Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – L’Espace Le Volontaire va redevenir un marché couvert d’ici l’été !

image_pdfimage_print

smallit

Jean Hingray, le maire de la ville, se dit particulièrement « fier de porter ce projet ». Dans quelques mois, l’Espace Le Volontaire va retrouver son identité d’antan, à savoir redevenir un marché couvert. Il y a en effet tout juste deux siècles (c’était le 18 janvier 1818), se tenait ici le premier marché couvert de Remiremont. Une longue histoire partagée par de nombreuses générations jusqu’en 1992. En effet, c’est l’année suivante que, faute de commerçants, l’équipe de Christian Poncelet prenait alors la décision de transformer le lieu en espace d’animations.

C’est donc un véritable retour aux sources pour ce légendaire bâtiment. La rumeur qui s’amplifiait en ville depuis quelques semaines est aujourd’hui confirmée par les révélations du premier magistrat de la ville. Le conseil municipal est d’ailleurs convié à approuver le projet de marché couvert ce prochain mardi 23 janvier à 18 h 30.

Un projet validé par plusieurs architectes, dont celui des Bâtiments de France. Cinq à six mois de travaux sont prévus pour l’aménagement, la rénovation et la modernisation intérieure de cet espace avec remise aux normes. Un programme chiffré à 730.000 € (dont 380.000 € d’amélioration) et qui sera pris entièrement en charge par les futurs commerçants locataires ainsi réunis dans un Groupement d’Intérêt Economique (GIE). Il n’en coûtera donc rien aux contribuables romarimontains.

Après les deux premières années et demi de fonctionnement, le GIE versera un loyer annuel de 50.000 € à la Ville qui reste par ailleurs propriétaire des murs. Ce Groupement d’Intérêt Economique serait composé de différents marchands établis hors du secteur romarimontain. L’on cite notamment un poissonnier, un primeur, un boucher, un fromager et un épicier. Le maire précise que ces commerçants seront complémentaires avec les marchés hebdomadaires du mardi et du vendredi. « De surcroit, c’est aussi une source d’attractivité pour notre centre ville » affirme t’il.

Précisons encore que le montage proposé est la signature d’un bail commercial. Le GIE qui prendrait l’appellation « Les Halles du Volontaire » s’engage sur 10 années d’exploitation avec engagement ferme sur 6 ans (et donc pas de possibilité de résiliation sur cette période).

« Les Halles du Volontaire » devraient accueillir la clientèle à l’été 2018. C’est dire que les travaux devraient débuter très rapidement après le vote du conseil municipal, ce prochain mardi.

Denis Philippe.




21 réactions sur “Remiremont – L’Espace Le Volontaire va redevenir un marché couvert d’ici l’été !

  1. ......

    Bonjour,
    Excellente idée, mais un loyer de 833 euros par mois par locataire n’est-ce pas un peu élevé ? Depuis le 1er janvier le stationnement est devenu un luxe dans les villes ,alors prendre 17 euros d’amende pour venir voir des commerçants qui ne sont même pas du département très peu pour moi.
    Je continuerai à privilégier les grandes surfaces au stationnement gratuit.
    Pour dynamiser la ville de Remiremont il serait plus intelligent de revoir la circulation à l’octroi .Ce piège à carbone et à carburant qui engendre des bouchons permanents est à supprimer d’urgence.
    C’est mon avis et je le partage.

    répondre
  2. Bernard

    Bonjour,

    Je souhaite un bon courage aux futurs commerçants, quand on connait la galère pour stationner en ville.

    Bien sur il y aura l’effet curiosité au début, mais quand les clients commenceront à tourner en rond pour trouver une place à proximité, cet effet va vite s’estomper.

    Et pour les commerçants, est-ce qu’on les a déjà ou est-ce qu’on espère les avoirs. S’il n’y a pas d’engagement ferme, c’est encore les romarimontains qui vont payer la facture.

    Je pense surtout que à travers ce projet, Monsieur le Maire veut laisse une trace de son « éphémère » à la tête de la commune

    répondre
    1. Aldebaran

      Etudiez le dossier cher ami avant de critiquer…Pourquoi voulez vous que le Maire fasse un passage éphémère à la tête de la commune. C’est un maire qui apparemment bouge et c’est plutôt bon pour la belle endormie…

      répondre
  3. GS

    En effet, je pense qu’il faut lire toutes les lignes de l’article et non entre les lignes…
    Pour ce qui est du stationnement, je pense qu’il est bon de rappeler que lorsqu’il n’y a pas  » marché  » il y a quand même à proximité du marché couvert ( et oui rien ne vous empêche de l’appeler comme ça ) , le parking du batardeau qui se situe à moins de 200 m. .. de plus, nous possédons un parking couvert à environ 400 m… et pour les plus courageux un énorme parking au champs de mars situé à 5 min à pied… Le problème du stationnement est un faux problème.. et si parfois il y a des amendes qui tombent, c’est justement pour répondre à ce problème des voitures ventouses et qui sont parfois même celles des commerçants eux mêmes..
    Pour finir, je voudrais ajouter que c’est tout de même une belle opération tant au niveau technique qu économique… un dossier mené intelligemment non seulement de la part de Monsieur le Maire mais aussi de la part des commerçants intégrants ce projet.

    répondre
  4. Aldebaran

    Excellente idée…N’en déplaise aux opposants systématiques qui n’ont de cesse de se regarder le nombril et de s’opposer par principe à l’innovation . C’est vrai, se pose la question du stationnement, marché du Volontaire ou pas! BRAVO pour l’initiative et bon vent aux commerçants qui s’installent en regrettant qu’il n’y en ait même pas un de Remiremont qui veuille tenter l’aventure. Ce qui montre la frilosité qui a gagné notre ville au fil des ans.

    répondre
  5. Flo

    C’est un beau projet même si cette structure appelée GIE reste quelque peu une structure opaque et pourquoi, effectivement, des commerçants de Remiremont n’ont pas été questionnés pour participer à cette démarche.
    D’ou viendront ces commerçants ?
    A l’heure du  » consommer local » , on peut se poser des questions et quoique en dise M Jean-Charles F, tout n’est donc pas dit dans l’article.
    Il existe déjà une belle petite structure « AGACI » qui répond à cette envie des consommateurs du local, de la vente avec un minimum d »intermédiaires et moi,je continuerai à fréquenter cette structure qui a, en plus a un parking à proximité car parfois,les sacs de courses sont un peu lourds.

    répondre
  6. Stéphane HEILI

    Bonjour à vous,

    Je pense que ce projet est imposé à tous, sans consultation citoyenne, réunion publique. Associations, commerçants, clients potentiels n’ont pas été consultés quant au devenir du Volontaire (c’est très bien Le Volontaire, c’est la statue, c’est devenu aussi le bâtiment)…et même les conseillers municipaux, je pense, qui doivent « voter » ou approuver » le projet déjà ficelé.
    Comme souvent les décisions viennent d’une ou de quelques personnes…et arrivent aux oreilles et sous les yeux de la population, dans ce cas précis, des habitant(e)s de Remiremont La Coquette (tiens, c’est très bien aussi La Coquette !!).

    Échanger, rencontrer, discuter…avant, ce serait pas mal.

    Cordialement.

    répondre
  7. JEANPIERRECOFFE

    L’idée de faire revivre le marché couvert de notre jeunesse était une idée séduisante mais le projet actuel l’est beaucoup moins, en effet quand on regarde de prêt l’origine des futurs commerçants, une boucherie de Pont à mousson (il n’y a pas de viande dans les Vosges ? le fumé vosgien ça vous dit quelque chose ?) , une fromagerie de Nancy …, un vendeur de fruits et légumes de Nancy, un poissonnier encore de Nancy, … aucun commerçant vosgien ! c’est plus que regrettable à l’heure du développement local, du développement du territoire, du fameux slogan Vosgien : « Je vois la vie en Vosges ».

    De plus la plupart des commerçants qui vont s’installer se fourniront à Rungis, pour certains comme le poisson rien d’anormal, mais pour la boucherie l’origine de la viande quand on va sur leur site,http://www.valmau.fr/, ne fait pas rêver , j’appelle plus ça un industriel de la viande qu’un artisan Boucher comme Thiebaut à Remiremont ou encore Vuillemin à Saint Nabord dont l’origine de la viande est très locale, la boucherie Valmau certifie sa viande UE !
    Alors évidemment cela ne va rien coûter à la ville car ce sont ces  » « commerçants » qui vont payer la facture ! mais certainement au détriment de la qualité des produits proposés, si c’est pour acheter de la viande Made in Pologne, non merci je continuerai d’aller chez mon boucher préféré qui travail au moins avec des paysans lorrains, ou en grande surface, où je sais que j’achète de la M….
    Je me réjouissais moi aussi de retrouver des petits commerçants, artisans au marché couvert, mais avec seulement 5 commerces on ne peut pas appeler ça un marché couvert, quand je repense au marché couvert des années 80, où on retrouvait des dizaines d’étalages locaux… ça c’est Locavore !

    répondre
  8. Doris

    Résumons

    Le Conseil Municipal va :

    1. disposer d’un batiment appartenant å la ville et destiné à la vie associative depuis 30 ans pour lui donner un objectif commercial

    2. donner en location bail 5 espaces commerciaux à des commerces NON sédentaires à qui il donne un super coup de pouce financier (espace en plein centre ville, superficie intéressante sans comparer les avantages, la pérennité et le potentiel de revenus pour la ville avec d’autres solutions… lieu de rencontre….magasin éphémère. .. )

    3. L’attractivité du centre ville sera t elle accrue ? À t elle été chiffrée ?

    4. Sans concertation des habitants, des associations, des commerçants, le pouvoir public change l’utilisation d’un batiment public, fait intrusion dans le domaine privé sans vergogne et sans respect de la démocratie

    Les conseillers municipaux élus de la majorité ou non devraient bien réfléchir avant de voter ceci puisque ceci n’a pas l’objet d’un réel débat

    répondre
    1. J.Charles

      Il etait utilisé par defaut par les associations, mais la vocation première de cet espace est avant tout commercial. Merci d’éviter de considérer que les membres du Conseil Municipal comme des gens irresponsables, incapable de jugement et votant à l’aveugle. Vous devriez lire l’article, vous apercevrez que le GIE investi 700000€ dans ce projet et pairea les fluides et un loyer annuel de 50000€. Pour information pour le moment ce bâtiment participe au déficit de la ville à hauteur de 27000€ par an. Je vius laisse faire le calcul du cumul depuis 30 ans…

      répondre
      1. Philippe

        REPONSE å Jean Charles

        Un investissement de 700 000 euros à partager par 5 pour ouvrir des magasins alimentaires c’est dans la moyenne basse des business plans pour des ouvertures de lieux de vente alimentaire.

        Pour les aspirants commerçants qui veulent s’implanter en centre ville ils sont freinés par le prix des loyers. Pas beaucoup d’offre et des loyers de plus de 1000 euros pour moins de 100 M2 en coeur de ville

        l’offre est donc particulièrement favorable au GIE, mais je pense qu’il y a eu un appel d’offre avec mise en concurrence qui a été communiqué aux conseillers municipaux avant la prise de décision et qui sera diffusé dans la presse après le Conseil Municipal.

        Vous nous demandez de faire le calcul du manque à gagner sur 30 ans,.

        C’est un bâtiment de la ville qui est au service de tous les habitants, il y a un coût pour la collectivité pour cet espace, comme pour les écoles, la piscine, l’hôtel de ville.

        Vivre en collectivité oblige à mettre des choses en commun sans rechercher une rentabilité financière mais un plus pour la ville. Le fait de changer la destination de l’espace du Volontaire fait perdre le bénéfice d’un lieu commun pour les expo, la corrida, le carnaval pour tous les habitants. Le coût des barnums de subsitution est important, les associations organiseront leurs événements ailleurs et le Palais des Congrès n’est pas au centre

        S’il fallait que tous les bâtiments municipaux soient rentables je vous remercie de consulter la population avant
        . de louer l’hotel de ville batiment qui selon vos critères doit être trop vaste et trop onéreux pour une ville de 8000 habitants
        . de diminuer la cadence d’enlèvement des poubelles et ainsi de suire.

        Nos impôts augmentent mais le service rendu par la ville, le Sicovad régresse, l’attractivité d’une ville se fait surtout par les services rendus aux habitants

        Nos élus en sont conscients’ ils sont responsables, capables de jugement et ne votent pas à l’aveugle, ils sont intelligents, ils n’auront donc pas de difficultés à rendre des comptes sur les décisions qu’ils prennent en toute liberté aux habitants

        répondre
        1. J.Charles

          Vous omettez les créations d’emplois potentielles, et les rentrées fiscales pour la collectivité que permettrons cet espace commercial, et la dynamique d’ensemble quels va generer cet espace en coeur de ville.
          Le loyer est conforme à ce qui se fait chez nos voisins.
          Pour le reste la ville de Remiremont fait beaucoup pour les associations, près de 300000€ d’aides directes rien que pour le sport et la culture, sans même parler des infrastructures sportives et culturelles mises à didpositon gratuitement et supportees par nous seuls, alors même que les adhérents romarimontains ne représentent que 25% du total des adhérents.

          répondre
  9. Aglaé

    Donc le marché des commerçants sédentaires au Marché Le Volontaire et le marché des commerçants pas sédentaires au Marché Le Batardeau… cela marche beaucoup quid des voitures?

    répondre
  10. Philippe

    Réponse à J Charles,
    Et de son pouvoir d’achat – ce qu’il y a dans son porte monnaie surtout le 21 du mois –
    Pour pouvoir acheter il faut en avoir la possibilité, le marché c’est bien si c’est possible pour les familles

    répondre
  11. Dominique le romarimontain

    On ne peut pas croire qu’il y a une ‘fleur’ faite au poissonnier, au fromager, au boucher de Nancy au détriment des artisans et commerçants qui sont implantés, payent des impots à la ville, ont crée des emplois depuis des années et prennent le temps pour nous parler et nous demander comment cela va ?

    Vont ils avoir des compensations ? Et pour les emplois comment cela se passe ?

    Le sourire des caissières de Casino est important pour beaucoup d’entre nous et nous voulons garder tous les commerces

    répondre
    1. Dominique le romarimontain

      Oui dominique le romarimontain on veut garder casino et le marché du batardo aussi, avec tous les stands, mangin, les fumés, le poisonnier et les petits producteurs qui restent en plein air non ?

      répondre
  12. BOCUSE88

    C’est vraiment désolant de lire les propos de Monsieur J.Charles, je ne pense pas qu’il a connu le marché couvert des années 80, ou alors il est amnésique… bref , je ne veux pas plonger non plus dans l’adage  » c’était mieux avant » , mais ses principaux arguments sont financiers et la qualité, le local ? :

    1. ça ne va rien coûter à la ville : c’est vrai
    2. ça va dynamiser/amener du monde au centre ville : peut être…

    Mais il aurait peut être fallu consulter les habitants de Remiremont et son Pays, pour connaître leurs besoins,envies, habitudes de consommation, ils n’auraient peut être pas été contre un investissement de la commune pour la rénovation/mise aux normes du marché couvert, mais pas pour trouver des « gros » commerçants de Nancy.
    Je suis Romarimontain, mais j’ai travaillé longtemps sur Nancy, je connais bien les commerçants qui vont s’installés à Remiremont, et franchement autant allé en grande surface car la qualité est très très standard, par exemple en ce qui concerne la boucherie, on est très très loin de la qualité (très locale en plus) qu’on trouve chez la boucherie Thiébaut à Remiremont, ou autres boucheries Romarimontaines, de plus les prix pratiqués ( du moins à Nancy) , ne sont absolument pas compétitifs. Il est de même pour les autres commerces.
    Ce qui pourrait « sauver » le projet actuel, c’est la poissonnerie car à part les jours de marché où peut trouver Laporte/Nico, pas de poissonnerie à Remiremont ( bientôt à l’ancien LIDL ? ) , et surtout des fruits et légumes car à part une nouvelle fois les jours de marché (avec Mangin de saint nabord pour les légumes, très locavore et BIO pour certains produits) , pas de vendeurs de fruits et légumes à Remiremont (un peu chez Oxalis, et CASINO mais pas très local) depuis l’arrêt de Daguet et Floquet.( son père était d’ailleurs présent au marché couvert) .
    Monsieur LAINE, qui fait partie de l’opposition a t-il été consulté ? il possède une belle expérience avec AGGACI et son Magasin, la structure bosse avec des producteurs locaux, Lorraine, haute-saone, etc..

    Le projet sera voté demain au conseil ou plutôt imposé demain aux Romarimontains… Désolant… et surtout très inquiétant, cela prouve bien l’inexpérience, l’amateurisme de l’actuel majorité au conseil municipal, je n’étais pas un Pro Didier, mais pourtant je le regrette beaucoup …

    Je me demande quel est le futur projet de la commune , un Stade de foot ? un Stade 8 couloirs ?, une piscine olympique ? un vélodrome ? un Zénith ? mais avec des fonds du Qatar…. pour que ce soit « gratuit » !

    mais

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.