Search
jeudi 17 août 2017
  • :
  • :

Remiremont – Conseil municipal : Yveline Le Marec présidera la séance d’installation mercredi 23 novembre 2016

 

Le 3 juillet 2016, Yvelyne Le Marec a reçu un trophée de la Ligue de Lorraine de bridge.

Le 3 juillet 2016, Yveline Le Marec a reçu un trophée de la Ligue de Lorraine de bridge.

C’est à Yveline Le Marec, 77 ans, que reviendra l’honneur de présider la séance d’installation du nouveau conseil municipal mercredi 23 novembre 2016. En effet, après la bisbille picrocholine du début de semaine avec Jean Hingray, Christiane Wininger, maire intérimaire, a décidé de ne pas présider la réunion. Le doyen d’âge de l’assemblée prend le relais.

Comme le prévoit la loi dans ce cas de figure, c’est au doyen d’âge qu’il reviendra de présider l’ouverture de cette séance d’installation du nouveau conseil municipal. Yveline Le Marec, élue sur la liste de Jean Hingray, héritera donc de cette mission symbolique. Cette retraitée de l’Education nationale a fêté ses 77 ans en mars dernier.

« Madame Le Marec a l’habitude de conduire des réunions. Elle n’est autre que le présidente du club de bridge de Remiremont » rappelle Jean Hingray. « C’est une femme dynamique et on peut lui faire confiance pour que la séance soit ouverte dans les règles »

« Triste privilège que celui de l’âge » nous répond Yveline Le Marec. « Passer au mérite serait mieux. Ceci dit, je suis très heureuse que la liste de Jean Hingray soit passée. Il fallait cette troisième liste. Il y a huit ans, j’avais été candidate sur la liste d’Henry Gunslay, comme deux autres des élus de Jean Hingray, Joël Rebichon et Romain Millotte ».

Née d’un père breton et d’une mère vosgienne, Yveline Le Marec est domiciliée à Remiremont depuis 1969. Elle a fondé le club de bridge il y a 8 ans. « Nous comptons cette année 38 licenciés dont 14 nouveau arrivés l’an dernier » se félicite la dynamique septuagénaire qui possède un compte sur Facebook.

Dimanche 3 juillet 2016, lors de l’assemblée générale du comité de Lorraine de bridge, Yveline Le Marec a d’ailleurs reçu un trophée. « Yveline Le Marec, le club de Remiremont lui doit tout et le comité la publicité de l’agenda » avait souligné le président du comité régional.

Cinq points à l’ordre du jour.

Cinq points figurent à l’ordre du jour de ce conseil municipal du mercredi 23 novembre 2016 :
  1. Installation du conseil.
  2. Election du maire.
  3. Création des postes d’adjoints.
  4. Election des adjoints.
  5. Délégation de certaines attributions du conseil municipal au maire.

A l’issue de son élection, Jean Hingray prendra la direction de la séance à partir du point 3. Comme nous l’avions révélé en exclusivité ici, la nouvelle équipe municipale comprendra seulement cinq adjoints au lieu de huit au sein de la précédente municipale, le maximum autorisé par la loi.

David Jeangeorges.




2 réactions sur “Remiremont – Conseil municipal : Yveline Le Marec présidera la séance d’installation mercredi 23 novembre 2016

  1. Bernard GODFROY

    je suis très heureux qu’Yvelyne prenne en mains le lancement de cette nouvelle équipe.Elle a toutes les qualités pour être à la hauteur de cet événement porteur d’avenir pour Remiremont et ses habitants.

    Avec mon entière confiance,
    Bernard GODFROY

    répondre
  2. Micky88

    Je me réjouis de l’utilisation récurrente depuis quelques jours de l’adjectif « picrocholine ».
    Rien à voir avec le « picrate »… autrement dit le gros rouge qui tache…

    Google et Wiki étant mes amis, j’ai redécouvert la signification précise et plus encore l’origine littéraire :

    « Le mot « Picrochole » vient des mots grecs « πικρός » : piquant, aigu, aigre (d’où dur, cruel, irritable) et « χολή » : bile (d’où χολέρα : choléra, colère) et pourrait donc se traduire littéralement par « bile amère » et culturellement par « de mauvaise humeur », « d’humeur acerbe ».

    Picrochole est, dans le roman de François Rabelais Gargantua, le roi qui attaque le royaume de Grandgousier.

    Il donne son nom à la guerre qui les oppose : l’expression « guerre picrocholine » et l’adjectif « picrocholin » sont passés dans le langage courant pour qualifier un conflit absurde, déclenché pour des motifs insignifiants. » (SIC)

    Nous savons désormais que Picrochole peut porter des effets féminins, nous trouverons bien vite qui est Grandgousier et encore plus vite qui est Gargantua…

    Bonne chance à la nouvelle équipe…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *