Search
dimanche 22 oct 2017
  • :
  • :

Remiremont – Sainte-Cécile : huit musiciens honorés pour 265 années de bienfaits musicaux

04 Musique Municipale

La Sainte-Cécile désigne plusieurs saintes chrétiennes. La plus connue est Cécile de Rome (entre 176 et 223) vierge, mariée de force, fêtée le 22 novembre. C’est la patronne de tous les musiciens. Et l’on entend par tous les musiciens et musiciennes les sociétés musicales, harmonies, ensembles vocaux et instrumentaux. La tradition veut ainsi que tous s’unissent afin d’animer la messe dominicale au plus proche de la fête de la Sainte-Cécile.

Une tradition particulièrement respectée dans la cité des chanoinesses, puisque trois formations demeuraient réunies ce dimanche matin dans le chœur de l’abbatiale Saint-Pierre. Un jour important pour la musique municipale dirigée par Pierre-Marie Budelot, l’orchestre des mandolines sous la direction de Pascal Zaug et le chœur des Abbesses mené par Hélène Lejal. C’était aussi la fête de l’orgue placé sous le doigté de Yvonnick Clémence.

Il est donc important d’écrire que les voûtes de l’Abbatiale ont résonné comme il se devait et cela au grand bonheur d’une foule de fidèles rassemblés en ce dimanche exceptionnel. Une messe très solennelle dédiée aux musiciens et aux multiples recommandations du jour. Aux côtés de l’abbé Paul Thomas, qui célébrait l’office, l’on remarquait la présence d’un autre prêtre, Philippe Vannestre, venu de la région parisienne. Ce dernier se trouvait la veille au Val d’Ajol où il avait célébré la messe de la Ste Barbe, à l’occasion du rassemblement des sapeurs-pompiers du secteur.

Aux douze coups de midi, c’est au grand salon de l’Hôtel de Ville que se poursuivait cette cérémonie de la Sainte-Cécile. Jean Hingray, le tout nouveau maire de la cité, y prononça en la circonstance sa 1ère allocution officielle, mentionnant notamment : « la musique réconcilie les êtres. Elle les rapproche, dans un même élan de fraternité. Plus que jamais, le monde a besoin de musique… Cette musique qui soude, qui console aussi, qui permet à chacun de s’évader, de prendre de la hauteur. Cette musique enfin, qui permet d’avoir le juste recul nécessaire pour faire avancer les choses et apaiser les esprits. La musique nous emporte, nous emmène et nous transforme. Son pouvoir est prodigieux. »

« Une symphonie municipale pour Remiremont »

Plus loin, le nouvel élu a poursuivi en ces termes : «N’oublions pas l’absolue nécessité d’avoir un bon chef d’orchestre. Ce musicien, le seul pourtant qui n’ait pas d’instrument, est un personnage central de l’organisation, il est le pivot et le garant d’une cohérence d’ensemble ». Et d’expliquer à la suite : « comme en politique, c’est en effet le « maestro » qui, après un travail de tous les instants, après avoir accordé les voix des uns et des autres, parvient à magnifier la partition de chacun. Et c’est le privilège du public que de recevoir cette douce offrande, comme la chose la plus simple et la plus naturelle du monde ».

Après s’être adressé aux musiciens qui mettent de côté toutes ambitions personnelles pour se fondre dans un groupe « riche et fort de tous ses membres », le 1er magistrat de la ville a tenu à l’assurer fermement : « cette ligne de conduite exemplaire qui est la vôtre, nous la suivrons aussi pour élaborer notre symphonie municipale pour Remiremont et pour ses habitants ».

Avant de procéder à la remise des diplômes et médailles à huit membres de la musique municipale, Jean Hingray a chaleureusement traduit à l’adresse des formations présentes : « continuez à nous enchanter, à nous émouvoir et à nous rassembler ».

Les récipiendaires de la Sainte-Cécile 2016

Médailles d’honneur bronze pour 5 années de présence à : Marion Benwell, Béatrice George et Victoire Meyerbisch ;

Distinctions honorifiques Argent pour 30 ans d’activités musicales à Isabelle Berthelon et Agnès Noirot.

Médaille Or pour 40 années à Bernard Zayia ;

Médaille Or avec étoile vétéran pour 70 années à René Remy ;

Médaille Or avec laurier pour 80 années à Gilbert Louis. A noter qu’à l’occasion de la Ste Cécile 2015, nous avions consacré un article à ce doyen de la musique municipale.

Félicitations aux heureux récipiendaires avec cette devise qui leur va si bien : « la musique adoucit les mœurs. »

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *