Search
mardi 19 juin 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le management plus que jamais d’actualité à l’Hôtel de Ville !

image_pdfimage_print

1606418_10152970221829322_205737877586596154_o

« Une nouvelle recrue pendant le mercato d’hiver » en utilisant une métaphore sportive. C’est ainsi que le maire Jean Hingray évoque l’arrivée de son nouveau directeur de cabinet, âgé de 26 ans. Il s’agit de Benjamin Rojtman-Guiraud, Lorrain de souche.

Le nouveau venu succède ainsi à Nathalie Mercier, arrivée il y a un peu moins d’un an, suite à la création du poste de directeur de cabinet. L’intéressée quitte ses fonctions pour raisons de santé.

Un peu plus de treize mois après son élection, Jean Hingray s’attache à affirmer qu’il est nécessaire de réunir « sérieux, efficacité et disponibilité au service de l’intérêt général », tout en indiquant par ailleurs « que d’autres annonces seront faites aux vœux du personnel et des élus le 25 janvier prochain ».

D.P.




8 réactions sur “Remiremont – Le management plus que jamais d’actualité à l’Hôtel de Ville !

  1. Michelle

    Bonjour,
    Le management ça s’apprend aussi beaucoup sur le terrain avec une certaine expérience de terrain pendant plusieurs années. Sans idées préconçues, à 26 ans ce jeune homme est certainement très formé en milieu scolaire donc je suppose qu’il est entré dans la vie active depuis peu.
    Qu’elle idée peut-il avoir des aléas de terrain. Que sait il du ressenti d’un agent qui a œuvré pendant plusieurs décennies à la ville, et de toutes les choses bizarres…. qu’il a pu côtoyer avec les différents magistrats pendant ces plusieurs décennies.
    J’espère que le Maire fait un bon choix, mais j’ai bien peur que ce recrutement confirme une continuité d’inaction en mode fonctionnaire habituel sans vraiment faire preuve d’innovation.
    La critique est facile me direz-vous? Même si je pense qu’il faut laisser place à notre jeunesse, on a eu assez de vieux à Remiremont et pendant trop longtemps, c’est juste une observation de ma part, néanmoins, je souhaite très sincèrement bonne chance à Monsieur
    le Maire pour une réussite maximale de son engagement.
    Merci Remiremont info, très cordialement.

    répondre
  2. Doris

    Il n’y a pas de soucis

    Tous les services dépendent de la DGS qui coordonne et organise…

    Monsieur Rotjman Guiraud est au Conseil de Monsieur le Maire, il est seul au Cabinet et les services de la Mairie ne dépendent pas de lui

    Cela n’est pas un manager de personnel mais un manager politique

    répondre
    1. Jean luc

      Il y a beaucoup de soucis dans cette mairie
      Un maire absent, du clientélisme, une couche supplémentaire crée avec les pôles pour palier à une dgs complétement dépassée, des agents dévalorisés par leur hiérarchie.
      Parlez avec ces agents, ce ne sera que du vitriol.
      Un chef de cabinet pour une ville de 8000 habitants ? Il faut aimer payer des impôts pour cautionner les envies électorales de mr le maire.

      répondre
  3. Flo

    Un manager politique? Je ne comprends pas trop l’intérêt pour Remiremont mais bon,on ne peut que souhaiter que ce Lorrain -mais non Vosgien- aide au » mieux vivre à Remiremont « même si effectivement, son manque d’expérience et sa nomination ( sans passer de concours de la territoriale) me laissent un peu dubitatif.

    répondre
    1. J.Charles

      Une fois de plus manager politique, n’est pas manager de personnel administratif… Donc un concours pour ça , n’en ajoutons pas trop…
      Et puis le fait de passer et réussir un concours ne valide ni le talent ni la compétence, ni la créativité, c’est juste une sorte de parapluie pour l’administration. On en atrive meme a former des gens pour réussir un concours…
      Et puis il n’y a pas besoin de concours pour intégrer une entrepise privée, pour autant elles ne fonctionnent pas moins bien…

      répondre
  4. froissard

    Pour constituer son cabinet le Maire recrute librement ses collaborateurs, donc, pas de pré-requis .Il en va autrement pour les autres emplois de la fonction publique .Le concours est la règle .En principe, il garantit l’égal accès aux grades et emplois, dans les filières . le concours valide un socle de connaissances professionnelles, qui vont permettre d’acquérir compétences et expériences . Il arrive que les principes de neutralité et d’indépendance politique, laissent la place à de petits arrangements entre copains ( je te tiens… tu me tiens. gare à celui qui franchira le rubicon ) En serviteur zélé, le fonctionnaire dévoué , protégera NEPOTE, pour éviter à son maitre à penser, que sa statue, aux pieds d’argile, ne soit rendue fragile , le temps d’une campagne électorale, dont l’issue peut être la sanction ,impitoyable du suffrage universel . A vos consciences Citoyens . Formons nos bataillons, pour s’affranchir de cette impureté qui gangrène nos institutions et traçons le sillon d’une nouvelle République .

    répondre
    1. Doris

      Un conseil « privé’ pour le maire d’une ville de 7000 habitants est ce une charge acceptable… pour le budget de ville ?

      Quel est le coût pour le contribuable ?
      On peut accepter des discours « plus simples » ….

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.