Search
samedi 25 nov 2017
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Les footballeurs en seizièmes de finale de la coupe des Vosges

L'équipe fanion

Pour la première fois depuis sept saisons, les footballeurs de l’équipe fanion se sont qualifiés pour le seizièmes de finale de la coupe des Vosges. Depuis la saison 2010-2011, le FCST n’avait plus atteint ce stade de l’épreuve départementale.

En effet, lors du troisième tour, les joueurs saulxurons sont allés l’emporter aux tirs au but (4-3), après un match nul (3-3) sur le terrain de Darney qui joue, comme eux , en Troisième Division de District. Ils ont mené trois fois au score et se sont faits rejoindre trois fois. Mustapha Damlali a qualifié ses camarades en détournant trois tirs au but.

Du coup, le FCST fait désormais partie des cendrillons de l’épreuve départementale. Rendez-vous en mars 2018 pour tenter de se hisser en huitièmes de finale !

Ce week-end, Mustapha Damlali a également offert des survêtements à l’ensemble des joueurs de l’équipe fanion, au nom de la société Damlali Bâtiment installée à Nancy. Ses camarades les ont étrennés avec succès.

Depuis la terrible fin de saison 2014 organisée par un ancien entraîneur, le FCST s’est bien  relancé. Pour la deuxième saison d’affilée, il peut compter sur un entraîneur de qualité avec Venscelau Da Silva. Son travail de fond porte petit à petit ses fruits. Ses joueurs occupent d’ailleurs une deuxième place intéressante à l’issue de huit journées de championnat.




4 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Les footballeurs en seizièmes de finale de la coupe des Vosges

  1. Joss

    Mais pourquoi s’en prendre à l’ancien entraîneur, c’est quand même le président du club qui le choisit…..que de reconnaissance. Mentalité pitoyable.

    répondre
    1. Alain

      Ce qui est pitoyable quand tu es entraîneur, c’est d’exploser quand tu le quittes un club qui t’a grassement payé.

      ça s’appelle la terre brûlée.

      Une mentalité à l’image du bonhomme…

      Il n’y a que le président de Saulxures qui l’a pris comme entraîneur des seniors.

      Tous les autres clubs n’ont pas commis cette erreur.

      Il a payé cash son erreur, gageons que cela lui serve de leçon une bonne fois pour toutes…

      répondre
    1. Alain

      Au vu de vos précédents commentaires aux relents racistes, c’est sa couleur de peau qui vous dérange qu’il soit entraîneur : s’il est avéré qu’il est en contrat aidé, cela veut dire que toutes les conditions sont réunies aux yeux de l’Etat français : être français ou européen, être demandeur d’emploi et travailler pour une association.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *