Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Saint-Nabord – C’est parti pour les ouvrages de sécurisation de la paroi rocheuse !

image_pdfimage_print

006

Même s’il n’est pas facile de se voir priver de l’utilisation d’une route durant deux semaines, il fallait … en passer par-là pour l’exécution des travaux de sécurisation de la roche à la sortie du centre de la commune. Fermée à la circulation depuis lundi, et ce, de jour comme de nuit jusqu’au 17 février, cette partie de la RD 157 est donc concernée par d’importants ouvrages sur ses abords. Il s’agit là des travaux annoncés au cours du 4ème trimestre 2017 et rendus nécessaires afin de pouvoir finaliser le tracé piétonnier entre le centre et Ranfaing.

Ces ouvrages consistent donc à une sécurisation de la paroi rocheuse et demeurent confiés à la Société « Roc Aménagement » basée à Le Russey dans le Haut-Doubs. Une équipe de 4 à 5 personnes est ainsi mobilisée sur place et vient de procéder, au cours des trois premiers jours, à la mise à terre des arbres ayant poussé dans ce flanc de coteau rocheux. Certains blocs de roche vont être détruis par minage, ce qui nécessite certaines préparations, en particulier la mise en place d’une triple protection : sur chaussée en premier lieu, afin que la chute des pierres n’endommage pas le macadam, une seconde au niveau de la barrière métallique au droit de la route (protégée par des plaques béton) et l’installation du même côté d’un haut et solide grillage afin d’assurer la sécurité au niveau de la voire ferrée.

Suivra une opération de déroctage mécanique afin d’éliminer les blocs de roche jugés encore dangereux. A l’issue des deux premières semaines d’ouvrages, la circulation devrait être rétablie en alternance, mais tout ne sera pas terminé pour autant, puisque débuteront alors les travaux de renforcement de la paroi rocheuse avec l’installation de profonds ancrages et la pose d’un solide grillage amarré à la dite paroi.

Des ouvrages très spécifiques devant apporter une sécurité maximum. Les travaux sont programmés sur une durée de trois mois pour un coût global de 200.320 €, répartis à hauteur de 50% entre le Conseil Départemental des Vosges et la commune de Saint-Nabord, soit 100.160 € chacun.

D.P.




3 réactions sur “Saint-Nabord – C’est parti pour les ouvrages de sécurisation de la paroi rocheuse !

  1. Michelle

    Bravo, encore 200000 € pour des travaux pris complètement à l’envers. Pauvres contribuables que nous sommes!
    Merci Remiremont info pour toutes vos informations.
    cordialement.

    répondre
  2. le petit rapporteur

    à l’envers ? ?
    j’aimerais que vous développiez un peu car pour moi l’ordre des travaux à l’air cohérent.. on ne pouvais pas faire un trottoir sécurisé avec ce risque permanent au dessus de la tête…donc faut commencer par un bout et limiter le risque puis continuer en faisant le trottoir.. je vois pas où c’est  » à l’envers  » mais je veux bien entendre ce que vous dites

    répondre
  3. Philippe

    Pour aller effectivement plus loin dans ce dossier et en essayant de faire court, ce projet piétonnier (et cyclo de l’autre côté de la route) ne date pas d’hier. Il avait été étudié par de précédentes municipalités. Une partie du parcours avait été déjà réalisée, sachant qu’au niveau de cette paroi rocheuse, rien ne serait facile. Des études avaient été menées et les élus de l’époque demeuraient conscients que de tels travaux étaient incontournables. Ils souhaitaient également que la sécurisation de la roche soit prise en charge par le Département (la route est effectivement une départementale). Mais la municipalité actuelle a cru bon de mettre la charrue avant les bœufs en décidant de terminer cette liaison piétonnière sans cette étude complémentaire. Mise devant le fait accompli, les travaux ont du être interrompus à cet endroit et la fameuse étude pour la sécurisation de la paroi rocheuse s’est bien avérée nécessaire ! Le coût des travaux étant partagés par moitié entre elle et le Conseil Départemental (ce dernier a également réalisé l’étude à titre gracieux).

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.