Search
mardi 25 sept 2018
  • :
  • :

Championnat de France des 20 km marche – Médaille, record et sélections pour Clémence Beretta !

image_pdfimage_print

4 méraiganc 2018

Perturbée par quelques pépins physiques l’ayant privée de saison en salle, la jeune sociétaire de l’Athlé Vosges Pays de Remiremont partait dans l’inconnu ce dimanche 18 mars dans la banlieue bordelaise à l’occasion des championnats de France des 20 km marche athlétique.

C’est pourtant avec un immense sourire que la Vosgienne franchisait la ligne d’arrivée et pour cause : elle décrochait la médaille de bronze, pulvérisait le record de France espoir et réalisait les minima qualificatifs pour la coupe du Monde et les Jeux méditerranéens fin juin ! Un superbe tryptique auquel elle n’aurait osé rêver quand elle s’est blessée lors du stage national de début janvier. Clémence nous raconte son championnat :

« Je suis partie très stressée car je n’avais plus marché en compétition depuis octobre 2017. Comme prévu, la course est partie très vite avec Emilie devant (ndlr : Emilie Menuet, 13° aux JO de Rio). Je n’avais qu’un objectif en tête : prendre une des 5 places qualificatives à la coupe du monde et battre mon record personnel. Un groupe de 6 s’est formé derrière la leader, ça allait vite et comme je n’avais pas de bonnes jambes en ce début de course, je me suis contentée de suivre prudemment à quelques mètres. Puis vers le 8° kilomètre, j’ai retrouvé toutes mes sensations et je me suis portée en tête de ce groupe qui a alors explosé. Au 14° kilomètre, c’est devenu plus dur pour moi et j’ai laissé partir Violaine Averous la Toulousaine dont le record est bien supérieur au mien. Je suis restée constamment à la bagarre avec la parisienne Marine Quenehen, la championne de France élite 2018 du 3000m en salle ; comme je venais de prendre 2 cartons rouges (ndlr : 3 cartons rouges sont éliminatoires), j’ai assuré dans les 2 derniers kilomètres car je ne voulais pas me faire disqualifier. De plus, j’avais très mal aux jambes et j’ai préféré laisser filer mon adversaire qui m’a donc pris une trentaine de mètres ; puis je mes suis dit, que je pouvais aller chercher le podium : j’ai tout donné et j’ai sprinté très fort dans les 300 derniers mètres pour doubler Marine à 20m de la ligne ».

Coachée et renseignée par Eddy Riva, son formidable coach au pôle fédéral du CREPS à Nancy et ravitaillée en course par son père, Clémence Beretta a très vite compris qu’elle pouvait battre le record de France des moins de 23 ans de l’Alsacienne Emilie Tissot. C’est ce qu’elle a fait en 1 heure 35’50’’ battant de 33 secondes l’ancien record national en marchant à 4’47 ‘’5 de moyenne au kilomètre soit à près de 13 km/heure et abaissant au passage son record personnel de 2’30’’ !

Après une phase de récupération d’une quinzaine de jours, notre Vosgienne s’attaquera à un gros cycle foncier d’un mois pour se préparer à la coupe du Monde qui se déroulera en Chine les 5 et 6 mai prochains avant de se consacrer aux Jeux méditerranéens qui se tiendront en Espagne à la fin du mois de juin.

5 mérignac 2018




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.