Search
mardi 30 mai 2017
  • :
  • :

Législatives – Patrick Lagarde et Jérôme Mathieu ne se présentent pas ! Suppléant de François Vannson depuis 2002, le candidat investi par Les Républicains se retire.

image_pdfimage_print
Patrick Lagarde et Jérôme Mathieu ce vendredi matin à Cleurie.

Patrick Lagarde et Jérôme Mathieu ce vendredi matin à Cleurie.

Investi par Les Républicains et l’UDI, Patrick Lagarde annonçait mercredi 17 mai 2017 aux médias qu’il avait choisi Jérôme Mathieu pour suppléant dans la troisième circonscription.

Deux jours plus tard, ce vendredi matin, les deux hommes ont réuni les mêmes médias pour les informer qu’ils ne présenteront finalement pas aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

« Nous avons informé ce jeudi matin le président de la fédération départementale, François Vannson, que nous ne déposerons pas notre candidature. ça ne l’a pas fortement énervé » a confié Patrick Lagarde.

« Il y a un an, j’ai sollicité l’investiture des Républicains. Elle m’a été accordée à plusieurs reprises ainsi que par l’UDI” a rappelé en préambule le maire de Cleurie. “Il nous apparaissait extrêmement important d’analyser le résultat des présidentielles et on a pu déplorer l’absence des Républicains au deuxième tour avec deux constats : la montée préoccupante des partis extrêmes et les sérieux doutes émis par les Français sur les partis classiques ce qui amène à réfléchir”.

Patrick Lagarde l’assure : « il nous apparaissait important que les Républicains soient présents sur la troisième circonscription”. Confronté à la multiplicité des candidatures (il y en avait tout autant en 2012), “ce qui est important n’est pas l’intérêt personnel mais l’intérêt général et pour toutes ces raisons, nous avons informé ce jeudi matin François Vannson que nous ne déposerons pas notre candidature”.

La véritable raison semble ailleurs : “pour aller à une élection, il faut une mayonnaise. Quand elle ne prend pas, elle ne prend pas. Les élections, c’est un peu le Carnaval vénitien, c’est à la fin que les masques tombent. Je suis le suppléant de François Vannson depuis 2002, pendant ces quinze années, j’ai toujours été loyal” avoue Patrick Lagarde.

Jérôme Mathieu renchérit : “les législatives ne sont pas une aventure personnelle. Nous n’allions pas mettre en route une machine à perdre. On va avoir une refondation complète des partis politiques français. On doit d’abord suivre notre territoire”.

« Surtout déçu par rapport à ceux qui m’ont encouragé ».

Patrick Lagarde dit ressentir “aucune déception. J’ai encore le moyen d’agir sur le territoire. Je suis surtout déçu par rapport à ceux qui m’ont encouragé notamment ceux qui attendaient la joie quinquennale des colleurs d’affiche”.

Et maintenant ? “A une élection, on défend des valeurs, on ne souhaite pas être responsable de la défaite. On se rapprochera de Christophe Naegelen, c’est le plus proche de nos valeurs. On est contre personne mais il nous semblait normal que sur le territoire de la troisième circonscription, il y ait la famille des Républicains”.

Jérôme Mathieu tire les leçons de la présidentielle : “ce que les Français ont dit, c’est que les choses changent. Les gens ne veulent plus d’un candidat qui ne porte qu’un drapeau”.

D.J.



8 réactions sur “Législatives – Patrick Lagarde et Jérôme Mathieu ne se présentent pas !

  1. Philippe

    Une belle voie s’ouvre pour Christophe Naegelen, un jeune candidat respectueux des valeurs humaines, proche du monde associatif et des populations.

    répondre
    1. BERGER

      Proche du monde associatif et des populations me fait sourire. Il a les moyens de le faire. C’est comme Coco Spiller à une certaine époque. Les associations qu’il a sponsorisées durant plusieurs années lui apporteront très certainement autant de bulletins que le nombre de leurs adhérents. Avec l’argent … tout est possible et surtout très facile. Tous les prétendants aux législatives 2017 n’en ont pas … de l’oseille.

      répondre
  2. BERGER

    Dès le début, il manquait le soutien du député sortant LR (vis à vis de son suppléant durant 3 mandats = merci pour toutes ces années …), alors que le binôme Patrick Lagarde / Jérôme Mathieu était investi par les LR / UDI depuis très longtemps. Bravo la franchise, la camaraderie … et les magouilles politico-politiciennes.

    répondre
  3. lène hervé

    C’est vrai que les pressions ont dû être très fortes,..
    .et le chapeau difficile à avaler !
    Quelle idée aussi de se lancer à deux de droite sans se concerter !
    Dans ce camp, ce n’est pas la première fois que certains cooptés ont eu des « soucis » avec les plus anciens, voir les relations houleuses Poncelet-Séguin, puis Poncelet-Vannson !

    répondre
    1. BERGER

      C’est vrai que  »Pompon » » n’a pas été tendre … à une certaine époque. Mais désormais c’est autre chose … insupportable.

      répondre
  4. JMV

    La liste des fonctions politiques et syndicales de Monsieur Mathieu est déja longue comme un jour sans pain.
    Donc,que la doublette dont il faisait partie se retire est moralement salutaire ( meme si bien sur cela n’a pas été fait pour cette raison ).

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *