Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Politique – Christophe Naegelen interpelle la Ministre sur le sujet de la borréliose de Lyme

image_pdfimage_print

Le député Christophe Naegelen a interpellé mercredi la Ministre des Solidarités et de la Santé sur le sujet de la borréliose de Lyme, une affection qui touche plusieurs dizaines de milliers de nouveaux cas chaque année notamment dans notre département des Vosges. 

« Mes questions concernaient la fiabilité du test de dépistage actuel, la prise en charge des patients une fois dépistés et les résultats de la mise en œuvre du plan national mis en place en janvier 2017 » explique Christophe Naegelen.

« J’ai enfin souhaité soumettre au gouvernement l’idée d’un possible classement de cette pathologie en tant que maladie chronique (ALD) ce qui permettrait de proposer une prise en charge appropriée aux patients tout en garantissant un remboursement intégral des traitements ».




6 réactions sur “Politique – Christophe Naegelen interpelle la Ministre sur le sujet de la borréliose de Lyme

  1. cepamoi

    j’apprécie pleinement l’intervention du député vosgien Christophe Naegelen. nous pouvons espérer des progrès dans le domaine de la recherche, la prise en compte sérieuse de la borréliose de Lyme.
    en cas d’impuissance de notre médecine un voyage en Allemagne me semble une porte de sortie .

    répondre
  2. Micky88

    Ni voyons aucune malice, mais quand même…

    Sachant, si je ne me trompe pas, que nous avons 577 députés et qu’un maximum de 32 questions orales sans débat est autorisé par séance du mardi et jeudi, 16 pour les questions au gouvernement du mercredi (séances télévisées avant sur France 3 et désormais sur la chaine parlementaire) auxquelles on ajoute celles à un ministre…

    et constatant que le député Christophe Naegelen pose une question toutes les semaines sur des sujets qui n’ont rien à voir entre eux
    – ce qui trahit une connaissance d’une universalité exceptionnelle –
    je me demande bien ce que fiche les 576 autres élus de l’Assemblée que l’on voit beaucoup moins pour ne pas dire jamais et en particulier les 3 autres députés des Vosges…

    Gageons que notre député sera très bien classé et fera une entrée fracassante pour un « bleu » dans le « Palmarès annuel des députés les plus actifs ».

    D’autant qu’en politique, ce n’est pas la réponse qui est importante, mais bien… la question posée !

    Je changerai d’avis quand on trouvera sur Remiremont info des communiqués précisant les résultats tangibles obtenus par le questionneur…

    Mais d’ici là on aura oublié les questions, on se rappèlera juste que l’on a un député très actif puisque dans Capital, dans Le Point ou dans l’Express on nous donnera… le nombre de questions posées.

    CQFD

    répondre
    1. Un citoyen

      Bonjour Monsieur.

      Il faudra que vous revoyez vos sources car il n y a pas autant de question orale sans débat et à l inverse les questions au gouvernement sont le mardi et mercredi.
      De plus notre député à interpelé le ministre sur les catastrophes naturelles dans les Vosges ou nous avons vu les résultats hier…

      répondre
      1. Micky88

        Pourquoi revoir ma copie ?

        Mes sources proviennent directement de la « Fiche de synthèse n°51 : Les questions » publiée par l’Assemblée Nationale même si j’ai effectivement omis la séance du mardi.

        J’ajoute que les députés du Val de Marne par exemple ne se sont pas manifestés via des questions écrites et/ou orales et que ce n’est pas pour cela que les sinistres des populations victimes des inondations de Nogent-sur-Marne ou de Joinville-le-Pont ne seront pas prise en charge comme les Vosgiens.

        Ca se passe bien sûr autrement et heureusement. Les préfets travaillent aussi. Il ne faut pas tout confondre.

        D’ailleurs, voilà plusieurs fois que l’Etat songe à la suppression de ces séances de questions au gouvernement car elles n’apporteraient rien de plus que de flatter l’ego des députés et d’influencer faussement leurs électeurs sur les travaux réalisés avec force effets de manche.

        La preuve ?

        En dehors de ces séances de questionnement, il y a encore moins de députés présents dans l’hémicycle…

        répondre
  3. EVRARD

    Notre jeune député fait son travail dans un hémicycle une fois de plus bien vide, et on peut le féliciter pour son réel engagement.

    Vous pouvez constater, bien que les plans soient très serrés, les bancs vides de l’assemblée.
    Où sont-ils ? En marche pour ne rien faire ?
    À quand une indemnité calculée sur la présence et le travail effectif, sans jouer avec son smartphone, tablette, voir faire la sieste pendant les séances…

    répondre
  4. gm

    il serait bon de connaitre si des actions sont menées pour traiter le ou les tiques car depuis des années on soigne les victimes sans réelles actions sur la cause ?????

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.