Search
lundi 11 déc 2017
  • :
  • :

Eloyes – Lucie Lagarde, honorée en mairie le jour de ses 100 ans !

image_pdfimage_print

013

Bon pied, bon œil, bon moral et bon appétit, voila qui résume la situation que vit et partage la doyenne de la commune résidant toujours chez elle, au 24 rue des Donjons. Veuve depuis 1994, (son mari, prénommé Pierre, fut un grand gymnaste au sein de la Jeune Garde), Lucie Lagarde, née le jour de la Saint-Nicolas, il y a tout juste un siècle, était conviée à partager cet événement ce mercredi après-midi en mairie. En la circonstance, elle y retrouvait sa famille et ses proches amis, étant accueillie par le maire, André Jacquemin, de même que par Valérie Jankowski, conseillère départementale, venue lui remettre le diplôme du centenaire conçu par l’Imagerie d’Epinal. Le Conseil Départemental continue ainsi de témoigner son sentiment d’admiration « envers celles et ceux qui ont un itinéraire au long cours », selon la formule consacrée.

Lucie Lagarde demeurait également entourée de Françoise Gérard, présidente de l’ADMR locale, de même que de Marie-Noëlle, salariée de l’association et de Lysiane qui lui apporte le repas au quotidien, tout en venant égayer sa journée. Après les mots d’accueil à la fois touchants et chaleureux énoncés par le maire de la commune, c’est Marcelle Hingray, au nom des ADMR, qui adressa un joli message en direction de la centenaire et de l’assemblée présente : « l’association ADMR d’Eloyes est particulièrement fière d’avoir pu, pendant toutes ces années, accompagner Madame Lagarde et l’aider à rester vivre à son domicile, son souhait le plus cher ».

Puis elle poursuivait : «Avec son mari, Pierre, dont nous avions pris grand soin également, la confiance s’était établie de longue date avec nos services d’aide à la personne et notre salariée Marie-Noëlle qui aujourd’hui, comme nous-mêmes voyons le bien fondé de notre bénévolat et de notre travail, ainsi qu’une famille heureuse de pouvoir encore chérir leur aïeule. Malgré les vicissitudes de la vie, Lucie est toujours souriante, vaillante et reste optimiste. Elle aime beaucoup partager son temps de loisirs avec ses amis du club des ainés ruraux les mardis après-midi pour jouer aux cartes, les repas animés dansants où elle fait encore quelques pas de danse et chante. C’est magnifique de la voir ainsi, tout cela grâce à son courage, à sa personnalité et aux soins affectueux et attentionnés de ses proches qui l’aiment tant ».

Marcelle Hingray terminait en ces termes : «nous vous souhaitons un heureux anniversaire Lucie, nos meilleurs vœux de bonne santé et resterons toujours à votre écoute pour continuer le vivre chez soi et accueillir encore toute votre famille le plus possible ».

Joie et respect.

Puis Valérie Jankowski, conseillère départementale, après avoir précisé qu’elle était très honorée d’être l’émissaire du département pour cette belle occasion, évoqua le parcours de vie de Mme Lagarde : « le 6 décembre 1917, à Zainvillers, naissait une petite fille nommée Lucie Claudot. Le 17 août 1937, en épousant Pierre Lagarde, cette jeune fille devient Mme Lucie Lagarde et 4 enfants naîtront de cette union : Evelyne, René, Pierrette et Jean-Luc.

Depuis ce 6 décembre 1917, un siècle de vie s’est écoulé, pendant lequel vous avez su allier travail, amour de votre famille, de la nature, du jardinage, des voyages et amitiés. Un siècle de vie vécu avec courage et ténacité. Nous avons également une pensée pour vos chers disparus. Aujourd’hui, vous avez la chance et le bonheur de vivre chez vous, entourée de vos enfants et des aides à domicile ».

En ce 6 décembre 2017, comme 338 autres vosgiens depuis 2009, c’est à votre tour de recevoir le diplôme de reconnaissance par le Département. C’est donc avec beaucoup de joie et de respect que je vais vous remettre cette image d’Epinal spécifiquement créée à l’intention de nos centenaires vosgiens, en vous souhaitant de poursuivre sereinement votre chemin, entourée de vos enfants et petits-enfants et de toutes les personnes qui vous sont chères. Joyeux anniversaire, Madame Lagarde »

De jolies compositions florales étaient par ailleurs offertes à la centenaire du jour, alors qu’André Jacquemin, le maire de la commune, invitait à partager la petite réception organisée à l’intention de Mme Lagarde. Et Lucie leva son verre bien droit, tout en entonnant un célèbre refrain alors que la petite Jeanne, son arrière-arrière petite fille venait se blottir vers elle. La famille, c’est sacré, tout comme avoir 100 ans !

Recueilli par Denis Philippe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *