Search
lundi 21 août 2017
  • :
  • :

Remiremont – Un exercice d’envergure pour les pompiers sur le site de la démolition du Ban de Ramonchamp

043

C’est un grand déploiement de moyens humains et matériels qui a marqué cette soirée de mercredi dans tout le quartier du Rhumont. Coordonné par le Capitaine Denis Martin, à la tête du commandement du centre de secours romarimontain, une trentaine de pompiers ont été dépêchés sur place dans le cadre d’un exercice de sauvetage de grande envergure.

Mettant à profit l’actuelle démolition du Ban de Ramonchanmp, la partie encore debout du bâtiment et les imposants gravats issus de la partie déjà détruite, ont permis d’organiser cette manœuvre exceptionnelle. Cette dernière a débuté peu après 18 h pour se terminer deux heures trente plus tard. Un déploiement impressionnant en cette première partie de soirée, d’autant qu’une pluie fine s’était invitée à l’exercice. Un test grandeur nature auquel ont assisté Christiane Wininger, première adjointe et maire par intérim, ainsi que Pascal Grandemange, directeur des Services Techniques de la Ville. L’on notait également la présence d’un agent technique de Vosgelis.

Certains habitants du quartier du Rhumont s’interrogeaient sur ce grand déploiement de moyens, d’autres ont suivi les temps forts de cet exercice, soit de près ou depuis leurs fenêtres. Parmi les principaux moyens engagés dans l’opération, deux véhicules de secours et d’assistance aux blessés, un fourgon de secours routier, un véhicule tous usages, un fourgon pompe tonne, le camion EPS avec la grande échelle, le camion du GRIMP (groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux), le véhicule SD de l’équipe de sauvetage et de déblaiement, les véhicules de deux groupes cynophiles, (l’un venu du Haut-Rhin, l’autre du centre des Vosges avec leurs chiens de recherche) et le véhicule de coordination du Poste de Commandement de Montagne.

Une trentaine de sauveteurs ont ainsi pris part à cet exercice qualifié d’exceptionnel. De nouvelles recrues et de jeunes sapeurs-pompiers ont été associés aux opérations, certains d’entre eux en tant que victimes présumées, que ce soit dans la partie du Ban de Ramonchamp encore debout (avec simulation dune explosion et déclenchement d’un feu) ou dissimulés dans les imposants gravats. Pour cette seconde situation, les personnes présentes derrière les barrières du chantier de démolition ont pu apprécier le minutieux et prodigieux travail des équipes cynophiles et de leurs chiens.

Cet exercice d’envergure a par ailleurs permis aux habitants du quartier de mieux connaître les moyens de secours mis en œuvre. Aux dires de certains, c’était assez saisissant avec les gyrophares, les rampes d’éclairage et les projecteurs. Un exercice de nuit qui prenait ainsi une plus grande dimension. Matière à placer toujours plus haut la devise des sapeurs-pompiers : « courage et dévouement ».

Article participatif et photographies de Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *