Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Conseil municipal : Jean-Claude Baumgartner démissionne à cause de « la manière de faire » de Jean Hingray

image_pdfimage_print

jean_claude_baumgartner

Nouvelle démission parmi la minorité de droite du conseil municipal. Jean-Claude Baumgartner l’a expliquée en rappelant « Depuis quelques mois, la rumeur courait de l’installation éventuelle d’un marché couvert dans l’espace du Volontaire. Puis en novembre dernier, vous aviez précisé que ‘’aucun débat n’a encore eu lieu entre les élus, c’est pourquoi il est prématuré d’affirmer que cette ouverture aura lieu l’an prochain’’. Les conseillers municipaux attendaient donc que ce dossier leur soit présenté en commissions ou mieux lors d’une réunion de travail des conseillers, toutes commissions réunies. Mais j’ai reçu avec surprise, il y a quelques jours, une convocation pour un conseil municipal avec, à l’ordre du jour, le projet de création de ce marché couvert, sans qu’il y ait eu la moindre réunion d’information et de débat préalable ».

Il dénonce le fait « qu’un dossier qui n’a pas été étudié auparavant en commission ne peut être sérieusement abordé et discuté en séance publique du Conseil. Bien plus, vous avez communiqué à la presse le dossier de ce projet ce qui lui a permis d’annoncer dans le quotidien local, avant la réunion du conseil, que ‘’le marché couvert ouvrira au mois de juin’’. Cela traduit le peu de considération que vous avez pour le travail des conseillers municipaux, qu’ils soient de l’opposition comme de la majorité. Vous aviez promis d’être à l’écoute des Romarimontains et vous ne consultez même pas leurs élus ».

Selon Jean-Claude Baumgartner « Il n’y a aucune raison de penser que votre manière de faire va changer au cours des deux prochaines années ». C’est pourquoi « je préfère renoncer à mes fonctions de conseiller municipal et vous présente ma démission ».




21 réactions sur “Remiremont – Conseil municipal : Jean-Claude Baumgartner démissionne à cause de « la manière de faire » de Jean Hingray

  1. Aldebaran

    Je salue cette sage démission. Place aux jeunes entreprenant et à la nouveauté. Il faut savoir se retirer lorsqu’on n’a plus la vision de l’avenir.

    répondre
  2. Micky88

    Je peux me tromper mais il me semble que M. Baumgartner était dans l’équipe municipale qui avait voté la suppression du marché couvert à l’époque…

    Si tel est le cas, je comprendrais mieux cette démission politicienne…

    répondre
    1. Remy Raymond

      Le marché couvert n’a pas été supprimé par une quelconque équipe municipale. Il s’est  »éteint » tout seul, avec la fermeture progressive des différents commerces faute de clientèle suffisante. Le dernier magasins à partir était une boucherie coopérative en 1991

      répondre
  3. GAEL

    Aurions-nous à Remiremont un maire jupitérien ?
    et les mots à la mode, girondin ou jacobin ?

    Transposer le management présidentiel au niveau municipal n’est pas conseillé, c’est la proximité maire-conseiller / et / élu-citoyen qui fait la réussite d’une commune .

    C’est bien la peine d’avoir critiqué la précédente équipe municipale !
    et recopier les mêmes erreurs apportera le même résultat.

    Peut-on conseiller à notre maire une formation sur la motivation ?

    Bonne journée
    G

    répondre
    1. Aldebaran

      A tout prendre, je préfère un Maire qui décide à une opposition qui critique sans rien proposer…et qui par le passé a agi de manière beaucoup plus autocratique et fait de grosses erreurs comme l’enlaidissement de la zone de Béchamp ou le manège infernal de l’Octroi!

      répondre
    2. Micky88

      Une équipe municipale qui réussit l’exploit de :

      – redonner vie à un bâtiment sans que cela ne coûte un penny aux Romarimontains,
      – d’en retirer en plus un loyer de € 50 000 par an,
      – de tenter d’accroître l’attractivité du centre-ville en en faisant bénéficier les commerçants installés,
      – de créer de 4 à 8 emplois supplémentaires,
      – de générer de la TVA et autres taxes et impôts, etc.

      doit naturellement être clouée au pilori et représente une honte pour la démocratie locale parce que 4 élus d’opposition n’auraient reçu une documentation sur le sujet qu’une semaine avant le conseil municipal.

      Il ne vous aura pas échappé que le projet aurait été voté quand même, maire jupitérien ou pas.

      Mais je comprends bien que quand on donne quelque chose aux Romarimontains avec de l’argent en plus,

      ça nécessite de longues réunions d’analyse avec une opposition de droite qui n’est là que pour s’opposer avec le désarroi de l’âne Buridan dont on sait ce qui lui est advenu malgré le sac d’avoine, la botte de foin et le seau d’eau…

      répondre
      1. Stéphane HEILI

        Bonsoir à vous,

        « Redonner vie à un bâtiment »…Le Volontaire a toujours été vivant.
        Les associations l’ont « utilisé », même si c’était « par défaut », selon J.Charles. Elles l’ont fait vivre pendant un quart de siècle avec diverses manifestations, expositions, bourses aux livres…Le don du sang pouvait s’y effectuer régulièrement ces derniers mois…

        « Peu de considération »…Je comprends et partage les mots du docteur Jean-Claude Baumgartner.

        Je m’interroge sur la présence, lors de la réunion du conseil, du représentant du GIE.
        Je n’ai pas assisté à ce conseil.

        En revanche, sous une autre majorité, j’avais assisté au conseil municipal lors de la « présentation » de «  »l’éco-quartier » ». Il avait fallu attendre très tard après de nombreux points à l’ordre du jour pour découvrir un projet…dont on connaît la réalisation !!

        J’espère de plus belles heures au Volontaire !!

        Cordialement

        répondre
    3. froissard

      N’étant pas habitant de Remiremont, je ne me permettrai pas de porter un jugement sur le type de mangement du Maire de cette commune, que je connais pour son engagement, contre la fermeture de la Maternité de sa ville . Force est de constater, qu’il s’agisse de JUPITER ou de NEPOTE, les comportements sont identiques . Circulez y a rien à voir !…. la démocratie ça nous dérange … On a toujours fait comme ça … On continue de faire ce que l’on veut ,comme l’on veut …..Quel mépris du conseil municipal et des citoyens . Ils n’ont pas compris, que l’on ne conteste pas leur légitimité, héritée du suffrage universel , mais que le citoyen , souhaite prendre la parole et participer, sous des formes, intelligentes, à trouver ensemble, pour progresser avec efficacité .

      répondre
      1. J.Charles

        Les citoyens souhaitent participer au débat démocratique…
        Pour information, il y avait une vingtaine de personnes qui étaient présentes lors des débats du CM autour du marche couvert, c’est beaucoup par rapport aux autres Conseils, mais c’est finalement peu, si on considère « l’émotion et la passion » que ce projet de mise en bail, a généré chez l’opposition.
        Au même titre qu’il ne faut pas surestimer les externalités négatives que pourraient soit disant provoquer sur la culture le retour à une activité commerciale de cet espace, il ne faut pas non plus surestimer la volonté de participation citoyenne de la part des individus, d’autant que quand il s’agit de rentrer dans les dossiers on finit vite par ouvrir des débats sans fin, chacun voulant son concept de société un peu sur mesure… De quoi rendre compliqué les consensus pour que enfin, des projets puissent avancer et se construire.
        Mais sur le fond vous avez raison, car la démocratie ça s’apprend, et effectivement sur ce point il y a un gros travail à faire en amont pour réenchanter les citoyens et la démocratie; nos amis Suisses maitrisent cela parfaitement depuis des lustre… A suivre :-)

        répondre
        1. Isa

          Vous pensiez que beaucoup de personnes assisteraient à ce Conseil Municipal qui ne semblait n’être qu’une « formalité » ? Et pour apprendre quoi ? Tout avait été déjà dit, annoncé les jours précédents par le journal et par ce site …. Tout semblait plié d’avance …

          « le débat démocratique » : c’est un échange libre entre personnes avant de prendre une décision : dans un Conseil Municipal, le public n’a pas droit de parole : trois fois plus de monde n’aurait rien changé à cette décision, de plus le GIE était déjà créé …

          répondre
          1. J.Charles

            Tout est simple derriere un clavier d ordinateur, surtout quand on ne connait pas le dossier, mais dans la vraie vie une décision n’est jamais simple à prendre et des mois et des mois de blabla n’auraient pas permis de deboucher sur un consensus. Par contre ce qui est certain, c’est que n’ayant pas des mois et des mois devant eux, les investisseurs auraient finis par investir ailleurs. Et notre ville serait resté avec cet espace Volontaire vide. Pour le reste je ne présume de rien du tout, je pense surtout que les gens fonctionnent suivant leur intérêt personnel, ils ne se déplacent que pour ce qui les intéressent, du moins une grande majorité.

        2. étonné

          N’étant pas de Remiremont , comme plusieurs intervenants ,je ne connais pas ce maire que l’on dit despote … Mais je voudrais donner mes avis si vous le voulez, concernant le marché couvert : peu ou pas de clients pour l’ avenir , pas de stationnement, Etc … pour l ‘octroi ; je trouve ce tourniquet assez facile à pratiquer , mais que l’ opposition propose autre chose ? c’est pas joué. enfin pour répondre à Mr J. Charles , ayant vécu plusieurs années en Suisse , je puis vous confirmer que nos amis Suisse ont une conception toute particulière de la démocratie qui n’est pas celle que vous croyez.Merci.

          répondre
  4. Dominique le romarimontain

    C’est fort simple

    Monsieur le Maire et quelques élus ont pris seuls la décision, ils auront toute la responsabilité

    Nous apprécieront le moment venu et espérons fort que la dispersion des opportunités de notre ville cessent à présent

    Les conditions de mise à disposition du Volontaire pour des Halles et non un Marché sont scandaleuses, un véritable cadeau… oui Monsieur J Charles 150 000 euros pour 6 ans d’occupation, je vous mets au défi de trouver les même conditions pour un investisseur romarimontain. Merci de nous donner publiquement les possibilités qu’ont les autres investisseurs

    Concernant les travaux, là on se moque de nous.Tous les commerces alimentaires sont obligés de faire des investissements pour leur outil de travail et 600 000 euros pour 5 activités de produits frais c’est pas beaucoup.

    Allez vous voter une subvention pour tous ceux qui s’installent dans notre ville de 125 000 euros ?

    Une ville se doit de traiter tous avec égalité.

    Quand aux emplois vous dites que cela va créer entre 8 et 14 postes, avez vous déduit les postes qui seront supprimés .?

    Je compte sur votre réponse sur Remiremont infos et ne parlons pas de l’éco quartier comme référence :
    *c’était devenu une friche industrielle,
    *les solutions privées ne sont peut être pas les meilleures et
    *les routes sont des départementales donc les réclamations sont à adresser au Conseil Départemental (ceci n’a aucun rapport avec le dossier du Volontaire)

    La municipalité en place au moment des décisions pour l’éco quartier n’avait que fort peu de marge de manoeuvre

    répondre
    1. J.Charles

      Vous dites « ne parlons pas de l’eco-quartier », tout en l’amenant sur la table, étonnant..
      Considérant vos différents commentaires, je ne suis pas vraiment surpris de cette indulgence que vous semblez vouloir accorder à cette municipalité qui a décidé il y a quelques années, la mise en place de ce quartier écologique, et de la magnifique zone de Béchamp, en effet un bel héritage qui orne deux de nos principales entrées de ville, et qui évidemment, avait fait l’objet à l’époque d’une vaste consultation auprès des romarimontains :-)…
      J’ai pour habitude d’assumer mes choix, et je continuerai très volontiers ce débat, mais votre posture d’opposition le rendrait de toutes façons vain et stérile, je préfère donc passer à autre chose.
      Je vous souhaite un excellent weekend,

      répondre
        1. étonné

          Dites moi si je me trompe , l’ éco quartier relève de l’ ancienne municipalité il me semble. D’autre part ,il est vrai que le promoteur a fait une erreur d’ orientation de ces appartements invendable qui donne côté route de Dommartin. mais je pense que la ville de Remiremont n’est aucunement responsable de cela. Comme la série de bureaux côté St Amé , Mais , Qui est en donc le propriétaire ???

          répondre
      1. MARC

        J’ai une petite question, si les halles du volontaire ne fonctionnent et que les commerçants nancéiens décident de se retirer, à qui reviendra les frais de démontage ? et remise en état de l’espace du volontaire ?

        répondre
  5. Belle & Coquette

    Revenons juste aux choses importantes qui méritent qu’on s’y attarde :

    Grand M E R C I à Monsieur le Docteur Baumgartner qui s’est dévoué pour notre ville

    répondre
  6. étonné

    Mais , quelle est la raison de cet achat par ce conseil , en quelque sorte , ils nous appartiennent , payé avec nos impôts pour y mettre du vent.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.