Search
lundi 26 juin 2017
  • :
  • :

Fraispertuis… c’est co-lo-ssal Le parc de loisirs vosgien investit 6,5 millions d’€ dans une attraction unique en France. 100 tonnes de plaisir. Découverte du Golden Driller !

image_pdfimage_print

P1080323

Fraispertuis city est actuellement fermé mais lorsque la famille Fleurent, propriétaire de l’endroit, vous donne la possibilité de rentrer dans l’enceinte, c’est la stupéfaction pour le visiteur lambda. Le rêve d’enfant de Patrice  PDG du lieu de distraction et de toute la famille devient réalité chaque jour un peu plus avec l’élévation du magnifique et terrifiant Golden Driller. Une attraction haute de 66 mètres pour un chute libre à 90 km/h. Âme sensible s’abstenir, l’effet est garanti avant même l’ouverture du « jouet » extraordinaire qui fera « CRAC, BOUM, HUE dès le 8 avril prochain. Les amateurs de sensations fortes seront forcément au rendez-vous et les plus timorés aussi. Car le  Golden Driller mérite le coup d’œil, donc un détour du côté de Jeanménil. Dans la petite vallée vosgienne, dans les faubourgs de Rambervillers,  « l’Engin », la « Bête », « The Monster » domine  la forêt avoisinante de toute sa puissance de construction. Vingt cinq personnes se succèdent au montage du manège depuis septembre dernier pour un coût pharaonique, à l’image des pyramides, soit 6,5 millions d’euros. Toutankhamon a pris les traits de Patrice Fleurent dirigeant la manœuvre en coordinateur de travaux. Peur ? Même pas, l’ainé de la famille Fleurent évoque une réelle inquiétude mais sans plus.

«  Je me pose tout de même la question de savoir si ça va plaire »  commente le bâtisseur « notre objectif est de faire venir 20 à 30 000 visiteurs supplémentaires avec un prix d’entrée légèrement augmenté de 1,5 € pour les adultes et 0,5 pour les enfants. C’est un pari, un défi et j’espère qu’il sera relevé. Le dossier financier a été bouclé en janvier 2016, il restait à régler tous les problèmes techniques et logistiques avant de se mettre à la tâche« .

Patrice Fleurent, l’œil du PDG maitre d’œuvre

Une somme dérisoire au regard de ce que propose le Golden Driller. Avec ses quatre nacelles dans quatre positions différentes, notamment debout,  le manège devient un véritable 4 en 1 tel un couteau suisse du divertissement « C‘est pourquoi nous attendons des visiteurs d’un peu partout « poursuit le PDG  » Des étrangers. Dans notre catégorie, nous avons eu des distinctions  et des articles en conséquence.  Le Guinness-Book s’intéresse à nous et le Golden Driller est le 1er du genre installé en France ».

Au delà des portes de Fraispertuis City (qui signifie le trou frais) on devrait trouver une chaleur constante cet été en proposant au département un petit supplément d’âme. Et oui, n’en déplaise à certain esprits chagrins, l’installation du Golden Driller  est un formidable investissement pour le département tout entier. Du haut de ses 66 mètres, ce sont toutes les Vosges qui rayonneront au delà de ses frontières naturelles.

Maintenant il faut  laisser le temps au temps, celui de la construction, de la restructuration des Rochers Mine d’Or, des finitions extérieures et surtout de la mise en service dans quelques semaines…  La suite est une histoire de montée et de descente pour se mettre l’estomac dans les godasses ou plutôt l’inverse. D’ici là, les « Fleurent »  auront eu le temps d’apprivoiser la « Bête », il en sera de même pour les premiers visiteurs le 8 avril à 10h tapante ! Rendez-vous est pris !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *