Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Epinal – Le mouvement se durcit à la maison d’arrêt

image_pdfimage_print

maison-arrêt-epinal-surveillants-prison-2

Les manifestants bloquent la maison d’arrêt d’Epinal depuis ce matin 6h. Les surveillants de prison d’Epinal ont repris leur opération de blocage ce lundi. Une action pour marquer leur solidarité avec le mouvement national qui réclame de meilleures conditions de travail dans les établissements pénitentiaires.

« Il n’y aura pas d’extraction de détenus, pas de parloir ni d’intervenants extérieurs. Ce sera service minimum aujourd’hui », expliquent les surveillants. Ils protestent contre le manque de moyens pour faire face à des situations critiques. « Les propositions avancées par le ministère de la Justice sont insuffisantes, notamment en termes de recrutement » déplore le personnel de la prison d’Epinal.

Propositions de la Direction de l’administration pénitentiaire sont inacceptables d’après l’UFAP. « 600 recrutements c’est 2 fois moins que ce qui est nécessaire, il manque 200 agents à ce jour. » expliquent-ils. Les surveillants veulent une revalorisation pour rendre la fonction attractive et l’abrogation de l’article 57 sur les fouilles.

Le mouvement s’est durcit ce lundi matin. « Nous voulons que des décisions soient prises dès aujourd’hui » poursuivent les surveillants. L’équipe de nuit est restée sur le site et celle de jour n’est pas rentrée pour travailler. Les forces de l’ordre sont venues pour déloger les surveillants en grève, sans succès.

Les négociations nationales doivent reprendre ce lundi.

C. K.-N.




Une réaction sur “Epinal – Le mouvement se durcit à la maison d’arrêt

  1. Tonton Reporter

    Bravo les gars…continuez, notre Président est plus apte à vous envoyer les CRS que de faire le ménage à Notre Dame des Landes face à des voyous.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.