Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Education – Fermeture d’une classe à Saulxures-sur-Moselotte, Bellefontaine, Le Thillot, Le Val-d’Ajol, Plombières-les-Bains, Raon-aux-Bois, Saint-Amé, Saint-Nabord, La Bresse

image_pdfimage_print

 

115-e1511081030183

Dans le secteur de Remiremont et des vallées, une seule école maternelle est touchée par la fermeture d’une classe, celle de Saulxures-sur-Moselotte.

A Epinal, ce jeudi matin, le comité technique spécial départemental a rendu son verdict définitif sur la prochaine carte scolaire. Pas moins de 51 classes fermeront leurs portes lors de la rentrée de septembre 2018. En revanche, 15 classes, menacées elles aussi de fermeture, ont finalement échappé au couperet.

Dans le secteur de Remiremont et de ses vallées, la fermeture d’une classe concerne neuf établissements. Une seule école maternelle est impactée, celle de Saulxures-sur-Moselotte touchée de plein fouet par le faible nombre de naissances dans la commune. Les huit autres classes relèvent des niveaux élémentaire et primaire.

  • Ecole maternelle Arc-en-Ciel de Saulxures-sur-Moselotte
  • Ecole primaire de Bellefontaine ;
  • Ecole primaire Jules-Ferry de Le Thillot ;
  • Ecole primaire du Centre du Val-d’Ajol ;
  • Ecole Alfred-Renauld de Plombières-les-Bains ;
  • Ecole primaire de Raon-aux-Bois ;
  • Ecole élémentaire de Saint-Amé ;
  • Ecole élémentaire de Saint-Nabord ;
  • Ecole primaire de La Bresse.

En revanche, dans le secteur romarimontain, deux classes ont été sauvées.

  • Ecole de Seux à Saint-Étienne-lès-Remiremont :
  • Ecole primaire du Centre de Le Syndicat.



10 réactions sur “Education – Fermeture d’une classe à Saulxures-sur-Moselotte, Bellefontaine, Le Thillot, Le Val-d’Ajol, Plombières-les-Bains, Raon-aux-Bois, Saint-Amé, Saint-Nabord, La Bresse

  1. amandine

    en fait pour parler de l’école de zainvillers, nous avons la preuve maintenant en tant que parent d’élevest que c’est bien la mairie qui avait demandé la fermeture de sa propre école .

    répondre
  2. froissard

    A ces technocrates, il faut retirer la calculette de l’ordinateur et leur donner une pelle et une pioche . L’hécatombe continues dans Les Vosges .Des mobilisations citoyennes :.:,associations de parents d’élèves et des élus , ont permis le maintien de classe .mais restons vigilants , car le couperet t des bureaucrates, va ressortir l’an prochain et de nouveau trancher .Arrêtons le bras des assassins des services publics .

    répondre
  3. froissard

    Peut-être faut-il lancer une grande manifestation départementale pour la défense des services publics, restant sous la menace d’une fermeture

    Pourquoi ne pas organiser une manifestation sur le secteur du Pays de Remiremont , et Hautes Vosges, pour dénoncer cette politique de casse des services publics :écoles – hôpitaux-bureau de postes – TGV et trains TER et tenter de faire modifier les mauvaises orientations qui s’annoncent . Nous voulons vivre ici dans Les Vosges . Ne laissons plus faire tous ces oiseaux de mauvaise augure . Tous ensemble, pour nos territoires .

    répondre
  4. Xyz

    Oui amandine a raison , c’est bien monsieur Houot et Monsieur Piqué qui voulaient la fermeture de notre école et non l’ inspection academique .Heureusement que nous nous sommes mobilisés

    répondre
  5. Valérie

    n’oublions pas , nous sommes un tout le vie d’un village ne passera que par nous tous , villages dortoirs , sans école sans commerce, sans service public c’est forcément un jour un village qui meurt .Mais on n’a encore pas trop compris car personne n’aura pas forcément envie de s’installer dans un village mort .

    répondre
  6. Philippe

    Il y a des maires qui demandent des fermetures de classe pour simple mesure d’économie (et c’est parfois sidérant) et il y a aussi des municipalités qui ne bougent pas et ne font rien afin de défendre la classe menacée dans la commune concernée !

    répondre
  7. le petit rapporteur

    c’est bien la mentalité Francaise franchouillarde ça ! Dans un village tout le monde veux garder à côté de chez soi SA Poste, SA Banque, SON Ecole, SON Agence EDF, SON Agence France TElecom, Sa Boulangerie, Sa Boucherie, SON Epicerie … mais tout le monde va faire ses courses à l’Hypermarché, tout le monde voudrait emmener ses enfants à l’école qui serait à 200 m à pied puis aprés faire 10 km en voiture pour aller chercher le pain  » à la ville  » parce qu’il est meilleur ! tout le monde quitte le village à la première occasion les weekend pour se promener et consommer ailleurs… personne ne veut travailler chez les artisans locaux qui désespèrent de trouver des bras.. ET SURTOUT . personne ne veux participer financièrement au financement de tous ses services publics qui coutent de l’argent pour être maintenu sur place. Ah ben si .. l’état a qu’a payer pour qu’ils restent.. mais l’état c’est qui ? l’argent de l’état vient d’où à votre avis ? Vous en avez pas donnés encore assez pour les nombreux trucs qui marchent que vous voulez aussi en donner pour des trucs qui ne marchent plus ? Les  » y’a ka  » , les  » c’était mieux avant  » et les  » faut qu’on  » ouvrez les yeux .. le monde a changé, par toujours en bien mais il a changé et il faut s’adapter ..y’aura pas de retour en arrière alors arrêtez de pleurnicher ou déménager ! Allez habiter dans les grandes villes et vous aurez tout devant la porte.. ah oui ..y’a la qualité de vie, les loyers, les bouchons, la pollution .. ben oui .. on peux plus tout avoir en 2018 , faut faire des choix et c’est plus l’état qui paye pour tout. Ok y’a et y’aura toujours des injustices mais regarder un peu ailleurs et relativiser les choses .. vous dormirez mieux.

    répondre
  8. froissard

    Moins de calculettes et plus de cœur pour les populations de nos montagnes . Tous les comités d’usagers existants dans les hautes Vosges, ayant une cause à défendre (école- bureau de poste- gares SNCF, hôpitaux et maternités ) doivent se fédérer, pour s’exprimer et agit ensemble .Rejoignez Convergences Citoyennes Les Elus des communes concernées par une menace de fermeture de service public doivent communiquer sur les éléments des dossiers dont ils ont connaissance, pour associer les citoyens à leurs démarches .La culture du secret, si parfois, elle se justifie, ne facilite pas l’action collective, la seule, efficace pour donner de l’ampleur à un mouvement de protestation .S’indigner ne suffit plus, il faut agir .Il s’agit de nos intérêts communes à défendre .Toutes les forces vives dans nos territoires sont concernées .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.