Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Communauté de communes des Hautes-Vosges – Les maires des vallées de la Moselotte et de la Cleurie unis derrière Didier Houot

image_pdfimage_print

CCHV Voeux 2018

C’est dans les moments difficiles que l’on compte ses vrais soutiens. En dehors du maire de Saulxures-sur-Moselotte Denise Stappiglia (représentée par le conseiller municipal Hervé Vaxelaire), tous les maires des vallées de la Moselotte et de la Cleurie s’étaient réunis à Gerbamont autour de Didier Houot à l’occasion des voeux du président de la communauté de communes des Hautes-Vosges à ses 48 collègues élus, aux 36 membres du conseil de développement et aux 83 agents du personnel.

Il y avait là Hubert Arnould (La Bresse), Marie-Jo Clément (Cornimont), Jean-Claude Dousteyssier (Ventron), Stanislas Humbert (Thiéfosse), Nadine Perrin (Basse-sur-le-Rupt), Danielle Poirot (Gerbamont), Dominique Leroy (Sapois), André Lejal (Rochesson), Jean-Marie Lambottin (Le Syndicat), Patrick Lagarde (Cleurie), Bernard Toussaint (La Forge).

Il y avait également là Anicet Jacquemin, conseiller municipal du Tholy et vice-président de la CCHV, Hervé Badonnel, adjoint au maire de Gérardmer et vice-président de la CCHV, Gérard Clément, maire de Tendon, Élisabeth Klipfel, maire de Champdray.

Sur les 22 communes de la CCHV, Didier Houot peut donc continuer à s’appuyer sur le soutien d’un grand nombre d’élus.

Unis comme les doigts de la main, le président délégué Jérôme Mathieu et le président Didier Houot prônent les vertus collectives alors que des tensions agitent la CCHV sur la compétence optionnelle des équipements de loisirs et de sports.

Didier Houot a d’abord mis les choses au point. « Voici un an que la CCHV est née. J’ai entendu dire que finalement….pas grand-chose n’avait été fait en 2017. Je ne suis pas tout à fait de cet avis”. Le président a énuméré quelques unes des réalisations : « Mise en place du RIFSEPP ; de la dématérialisation Xdemat,  uniformisation du temps de travail, adhésion au CNAS, mise en place du compte épargne temps. Mise en place du comité technique et du CHSCT, adhésion au contrat groupe pour le maintien de salaire. Mise en place du conseil de développement, lancement des études schéma de services, de mutualisation, et de l’atelier des territoires, et lancement d’une étude sur les locaux, une sur la FPU, et une sur l’organisation du service Ordures Ménagères. Revue des marchés d’assurance, et rédaction des règlements intérieurs de la commande public et de la CAO, du règlement d’attribution de subvention. Réalisation du site internet. Aménagement du parking de Lansauchamp. Poursuite des programmes de restauration des berges de la Vologne et de la Moselotte, et attribution pour la Cleurie et Haute-Moselotte. Poursuite du projet signalisation d’intérêt local. Extension du service portage de repas sur Granges-Aumontzey. Travaux pour l’aménagement de l’Office de Tourisme Intercommunal. Organisation de la semaine du paysage avec ses 76 animations. Lancement de la phase travaux assainissement non collectif. Acquisition d’un véhicule pour les Ordures Ménagères avec pesée embarquée. Participation au financement du BAFA. Signature d’une convention pour l’accueil de Travaux d’Intérêt Général. Organisation de la collecte des encombrants. Convention territoriale globale avec la Caisse d’Allocations Familiales. Mise en place de la mallette numérique. Nouveau marché pour les déchets verts et la location et transport des bennes. Allez, j’arrête là ma liste et je suis loin d’avoir fini ».

Concertation, dialogue et construction.

Didier Houot ajoute immédiatement “Bien sûr, il reste encore beaucoup de sujets sur lesquels nous devons avancer. Des sujets majeurs et qui parfois, je le sais, vous le savez, nous le savons tous, crispent un peu nos relations… Quelles compétences, quel siège, des sujets majeurs oui…”.

Pour ce faire, le président en appelle à la concertation. “La communauté de communes des Hautes Vosges poursuit donc sa construction, pas à pas, même si par moment, on peut avoir l’impression qu’on fait un pas en arrière. Le périmètre exact des compétences de la communauté de communes (donc ses champs d’intervention) sera défini précisément en 2018, en concertation avec tous, dans un esprit de dialogue et de construction et de façon éclairée. Je sais que certaines communes remettent en cause la pertinence même du périmètre géographique de cette communauté de communes. Ce sujet, aussi, sera évoqué avec l’ensemble des élus, et avec les services préfectoraux. La construction de l’intercommunalité se fait, peu à peu, avec ses tensions, ses difficultés, mais temps qu’il y aura du dialogue, dans le respect des spécificités des uns et des autres, nous pourrons garder l’espoir d’une issue favorable, quel qu’elle soit.”

Didier Houot croit “aux forces de la communauté de communes des Hautes-Vosges. J’invite donc, chacun d’entre nous à nous rassembler autour de la table pour discuter, dialoguer”.

Le président a conclu en saluant le travail et l’investissement des membres du personnel de notre com’com et l’engagement des membres du conseil de développement.




12 réactions sur “Communauté de communes des Hautes-Vosges – Les maires des vallées de la Moselotte et de la Cleurie unis derrière Didier Houot

  1. RICHARD

    Madame STAPPIGLIA Denise s’était présentée aux élections cantonales de 2015 en binôme avec Monsieur HOUOT Didier : les amis d’hier ne seraient plus les amis d’aujourd’hui ?

    répondre
  2. mougel

    j’habite une commune de Saulxures-sur-Moselotte où je découvre que le maire est le seul maire de la vallée de la Moselotte qui n’était pas présent aux vœux de la communauté de communes…

    répondre
  3. Roussel

    Saulxures-sur-Moselotte s’habitue à la chaise vide : il y avait déjà de nombreuses chaises vides aux vœux du maire Denise Stappiglia jeudi 18 janvier, c’est-à-dire la veille des vœux de la communauté de communes.

    répondre
    1. froissard

      On peut raisonnablement penser que notre Maire, en raison de ses nombreuses obligations, était empêchée , soit retenue par d’autres obligations, ou des raisons plus personnelles . Toutefois, la Commune était représentée par délégation du Maire .C’est l’essentiel .

      répondre
      1. la défroisseuse

        Froissard, Froissard et encore Froissard !!!
        L’article relate que tous les maires de la vallée de la Moselotte étaient
        présents sauf un !
        Comment expliquer que tous ces maires ont pu se libérer pour cette cérémonie sauf un ?

        répondre
        1. CURIEN

          Notre maire ne devrait pas oublier que tous les élus sont payés grâce à l’argent des contribuables, tous sans exception, y compris celui de Saulxures-sur-Moselotte.

          répondre
  4. abel

    Blablablas blablablas !
    Le camion poubelle avait été commandé par la cchmo juste avant la fusion, le comble c’est que ce même camion avait été commandé sans le système de peser. Budget pour ce système voté en février 2017.
    Tous le reste fait partie du travail normal due à la fusion.
    1 an , ils avaient 1 ans pour travailler sur les compétences optionnels. Monsieur le président à préféré attendre les études commander à des cabinets ( d experts ? ) d ailleurs, un des cabinet choisi en début d’année à déposer le bilan. Il a donc fallu retrouver un nouveau.
    Pour le conseil de développement, la présidente à été nommé en juin ( je dit bien nommé, pas elue ) et la 1er et seul réunion organisée en octobre.
    Aujourd’hui rien à changer pour nous contribuables.
    Aucune réunions public n a été organisée, a aucun moment les citoyens ont été consultées.
    Tous ce qui existe à ce jour, existait dans les 3 anciennes comcoms.
    Les agents ont fait leurs boulot ( et bien ) mais vous messieurs dames les élus, à part attendre des rapports commander à coût de milliers d’euros, RIEN !
    Encore une fois,
    BLABLABLA BLABLABLA !

    répondre
  5. jmv

    Rien de nouveau dans ce soutien, puisque quasiment toutes ces personnes font partie du meme courant politique et avaient ainsi déjà votés pour Mr Houot lors de son intronisation il y a un an .
    Cela n’efface en rien les problèmes et distensions.

    répondre
  6. froissard

    Va t-on dépasser les querelles de clocher, les égos et se mettre sérieusement au travail ? Les élus ont voulu cette communauté de communes, qu’ils la fassent vivre, en lui donnant du sens, au service de notre territoire.

    répondre
  7. Fifi

    Bravo Abel
    Vous avez dit l’essentiel
    Du bla bla et encore du bla bla
    Cette comcom est un coquille vide et les propos du président remplis d’une ausatisfaction bien mal placée en la circonstance

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.