le plan de l’emploi, la ville est marquée par un taux de chômage de 7,20%, alors que la moyenne nationale est de 9.08%. D’autres indicateurs économiques donnent une mesure des forces et faiblesses de l’économie locale : le nombre d’entreprises placées en liquidation judiciaire dans cette commune est de 0. La part des foyers fiscaux imposables est de 59,20% ce qui est plus élevé que la moyenne. On n’y trouve aucun foyer redevable de l’ISF, l’impôt sur la fortune.

Autre problématique au coeur des préoccupations en période d’élection présidentielle : l’insécurité. Dans cette ville, le taux de cambriolage est de 4,96 pour mille. Cette valeur est plutôt supérieure à la moyenne nationale. Le taux d’agression est de 4,46 pour mille.




3 réactions sur “Dommartin-lès-Remiremont – Le Front National espère s’ancrer dans ses nouveaux bastions

  1. Joss

    Et les autres partis, on n’en parle pas ? y aurait-il du copinage ? Et tous les habitants ne votes pas FN. On pourrait le croire vu ce que vous dîtes  » un choix que les habitants n’avaient pas pu confirmer ».

    répondre
  2. froissard

    Les idées du parti de la haine se répandent comme une trainée de poudre .le Sarkosysme ,est mort- plus libéral que moi tu meurs- vive le sarkosysme avec François Fillon ( recul de l’âge de la retraite-retour aux 39 heures-diminution des allocations chômage- augmentation de la TVA- suppression de l’impôt sur la fortune- nouveaux cadeaux aux entreprises .Les pauvres vont payer encore plus, pour engraisser les riches . Plus vite et plus fort avec F.FILLON .Que demande le FN, Rien d’autre. Ce que Sarkozy, n’a pas réussi à faire ,Hollande l’a fait .le résultat c’est depuis 30 ans:5 millions de chômeurs- 8 millions de pauvres recul de l’âge de la retraite. la solution n’est pas de monter les français les uns contre les autres, mais de se rassembler, pour faire face aux mauvais coups qui se préparent, qu’ils soient de la droite et de son extrême, ou de la gauche molle

    répondre
  3. JMV

    Que proposez vous alors hormis humer du lichen ou jouer de la harpe dans les arbres.

    En l’espace de 40 ans, le taux de chômage en France ( catégories A.B.C.D.E ) est passé de 6 à 26 %.
    Les finances publiques sont dans le même temps passée d’une situation excédentaire à un déficit cumulé de 2300 milliards.
    ( Pourtant, le niveau astronomique de notre fiscalité nous classe en deuxième position mondiale derrière le Danemark .) .

    Il est donc essentiel de ne surtout rien changer au : « ici on rase gratis »…..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *