Search
lundi 18 déc 2017
  • :
  • :

Cornimont – Week-end musical : « Grenier sonore de Gérard Condé » samedi 21 et dimanche 22 octobre 2017 Gérard Condé a écrit des œuvres pour différents genres musicaux : œuvres vocales, instrumentales, pour différentes formations allant du solo à l'orchestre, en incluant pour certaines pièces une dimension théâtrale.

image_pdfimage_print

GRENIER SONORE

Depuis 2009, la municipalité de Cornimont a pris le parti de « La Culture » et propose des animations tous les vendredis d’été (juillet et août). Le principe est simple : spectacle tout public de’1 heure 30 environ, gratuit et en plein air.

Différents objectifs sont poursuivis :

– Offrir des animations variées aux habitants qui ne partent pas en vacances, ainsi qu’aux touristes nombreux dans notre région

– Accès possible à tous à ces spectacles gratuits

– Découvrir tous types d’arts du spectacle : théâtre, musique irlandaise, rock, chansons françaises, accordéon, art du cirque, conte, mime, magie, clown, ensembles instrumentaux, zumba, karaoké… La programmation est suffisamment éclectique pour que chacun puisse y trouver son bonheur

– Possibilité de rencontre avec les artistes lors du pot de l’amitié offert par la municipalité en fin de spectacle

– Développer la convivialité puisque des liens se créent entre les spectateurs.

D’autres animations sont aussi programmées tout au long de l’année : Fête de la Musique, Journées du Patrimoine (autour de l’orgue), Biennale de Peinture, Marché de Noël, Fête de l’Eau.

L’Harmonie de Cornimont propose, elle aussi, avec Jean-Noël Auer – chef de musique, des concerts spécifiques et participe à l’animation musicale du village lors de manifestations telles que la Fête des Kneffles, Rassemblements Patriotiques, Fête de l’Eau, Carnaval, Défilé de Saint Nicolas, Jumelage, Fête de la Musique.

En 2007, l’Harmonie s’est adressée à Gérard Condé pour l’écriture d’une œuvre intitulée « Sur les Hauts » en hommage aux « Gens du Textile », pièce musicale présentée au Théâtre d’Épinal le 7 juin 2008.

Gérard Condé réside à Cornimont depuis 1980. Il a écrit des œuvres pour différents genres musicaux : œuvres vocales, instrumentales, pour différentes formations allant du solo à l’orchestre, en incluant pour certaines pièces une dimension théâtrale.

Il a aussi beaucoup œuvré pour la diffusion de la musique et sa vulgarisation en publiant plusieurs ouvrages sur des compositeurs et leurs œuvres.

La commune de Cornimont, sur proposition de Jean-Noël Auer, souhaite rendre hommage à cet auteur que la population locale connaît peu sous cet angle.

Le choix de la programmation est fait en fonction de l’ensemble de ses œuvres pour grand public et le coût modique des entrées permettra à chacun d’y accéder.

Toutes les représentations se feront au Centre de Polyactivité avec deux tarifs : 10 € pour l’accès à tous les concerts, 7 € pour le concert du samedi soir et 3 € l’entrée à chaque concert du dimanche. Gratuité pour les – de 12 ans.

Ces concerts seront donnés par des musiciens intervenants à l’École Intercommunale de Musique et au Conservatoire Départemental d’Épinal ou de Nancy, sur proposition de Jean-Noël Auer et de Gérard Condé.

Gérard Condé : « la perspective de réunir musiciens amateurs et solistes professionnels ». 

« Quand Martine Géhin, adjointe à la culture de la mairie de Cornimont et Jean-Noël Auer, saxophoniste directeur musical de l’Harmonie de Cornimont –LaBresse, m’ont annoncé leur désir de présenter un panorama de mes compositions au cours d’un week-end musical, je me suis demandé quel sens pourrait avoir cette exhibition. L’image plus modeste de l’ouverture au public de mon « grenier sonore » est venue à mon secours et avec elle, la perspective de réunir musiciens amateurs et solistes professionnels. J’y ferai des découvertes puisque que l’Ensemble Accroche note de Strasbourg me fera la surprise d’exhumer une composition de 1966 que je n’ai jamais entendue et que l’Harmonie Juniors de Cornimont –La Bresse créera Vers les hauts commande de la Ville de Cornimont. Gérard Buquet, virtuose, du tuba viendra reprendre pour la circonstance, le Rondo Varié qu’il a créé au Musée d’Art Moderne de Paris en 1979. Une larme du diable, conte musical d’après Théophile Gautier réunira huit solistes du Conservatoire Gautierd’Épinal, enfin, ayant assisté, en juillet 1961 à l’inauguration des orgues de Cornimont (par Gaston Litaize), c’est avec une prévisible émotion que j’entendrai sonner ce bel instrument sous les doigts de Julie Richard qui accompagnera Mme Taeko Orel dans un Ave stella Maris inédit lors de l’offertoire de la messe dominicale.

Je tiens à remercier ici tous ceux qui se sont associé de près ou de loin à cette aventure les interprètes déjà cités pour la plupart, et les institutions : la Ville de Cornimont, le Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Épinal et la SACEM ».

Gérard Condé

Le programme.

Samedi 21 octobre

Salle Jacques Villeret à 20 h 30

Sur les Hauts (2007). Baptiste Grandgirard, saxophone solo
Harmonie de Cornimont-La Bresse, direction : Jean-Noël Auer.
Vers les Hauts (2017) Commande du festival Création .
Harmonie Juniors de Cornimont-La Bresse, direction : J-N Auer
Une larme du Diable (2001), d’après Omphale de Th. Gautier
Daniel Jégou (récitant), Ensemble instrumental du CRD Gautier d’Épinal

Dimanche 22 octobre
Messe dominicale (à l’Église) à 9 h.

Entrée (2011) Julie Richard (orgue)
Ave stella maris (2017) Taeko Orel (soprano) Création
Sortie pour orgue.

Jean-Noël Auer, Julie Richard et Cie
Salle Jacques Villeret à 11 h
Quatre strophes de François Villon (2012).
Taeko Orel (soprano), J-N Auer (saxophone), Julie Richard (piano)
Humeurs (2012) Jean-Noël Auer (saxophone alto)
Weberiana (2015) fantaisie sur des thèmes de Weber Création
Christine Panisset (alto), Ludovic Derrière (cor)
Fêtes galantes (1973) poèmes de Verlaine
Gérard Condé (récitant), Julie Richard (piano)
Monarch of Gods and Dæmons (1983),
J-N Auer (saxophones sopranino, alto, ténor, baryton, basse).

Ensemble Accroche note et Cie
Salle Jacques Villeret à 16 h
Rondo varié (1978) D’après Octave Mirbeau.
Gérard Buquet (tuba basse)
Après le pas (2004), Poème de Silvia Baron Supervielle.
Vision (2006), Poème de Charles Baudelaire
Quatre pièces brèves (1966) pour clarinette et piano
Der Hirt auf dem Felsen (Franz Schubert, 1828)
Mélodie (1974), scène (G. Condé)
Accroche note : Françoise Kubler (soprano),
Armand Angster (clarinette), Célia Schmitt (piano).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *