Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Une cérémonie empreinte de dynamisme et de modernité pour les vœux du maire

image_pdfimage_print

01 Voeux assoc personnalit+®s

Il ne cesse de le dire, Jean Hingray veut de l’attractivité pour sa ville. L’occasion était pour lui d’en apporter lors de la cérémonie de ses vœux qui se déroulait ce vendredi soir au Palais des Congrès, face à un large panel constitué de romarimontains et de nombreuses forces vives et associatives de la cité.

La recette déployée a beaucoup plu, avec une scène décorée et éclairée de couleurs changeantes et un présentateur professionnel de talent, en l’occurrence Rémy Tamaré, dont la voix était facilement reconnaissable, s’agissant de l’un des animateurs du célèbre « Magnum Café » chaque matin, du lundi au vendredi, sur Magnum La Radio…

Il appartenait à ce dernier d’appeler et de présenter chacun des adjoints et conseillers municipaux présents à venir prendre place à différents endroits du podium. En animateur averti, il invitait l’instant d’après les différents adjoints et conseillers délégués à dérouler, suivant un temps imparti, leur mission respective et à évoquer les enjeux définis pour 2018. Une formule new-look pour des vœux véritablement réactifs. Sont ainsi intervenus tour à tour :

Philippe Cloché, adjoint à la santé qui a évoqué l’investissement des élus et de l’association ADEMAT pour leurs actions diverses dans le cadre de la sauvegarde de la maternité et de l’hôpital. Aujourd’hui la pérennité des lieux semble conforté et c’est tant mieux, l’hôpital représente 800 emplois à temps plein. « Mais restons vigilants » a souligné Philippe Cloché.

Stéphanie Didon, adjointe à la communication, l’attractivité, les animations et le tourisme, a évoqué les actions fortes déployées lors de la première année de mandat municipal, afin d’apporter une nouvelle identité à la ville. Des efforts qui se poursuivront en 2018 avec un nouveau site internet, un compte instagram ou encore une charte graphique pour les supports de communication. « Nous travaillons d’arrache-pied pour rendre la cité plus belle, plus moderne » a t’elle traduit. »

Jean-Charles Foucher, adjoint aux sports, culture et associations, a souhaité rappeler que Remiremont était « une ville associative par excellence ». 150 associations réunissant 7.500 adhérents (dont 1/3 des adhérents sont romarimontains). 2018 sera une nouvelle année de travail et surtout d’ouverture afin « de voir comment l’on peut envisager l’avenir avec les associations et s’investir vers la solution d’un nouveau pôle pour celles-ci » a précisé l’élu.

Danièle Hantz, conseillère municipale déléguée à la prévention, l’intégration citoyenne et la lutte contre l’exclusion a mentionné sa volonté d’être au plus proche des associations aux liens sociaux. Elle a précisé et confirmé qu’un conseil municipal des jeunes sera mis en place cette année. « Ils constituera une marque de confiance à la jeunesse romarimontaine ». Suivra en 2019, la mise en place d’un conseil des anciens. « L’occasion de créer ensuite un événement intergénérationnel » concluait-elle.

Jocelyne Porté, adjointe aux affaires sociales, accessibilité-bâtiments, précisait ensuite l’enjeu important du programme de mise en accessibilité des bâtiments publics. « Un programme qui sera exécuté sur 3 années » mentionnait l’élue. D’un coût global de 720.000 €, la 1ere tranche de ce vaste investissement sera réalisée sur 2018-2019.

François Renard, conseiller délégué à la valorisation et à l’attractivité du Fort du Parmont, indiquait que ce fort constitue « un élément indissociable du patrimoine romarimontain ». Il assurait qu’une réflexion allait être engagée pour l’avenir du site. Outre la ville et le comité de sauvegarde, le conseiller délégué précisait que le Club Vosgien sera associé à la dite réflexion. «Nous sommes aussi ouverts aux propositions des romarimontains » concluait-il.

Dominique Schlesinger, adjointe à l’éducation, petite enfance et à la démocratie participative, a quant à elle évoqué les NAP (Nouvelles Activités Périscolaires), « un vaste sujet qui continue de passionner toute la France » notait-elle au passage. Sur le plan local, elle annonçait que du côté des parents, 75 % d’entre eux souhaitait revenir à la semaine de 4 jours de classe. Les conseils d’écoles se prononceront prochainement. L’adjointe indiquait encore que les mercredis récréatifs allaient être enrichis.

Michelle Tisserant, conseillère déléguée au patrimoine forestier, à la chasse et à la pêche, précisait la richesse de la forêt communal qui s’étend sur 1.200 ha. S’y ajoutent désormais les 20 ha acquis autour du fort du Parmont. Elle rappelait le parfait partenariat qui existe avec l’ONF, y compris en matière de protection des différents captages d’eau. Elle évoquait l’existence de la filière bois du Lycée Malraux pour laquelle la ville met à disposition chaque année 100 m3 de bois. « La forêt, un trésor à préserver » martelait l’élue.

Seul adjoint à n’être pas intervenu, Patrice Thouvenot, en charge des travaux, urbanisme et patrimoine. Victime d’un mal de dos, il est cloué au lit depuis une semaine. Une immense pensée lui a été adressée.

Une soirée franchement à l’unisson.

C’est en musique (et un morceau bien choisi) que Jean Hingray faisait ensuite son entrée. Un maire qui est revenu sur les moments forts de l’année 2017 et qui, bien évidemment, s’est projeté dans le rythme soutenu de 2018. «Une franche année dédiée à la culture » se plaisait-il à rappeler, évoquant le programme de travaux qui vont être engagés dans les 2 musées de la Ville pour un montant de 550.000 €. Une année qui sera placée sous le signe de l’événementiel « avec de plus en plus de spectacles au Palais des Congrès » assurait-il, tout en annonçant encore un événement pour le 250ème anniversaire du Général Humbert et la réflexion d’un jumelage avec une ville d’Irlande…

La soirée officielle des vœux s’achevait par les interventions de Michel Demange, président de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales, de Dominique Péduzzi, conseiller départemental et président des maires des Vosges et de François Vannson, président du Conseil Départemental et romarimontain de cœur, puisque que c’est ici qu’il réside.

En ce soir de vœux et de projets, « La Belle des Vosges » avait rassemblé à l’unisson !

Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

 




Une réaction sur “Remiremont – Une cérémonie empreinte de dynamisme et de modernité pour les vœux du maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.