Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

La Bresse – Programme au cinéma Grand Ecran du 24 janvier au 19 février 2018

image_pdfimage_print
Trois des dix candidats sont domiciliés à La Bresse.

Trois des dix candidats sont domiciliés à La Bresse.

Drôles de petites bêtes (1 h 28) : animation franco-luxembourgeoise de Arnaud Bouron et Antoon Krings.

Le 24 janvier à 15 h , le 27 à 18 H, le 28 à 17 H.

Un beau résultat pour un conte intelligent et bienfaisant . C’est une pépite pour les petits avec ces insectes qui prennent vie malgré les images de synthèse.

La promesse de l’aube (2 h 10) : drame français, réalisé par Eric Barbier avec Pierre Niney, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon.

Le 25 janvier à 18 h, le 26 à 20 h 30, le 27 à 20 h 30 , le 29 à 20 h.

Une belle œuvre à la dimension du chef -d’oeuvre romanesque de Romain Gary , dont la mère est incarnée par une actrice exceptionnelle dans un rôle à contre emploi.

Kedi des chats et des hommes (1 h 20) : V.O. Documentaire turc, américain. de Ceyda Torum.

Le 31 janvier à 15 h , le 1er Février à 15 h, le 3 à 18 h, le 4 à 17 h.

Filmé à Istanbul, un documentaire stupéfiant qui dessine les rapports étranges entre le félin et l’humain.

Le Grand Jeu (2 h 20) : Thriller, drame USA , réalisé par Aaron Sorkin, avec Jessica Chastain, Idris Elba , Kevin Costner.

Le 1er février à 18 h , le 2 à 20 h 3O , le 3 à 20 h 30, le 5 à 20 h.

Pour son premier long métrage, le réalisateur offre à la belle rousse un rôle en or dans un film bavard mais avec beaucoup d’intensité.

L’échange des princesses (1 h 40) : drame historique français de Marc Dugain avec Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Anamaria Vartolomei.

Le 7 février à 15 h, le 8 à 18 h, le 9 à 20 H 30, le 10 à 18 h.

L’écrivain cinéaste nous donne à voir un voyage réjouissant entre drame historique et fresque flamboyante, «  loin du tout venant cinématographique «

Les heures sombres (2 h 06) : Biopic, drame historique réalisé par Joe Wright, Avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Ben Mendelshon.

Le 8 février à 15 h, le 10 à 20 h 30 , le 11 à 17 h, le 12 à 20 h.

Le réalisateur «  d’Orgueils et préjugés «  avec un film qui est une réussite grâce surtout à la prestation fascinante de l’acteur principal.

Un conte peut en cacher un autre (1 h 01) : animation française de Jakob Schuh, Jan Lachauer.

Le 14 février à 15 h, le 17 à 18 h, le 20 à 15 h.

Animation drôle, bourrée de trouvailles avec un scénario malicieux et efficace.

Le rire de ma mère (1 h 32) : comédie dramatique française de Colombe Savignac et Pascal Ralite avec Suzanne Clément, Pascal Demolon.

Le 15 février à 15 h , le 16 à 20 h 30 , le 18 à 17 H.

Un film qui sonne juste avec le parcours d’un enfant confronté au deuil, sans pathos mais avec une grande humanité.

Brillantissime (1 h 35) comédie française de Michèle Laroque, avec Kad Merad, Michèle Laroque et Michelle Moretti.

Le 15 février à 18 h , le 17 à 2O h 30 , le 19 à 20 h.

Adaptant une pièce de théâtre, pour son premier film, la comédienne a fait appel à des comédiens habitués aux comédies. De grosses répliques dans des situations bas de gamme , pas vraiment brillant !

Article participatif de Francis Caldera. Cinéma Grand Ecran MLC La Bresse.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.