Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Courrier des lecteurs – L’hommage de Roger Froissard à Marie-Thérèse Berranger

image_pdfimage_print

Roger Froissard nous adresse un hommage à Madame Marie- Thérèse Berranger, Maire Honoraire de Saulxures-sur-Moselotte, que nous publions ci dessous.

« Mesdames, Messieurs, chers amis, notre village est en deuil .Ce fut la consternation , dès que la famille nous a fait part de la disparition de celle qui fut à la tête de notre commune : un mandat de conseillère municipale, un d’adjointe au Maire et deux en qualité de Maire de Saulxures. Sacré challenge. Marie-Thérèse BERRANGER vient de nous quitter pour son dernier voyage. Toute une vie d’engagement dans la proximité, symboliquement résumée. Aussi, vous le comprendrez , en ce jour de deuil, j’ai le sentiment profond de ne pas m’exprimer seulement en mon nom propre, mais véritablement de parler au nom de tous les citoyens de notre commune et des environs, en celui des anciens élus, des nouveaux élus et du personnel communal. Complicité, complicité de bon aloi est-il besoin de préciser, c’est le mot qui me vient à l’esprit quand je passe en revue le moment, ou en tête à tête, juste après les élections municipales de 2008, ou nous fumes concurrents sur des listes différentes, nous évoquions le passé de la commune, ces permanences où l’on reçoit des confidences, où l’on touche du doigt les souffrances de nos concitoyens, plus généralement de la difficulté d’être maire, et autant que possible un bon maire, devant les sujets qui fâchent, la lourdeur et la complexité des dossiers à monter, le plaisir aussi d’être Maire, il faut le dire, quand les dossiers aboutissent enfin.

Complicité qu’elle savait tisser également au delà du cercle municipal, dans ses relations avec les maires des communes proches. Tout le monde est là pour partager une peine collective, pleurer une femme de caractère qui savait faire preuve d’autorité, mais savait rester toujours discrète et humble, une femme de conviction et d’engagement qui lui valait d’être appréciée de tous. Son parcours montre bien qu’elle avait su faire son miel, du savoir et de la culture. De très nombreux Saulxurons ont pu la suivre tout au long de sa carrière, depuis la maison Familiale Rurale de Basinroche en passant par la Caisse locale du Crédit Agricole, jusqu’à la Mairie de SAULXURES .

Elle était Chevalière de la Légion d’Honneur, distinction reçue et méritée, en récompense d’un parcours de fidélité à des valeurs fortes, cette exigence d’ouverture toujours plus large à une démocratie vivante, confiance envers les capacités de sa commune et de notre pays. Il était donc dans la logique des choses, qu’après avoir gravi marche après marche l’escalier de la réussite personnelle, elle finisse par consacrer sa retraite, à l’action municipale . Fidèle à elle même, elle fait montre dans ses mandats de maire d’une parfaite intégrité qui lui a valu respect et crédibilité. Dans ses 13 années à la tête de la Commune, elle a été constamment attentive à défendre les intérêts de SAULXURES, dans un esprit de solidarité et de justice. Elle aura illustré à merveille cette génération d’élus municipaux qui, bien que n’ayant pas été préparés à des fonctions d’une complexité croissante, ont su néanmoins, sous son impulsion, administrer efficacement leur commune au cours d’une période marquée par de profondes évolutions.

Femme du terroir, empreinte d’un bons sens à toute épreuve et d’une rigoureuse conscience des responsabilités, à mon sens les marques nobles de la ruralité, elle nous laissera le souvenir d’une modestie vraie et d’un esprit de tolérance rare .Rien jusqu’au dernier moment, n’a altéré sa gentillesse naturelle. Du travail, elle en avait pourtant, avec le souci qu’elle avait d’ouvrir de nouveaux horizons pour SAULXURES. On ne remplace Madame BERRANGER, on lui succède. Madame Denise STAPIGGLIA, avec son équipe municipale, a reçu en héritage son bilan, éloquent et veillera à s’inscrire dans la continuité de son action.

Que Madame BERRANGER soit ici remerciée pour tous les services qu’elle a rendus, pour tous les soins qu’elle a pris à préparer l’avenir, de notre commune. Même si dans de telles circonstances, les mots n’ont guère d’importance, car l’essentiel se trouve ailleurs, dans l’émotion collective, que ses proches sachent combien la disparition de Madame BERRANGER attriste tous ceux qui l’ont connue et combien leur peine est partagée.

Tous les témoignages qui ne manqueront pas de parvenir, montrent bien à quel point, sous une discrétion qui les voilait mal, les qualités de Madame BERRANGER avaient été perçues. Et pour tenter d’estomper notre peine commune : « Ouvrons largement les portes de l’espérance » ».

Un citoyen de Saulxures-sur-Moselotte.

Roger FROISSARD.




2 réactions sur “Courrier des lecteurs – L’hommage de Roger Froissard à Marie-Thérèse Berranger

  1. Un citoyen et lecteur attentif

    Roger, rien à ajouter à ton hommage sauf l’extrême respect d’un ancien élu de l’autre vallée (celle de la Moselotte) témoin proche de ses divers engagements pour les autres et non pour son égo personnel. Que Marie-Thérèse puisse veiller sur sa famille et ses anciens administrés.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.