Search
samedi 18 août 2018
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Subventions : les associations devront participer aux manifestations patriotiques et festives de la commune

image_pdfimage_print
Denise Stappiglia est le maire de Saulxures-sur-Moselotte depuis 2014 (Photographie d'archives).

Denise Stappiglia est le maire de Saulxures-sur-Moselotte depuis 2014 (Photographie d’archives).

A Saulxures-sur-Moselotte, l’année 2017 commence sur de nouvelles bases pour les associations. Pour prétendre percevoir une subvention municipale,  elles devront participer aux manifestations organisées par la commune ou par la Régie Municipale Tourisme Animation Culture.

C’est en effet le message que le maire, Denise Stappiglia, a adressé aux associations dans un courrier daté du 25 août 2016 (voir ci dessous). Dans ce courrier, le premier magistrat élu en 2014 leur annonce d’abord le montant de la subvention que le conseil municipal leur a accordé pour l’année 2016.

Ensuite, Denise Stappiglia attire leur attention sur le fait que “pour les années à venir, nous serons particulièrement vigilants sur la présence et/ou sur la participation des associations aux manifestations (patriotiques ou festives) organisées par la commune ou par la Régie Municipale Tourisme Animation Culture ».

Aujourd’hui, des dirigeants de certaines associations osent briser la loi du silence. 

“Il y a d’autres moyens de faire preuve de civisme que de participer durant une matinée à une manifestation patriotique. Assurer bénévolement l’entretien des chemins de randonnée de la commune, semaine après semaine, n’est-ce pas du civisme” relève un bénévole d’une association sportive.

Un responsable d’une autre association s’oppose à ce mode d’attribution de la subvention municipale. “Les associations font leurs activités dévolues conformément à leurs statuts. En revanche, il est de la liberté de chacun de nos membres de participer ou non à des manifestations payantes. On n’a pas à imposer à quelqu’un de payer pour aller à une soirée de la Régie Municipale Tourisme Animation Culture et remplir les tables pour montrer qu’il y du monde. J’en parlerai d’ailleurs à notre prochaine assemblée générale”.

Ensuite, les associations locales ont reçu une invitation de la Régie Municipale Tourisme Animation Culture à participer à un repas dansant Beaujolais Nouveau au prix de 15 euros par personne, le samedi 19 novembre 2016, à la salle polyvalente.

Le responsable d’une autre association constate encore “Que les associations participent aux manifestations patriotiques, c’est une tradition au 8 mai, au 14 juillet, à l’anniversaire de la libération de la commune et au 11 novembre. C’est plus compliqué pour l’anniversaire de la fin de la guerre d‘Algérie car le 5 décembre n’est pas férié et la plupart de nos membres travaillent. Par contre, nous ne pouvons pas obliger nos adhérents à payer 15 euros pour un repas, encore moins imposer à nos membres de confession musulmane un repas avec une assiette de cochonnailles et un verre de Beaujolais

Un avis partagé par un entraîneur de la même association “comment participer à un repas dansant alors que nos sportifs sont mobilisés le même soir par une compétition. Et comment imposer aux autres sportifs du club d’aller à un repas dansant alors qu’ils ont une compétition le lendemain. Défendre les couleurs de la commune, c’est en se donnant les bons moyens de le faire”.

C.S.

Subvention

 




6 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Subventions : les associations devront participer aux manifestations patriotiques et festives de la commune

  1. Barbapapa

    Que ne ferait pas madame la baronne et son roi soleil pour ramener du monde aux manifestations que la commune organise ! Il faut bien justifier les investissements pour la régie culture animation même au dépend des bénévoles et des autres associations !

    répondre
  2. Michel

    Bravo l’équipe municipale ! tout le monde associatif au pas des instances municipales et des animations de l’office du tourisme, c’est quoi ça ? J’ai par le passé été responsable d’associations dans cette commune dont l’action désintéressée se portait au niveau des familles et des enfants. De quel droit aujourd’hui, en plus du temps du bénévolat conséquent, devrait-on mettre les doigts sur la couture du pantalon ?
    Pour moi c’est tout faux et probablement effet contraire à l’objectif avancé. La copie est à revoir.
    Michel

    répondre
  3. froissard

    Par cette démarche autoritaire, la Municipalité s’est mise à dos, le mouvement associatif, partenaire incontournable, au service de l’intérêt général. Sans ces bénévoles, qui donnent leur temps, sans compter, rien ne serait possible, pour animer notre village . De nombreuses associations sont déjà fortement impliquées, dans des temps forts: foire à la vosgienne- téléthon – parcours du cœur,etc… l’éducation à la citoyenneté devrait se faire dans les familles et à l’école, pour inciter à participer aux cérémonies patriotiques , la municipalité serait mieux inspirée, d’accompagner des projets partagés, comme fil conducteur pour défendre les couleurs de la commune . Cela présenterait l’avantage de mutualiser des moyens, fédérer les initiatives autour de projets partagés., car il faut l’avouer le but recherché est de réaliser des économies, dont on sait qu’en ces temps de disette, cela est bien compréhensif.

    répondre
  4. froissard

    La Municipalité est libres d’apporter son soutien aux associations comme elle le souhaite, sous réserve de préserver leur indépendance et leur autonomie .Rien ne saurait justifier, une ingérence dans la vie associative, L’aide financière à une association est précaire, mais inconditionnelle .les seuls droits de regard, dont dispose le conseil municipal, ce sont les limites de l’ordre public, la conformité des objectifs avec les statuts et s’assurer de la bonne utilisation des fonds publics, lorsque l’association bénéficie d’une subvention . Elle peut toutefois, dans le cadre d’une convention d’objectifs ou de partenariat, encourager le rapprochement des objectifs de l’association, avec la politique municipale dans son ensemble ( sports-culture-loisirs récréatifs -environnement-actions sociales-solidarité-intergénérationnel) Il faut au contraire des mesures incitatives fortes, pour davantage d’implication citoyenne des associations et non agiter la menace de sanctions, ce qui serait contreproductif . On peut imaginer un système de bonus-malus, qui prend en compte des critères objectifs, non discriminants, dans un souci d’équité . le droit des associations est défini dans la loi de 1901 et demeure fondamental. Toute ingérence dans le fonctionnement d’une association est une menace à nos libertés.

    répondre
  5. froissard

    Le bénévolat est est une forme de solidarité librement choisie .le bénévolat associatif ne se limite pas à la participation à une activité. Il est avant tout le cadre d’une intervention collective : c’est le projet que l’individu choisit de mener avec d’autres., parce qu’il est en phase avec ses propres valeurs et qu’il contribue à l’utilité sociale du projet commun . le bénévolat est une activité sociale, gratuite, exercée de son plein gré. le rôle des associations est d’encourager l’accès pour tous à un bénévolat de qualité. le bénévolat, engagement solidaire, par excellence doit être reconnu pour son dynamisme propre, ainsi que pour les valeurs, dont il témoigne. Il crée de la cohésion dans la société, favorise les relations entre les individus.preuve vivante de la solidarité, c’est dans l’expression d’une citoyenneté active, fondée sur le libre arbitre et la motivation.Parce que le bénévolat est un engagement librement consenti, toutes initiatives, d’où qu’elles viennent, basées sur la contrainte ou l’exigence d’une contrepartie est en contradiction avec ses fondements et vigoureusement dénoncées . Le bénévolat, toute en étant une activité gratuite n’est pas exempte de coûts.Les associations doivent être soutenues, afin qu’elles soient en mesure d’offrir des opportunités et des expériences d’engagement bénévole de qualité, à des citoyens qui ne le pratiquent pas encore ou n’y ont que difficlement accès.Le bénévolat associatif permet aux citoyens de vivre la solidarité et de créer du lien social C’est ainsi qu’il participe fortement au mieux vivre ensemble dans la société .le détourner de cette voie ce serait prendre le risque de le dénaturer et de créer une confusion susceptible de freiner bon nombre de citoyens à s’investir dans l’engagement solidaire.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.